Randonnée dans l’archipel de Bréhat

Randonnée en kayak de mer dans l’archipel de Bréhat

Lundi 17 février, tour de Bréhat, 10 MN, 18 km

11:30, Agnès, Dominique, Florence, Josée, Éric, Gilbert, Jean-Marc, Mickaël et moi nous nous retrouvons au Pôle Nautique Paimpol-Goëlo à Loguivy dans les  Côtes d’Armor. A peine déposés sur la grève, nous chargeons nos kayaks de mer avec soin et diligence. Sitôt fait, on se restaure en chœur, tout en parlant de la navigation de l’après midi. Agnès nous propose le programme, Éric, Josée et Jean-Marc apportent également leurs connaissances de la zone, pour affiner la navigation. Moi, je découvre avec émerveillement un archipel dense de nombreuses îles et îlots. Au loin à gauche : la pointe du Sillon de Talbert, suivie de l’archipel d’Ollone, où nous nous rendrons demain matin.

12:30, route vers l’île Verte, puis nous entamons le tour des îles Nord et Sud de Bréhat dans le sens horaire. On agrémente le tour par la recherche des passes à cailloux, plus c’est étroit, plus on est content. Si, en plus, il y a une vague qui ourle l’eau au bon moment : on sourit jusqu’aux oreilles. La côte est découpée, gourmand des yeux, je me régale de la variété des teintes du granit rose. Bientôt, il deviendra granit rouge avec la lumière du soir.

A l’approche du phare du Paon, au Nord de Bréhat, l’envie de bien pagayer me prend et je m’applique à parfaire mes gestes en allongeant les bras et en pivotant mes épaules à chaque coup de pagaie. Je plante avec application ma pale au niveau des pieds. Tout de suite mon kayak prend de la vitesse, l’effort me coûte peu, si ce n’est de maintenir mon attention aux gestes. Le vent est vivifiant, nous veillons les uns sur les autres, et je ressens le bonheur simple d’avancer sur l’eau à bonne allure.

Bientôt, nous avons bouclé notre tour de Bréhat. A 17:00, nous sommes déjà en train de nous organiser pour le portage des kayaks. Nos neuf kayaks seront rangés serrés. Ensuite, chacun monte sa tente, recherchant l’endroit idéal, protégé du vent, mais avec vue sur mer.

Le soir venu, les réchauds à gaz ou à alcool tournent à plein régime. Éric nous régale de ses cassoulet, compote de pommes et Lagavulin, Agnès de son gâteau de « Grand mère », Mickaël et Gilbert ont pensé au vin. Josée et Jean-Marc nous cuisinent la seiche qu’ils ont pêché, Dominique apporte des crêpes et du chocolat, Florence un gâteau au chocolat, trop délicieux ! Ma petite boite de cassoulet au confit d’oie reste fermée, nous sommes amplement rassasiés. Par chance, une grande bassine en plastique, laissée là, est remplie d’eau de pluie. La vaisselle est vite faite. Ce soir, c’est pleine lune. Nous faisons une ronde nocturne des différents panoramas situés à proximité. Les goélands marient leur cris aux images magiques qui s’impriment dans nos têtes. Puis, chacun dans sa tente, je rejoins le carnet auquel je confie les souvenirs de la journée, un peu de lecture et dodo.

 

Mardi 18 février, départ vers l’île d’Ollone, puis Kérarguilis et retour à Loguivy, 11 MN, 20 km

Petit déj à 7:00, le jour n’est pas encore levé. La pleine lune est encore haute dans le ciel, Éric réchauffe son porridge, il m’en fait goûter une bonne dose, délicieux ! Je remplis la thermos de thé vert que nous partagerons Gilbert et moi pour la journée. Bien vite on remballe nos tentes et nos moindres déchets, laissant le site dans l’état où nous l’avons trouvé. Puis Mickaël organise la mise à l’eau des kayaks. Le point de mise à l’eau est tellement étroit à cette heure de la marée, que nous éloignons des kayaks vides, attachés à nos bouts de remorquage, pour permettre à chacun d’embarquer tour à tour.

Direction l’archipel d’Ollone, qui prolonge le Sillon de Talbert (classé réserve naturelle régionale de la région Bretagne). De là, nous verrons les Héauts et leur phare. Là-bas, les courants sont forts. Nous sommes tentés d’y aller, mais notre retour se ferait contre la marée, aussi nous nous dirigeons vers l’île Modez au Sud. On fait un bac sur le chenal du Trieux, avec une petite pause dans le contre-courant qu’offre la balise Min-Guen. Une partie de notre groupe a déjà traversé, quand Éric nous retient de poursuivre : la vedette de la SNSM s’approche, nos VHF nous on déjà fait savoir qu’elle part secourir des pêcheurs qui ont pris un bout dans l’hélice. Une fois la vedette passée, nous terminons notre bac, puis faisons route vers la pointe Ouest de Kérarguilis (Bréhat). Nous accostons un peu avant la fin du jusant. S’en suit un pique-nique trois étoiles et une visite à pied de cette partie de l’île. Les panoramas sont splendides.

Avant de rembarquer, Jean-Marc nous explique comment il trouve les ormeaux « au touché ». Il entame sa recherche et, bien vite, ça y est : il a trouvé un ormeau sous une roche assez pesante. Il laisse l’ormeau en place et tour à tour chacun de nous passe la main sous la roche et sent effectivement sous ses doigts la coquille de l’ormeau, avec ses petits trous si caractéristiques (une succession d’orifices alignés au dessus de la cavité renfermant les branchies). Au passage nous observerons ainsi quelques autres résidents des cavités rocheuses de l’estran (crabes verts et petits poissons). Ainsi nous occupons le temps, tandis que la marée monte, réduisant d’autant un portage assez difficile. Vers 16:00 nous prenons le chenal du Trieux pour regagner Loguivy avec le courant.

A 17:00 nous accostons, ici se termine une belle randonnée, ma première randonnée en Manche. Nous avons parcouru une succession ininterrompue de merveilleux paysages de Bretagne. Merci à Éric et Agnès de nous avoir concocté ces deux jours, passés trop vite. Merci aussi à Dominique, qui m’a donné un flacon d’huile essentielle de Gaulthérie pour ma tendinite à l’épaule.

 

Tracé de notre randonnée en kayak de mer en Bretagne. En 2 jours, en partant de Loguivy, nous sommes allés à l’île Verte, l'île de Bréhat, l'île d'Olone, puis retour en passant par l'île Modez.

Tracé de notre randonnée en kayak de mer en Bretagne. En 2 jours, en partant de Loguivy, nous sommes allés à l’île Verte, l’île de Bréhat, l’île d’Olone, puis retour en passant par l’île Modez.

Lundi 17 février, départ de Loguivy, tour de Bréhat

 

Mardi 18 février, départ vers île d’Ollone, Kérarguilis et retour à Loguivy

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *