Kayak de mer, trois îles, Callot, Batz, Sieck

Samedi 11 octobre, JM. et J. nous invitaient à nous joindre à eux pour une balade en kayak de mer, jalonnée de 3 îles. Cette navigation commence à Saint-Pol-de-Léon, au lever du jour. De là nous allons vers la passe aux Moutons, puis longeons l’île Callot, cap vers la tourelle du plateau des Duons, puis direction Batz. Nous longeons ensuite la côte nord de l’île de Batz avant de piquer au sud ouest, vers l’île de Sieck, où nous pique-niquerons. Au retour nous passerons par le chenal de Batz et le port de Roscoff.

En plus, la météo était avec nous et la journée fût bien belle, voici quelques photos. A noter que la navigation, conçue par JM., profitait au mieux des forts courants du jour (coefficient 102), ainsi la mer nous a bien aidé tout au long notre randonnée.

Tracé de notre randonnée d'un jour en kayak de mer. Nous avons fait un aller et retour de 25 miles nautiques, de la cale du centre nautique de Saint Pol de Léon, en passant par les Duons, l'île de Batz et l'île de Sieck.
Tracé de notre randonnée d’un jour en kayak de mer. Nous avons fait un aller et retour de 25 miles nautiques, de la cale du centre nautique de Saint Pol de Léon, en passant par les Duons, l’île de Batz et l’île de Sieck.

.

 

 

En kayak de mer, devant la balise-refuge du plateau des Duons.
En kayak de mer, devant la balise-refuge du plateau des Duons.

Note : Au XVIIIème siècle, le balisage des dangers des côtes du Trégor et du Léon est pratiquement inexistant à l’exception de quelques initiatives locales, comme celle mené par Charles Cornic Duchesne en baie de Morlaix. A la fin du XVIII Charles Cornic Duchesne fait mettre en place sur ses propres deniers le balisage des principaux dangers le long des chenaux de la baie de Morlaix. La tourelle du plateau des Duons date de cette époque et est certainement, la tourelle la plus ancienne du Trégor et du Léon. Cette tourelle est un exemple unique de balise pouvant servir de refuge de naufragés. Elle est composée d’une chambre recouverte d’une coupole, autrefois accessible par un escalier extérieur. Actuellement, comme il manque les dernières marches de l’escalier, l’entrée est devenue impossible.

Auteur : Jean-François Delcamp

En dehors de sa passion pour le kayak, Jean-François Delcamp est professeur de guitare classique au Conservatoire de Brest métropole océane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *