Randonnée Tour de Belle-île en kayak de mer

Kayaks de mer de randonnée à port Maria, lors du tour de Belle-ile en 2014.

Kayaks de mer de randonnée à port Maria, lors du tour de Belle-ile en 2014.

Vendredi 31 octobre nous quittons la pointe du Conguel à Quiberon, en Bretagne sud, pour faire route vers Belle-île en mer. Pour l’occasion Bekayak m’a prêté son Vaag 17′ 4″ de démonstration, cela dans l’attente de la livraison, le 15 décembre, de celui que j’ai commandé chez eux.

Notre groupe de 5 kayakistes s’attendait à une météo grise et pluvieuse, telle que promise par les bulletins. Finalement chaque heure de cette randonnée a été un bonheur des yeux, tant les lumières étaient variées et splendides. Après notre arrivé par les Poulains, nous avons entamé notre tour de l’île dans le sens antihoraire. Tour ponctué par des jeux dans les passes ; les tombants rocheux de plusieurs d’entre elles étaient totalement recouvertes des fameux pouces-pieds.

 

Je connaissais déjà une partie de Belle-île, pour l’avoir visité avec mon épouse, il y a quelques années. Nous avions loué des vélos et parcouru les routes de la moitié ouest. Sur la fin, la pluie était de la partie et je me souviens que nous avions regagné Le Palais trempés comme des souches, les yeux brillants d’avoir vu tant de beautés.

La visite par la côté révèle autrement les paysages sauvages, riches en nuances de couleurs, particulièrement si le temps varie.

Les passes, les grottes, les senteurs et les milles reflets de la mer, créent une féerie encore différente quand on visite l’île en kayak de mer.

Le retour, par mer formée, a révélé une sérieuse lacune dans ma technique : je n’ai pas travaillé les appuis pour me tirer d’un déséquilibre, recourant trop facilement à l’esquimautage. Là, mes esquimautages ont tous raté et trois fois mes compagnons m’ont secouru en fâcheuse posture en train de nager avec mon bateau. Par ma lacune, je les ai mis en danger. Puis, comme eux, j’ai donné le meilleur de ce dont j’étais capable et grâce à leurs compétences et leur solidarité, nous sommes arrivés sans encombre à la Pointe du Conguel.

Ma résolution, évidente et urgente, avant une prochaine randonnée par mer formée : travailler avec détermination les appuis, en mer comme en rivière.

 

Tracé de notre randonnée en kayak de mer en Bretagne. En 3 jours, nous avons fait un aller et retour de 38 miles nautiques, de la pointe du Conguel à Belle-île en mer.

Tracé de notre randonnée en kayak de mer en Bretagne. En 3 jours, nous avons fait un aller et retour de 38 miles nautiques, de la pointe du Conguel à Belle-île en mer.

.

 

PS : voici quelques vidéos concernant le travail des appuis.
En kayak, on utilise deux types d’appuis :
– les appuis en poussée (Low brace)
– les appuis en suspension (High brace)

Cette vidéo est d’Alexandre Gerussi : http://alexandre.gerussi.free.fr/ik.html

 


Voir également cet article : http://www.cnprs.fr/kayak/data/documents/fiche%20technique/gtestatiqueenpousse.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *