Randonnée en kayaks de mer, phoques et dauphins en mer d’Iroise

Les phoques de l''archipel de Molène lors de notre randonnée en kayak de mer.
Les phoques de l »archipel de Molène lors de notre randonnée en kayak de mer.

Kayaks de mer, phoques et Grands dauphins du Parc naturel marin d’Iroise

Mercredi 11 février, une heure après le début du jusant, nous embarquons dans nos kayaks de mer pour quitter l’Anse de Porsmoguer. Nous allons profiter du courant de marée (Coefficient 54) pour aller vers l’île de Lédénez Quéménès, dans le Parc naturel marin d’Iroise. Notre point de mise à l’eau : Plage de Posmoguer

Sachant que nous allons bénéficier d’un courant de jusant qui nous portera légèrement trop au sud, nous commençons par compenser en remontant un peu au nord en rasant la côte, à l’abri du courant, jusqu’à la pointe de Corsen. De là, nous allons plein ouest, vers la bouée rouge de la basse Saint-Paul. A la bouée, nous bifurquons au sud-ouest, vers par la bouée des Pourceaux, pour finalement doubler la pointe nord de l’île de Lédénez Quéménès, alors que le ciel commence à se dégager.

kayak de mer à la Pointe de Corsen
kayak de mer à la Pointe de Corsen
kayak de mer à la bouée des Pourceaux
kayak de mer à la bouée des Pourceaux

 

 

 

 

 

 

Notre but est d’aller pique-niquer à l’île de Litiri, puis de passer par l’île Morgol, où nous espérons voir les phoques qui y résident, et enfin de descendre au sud de l’île de Béniguet, avant de prendre le chemin du retour, un peu avant le flot. Comme ça, nous profiterons du flot favorable, dans le chenal du Four, pour remonter au Nord, à notre point de départ.

La météo est propice, juste avant notre départ nous avons rencontré un groupe de 8 personnes, avec leurs kayaks de mer, ils s’apprêtaient à partir pour deux jours dans l’archipel de Molène, je connaissais déjà l’une d’entre elle, Josiane, par l’intermédiaire de FaceBook. Nous croiserons à nouveau le groupe, vers Quéménes, au moment de prendre le chemin du retour.

 

kayaks de mer à l'île de Litiri
kayaks de mer à l’île de Litiri

Nous nous posons à Litiri pour le pique-nique, puis descendons à Morgol dans un paysage de rêve avec la pétole, le soleil et une très légère brume. Notre approche en kayak de mer vers l’île dérange les phoques gris qui se mettent à l’eau en nous voyant. Pendant leur mue, entre janvier et avril, les phoques gris limitent leurs déplacements en mer et jeûnent. Nous renonçons à notre approche directe et contournons l’île, pour approcher par l’estran, ce qui, comme nous l’espérions, ne les dérangera pas. Après les avoir observé avec discrétion quelques minutes, nous quittons l’île Morgol. C’est maintenant au tour des phoques d’exercer leur curiosité sur les visiteurs que nous sommes. En mer les phoques gris sont plus à l’aise que nous et ce sont eux qui choisissent leur point de vue et leur moment pour observer à loisir notre petit groupe qui s’éloigne.

 

kayaks de mer en approche de l'île de Morgol
kayaks de mer en approche de l’île de Morgol
kayaks de mer, un phoque près de l'île de Morgol.
kayaks de mer, un phoque près de l’île de Morgol.

 

 

 

 

 

Nous sommes en train de longer Béniguet ouest, pour aller doubler la pointe sud, quand nous avons la bonne surprise de rencontrer une compagnie de Grands dauphins exubérants, au lieu dit « les Louédéguet ». Ils sont plusieurs petits groupes à sillonner la zone, en ponctuant leur nage de sauts et cabrioles. L’un d’eux va passer à quelques petits mètres de mon kayak je l’entendrai arriver par derrière, juste avant de pouvoir le contempler nageant vers moi, tout près.

kayaks de mer et les Grands dauphins
kayaks de mer et les Grands dauphins

kayaks de mer et les grands dauphins kayaks de mer et les grands dauphins kayaks de mer et les grands dauphins kayaks de mer et les grands dauphins kayaks de mer et les grands dauphins kayaks de mer et les grands dauphins

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous faisons une dernière pause sur l’estran de Béniguet sud, où Eric me fait remarquer les plaques qui numérotent les nids d’oiseaux de la petite falaise. Les nids sont déserts à cette époque, les pontes ayant lieu entre avril et mai.

Les nids numérotés de Béniguet sud
Les nids numérotés de Béniguet sud

Après avoir repris la mer nous verrons une belle colonie de cormorans huppés, posés en ligne sur une roche, non loin. Dans le ciel, des goélands argentés.
En consultant le Web le lendemain, j’apprendrais que vingt-deux espèces ont niché ou tenté de le faire sur Béniguet en 2008.

A noter que le Parc naturel marin d’Iroise, abrite la réserve naturelle nationale d’Iroise, un haut lieu de protection des oiseaux marins.
Les enjeux de conservation ont conduit à réglementer l’accès à la partie terrestre des îles de Trielen, Balaneg et Banneg et leurs îlots annexes :
Trielen : accès autorisé en tout temps
Balaneg : accès interdit du 1er avril au 15 juillet et en tout temps pour ses Ledenez
Banneg et îlots annexes : accès interdit en tout temps.
Dans le cadre de bonnes pratiques, il est demandé de ne pas fréquenter les hauts de grève, en dehors des zones de débarquement, du 1er avril au 15 juillet.

De retour dans l’Anse de Porsmoguer, nous effectuerons différents exercices de sécurité dont quelques esquimautages, une aide à l’esquimautage avec la pagaie du copain et, pour finir, une ré-entrée et esquimautage.

Le retour de Béniguet aura été assez tonique, mes compagnons ayant décidé « d’appuyer sur la craie ». Le GPS de mon téléphone enregistrera, lors du retour, des vitesses situées entre 4 et 6 noeuds. Cela nous laissera, à l’arrivée, le temps de partager une agréable bière, avant de reprendre la route pour rentrer à la maison.

kayak de mer kayak de mer kayak de mer

 

 

Itinéraire et tracé de notre randonnée en kayak de mer de 18 nautiques dans le Parc naturel marin d'Iroise, en 1 jour.
Itinéraire et tracé de notre randonnée en kayak de mer de 18 nautiques dans le Parc naturel marin d’Iroise, en 1 jour.

 

 

Voyez aussi le blog d’Armelle et son article sur les Grands dauphins à l’île de Sein : http://mercipourlekayak.fr/2015/02/surf-avec-les-dauphins/

Auteur : Jean-François Delcamp

En dehors de sa passion pour le kayak, Jean-François Delcamp est professeur de guitare classique au Conservatoire de Brest métropole.

2 réflexions sur « Randonnée en kayaks de mer, phoques et dauphins en mer d’Iroise »

  1. Bonjour et merci pour ces informations. Je vis en Lozère mais normand d’origine. Je suis prof d’EPS et je recherche à aller à la rencontre des dauphins proches de l’Ile de Sein en kayak de mer (j’ai un rotomod ponté monoplace avec gouvernail type Izak). J’ai eu la chance dans le passé de nager avec un dauphin sauvage mais qui venait dans le petit port st Louis près de Martigues) , et je prépare un voyage dans le détroit de Jonhstonnes au Canada à la rencontre des orques. Conscient qu’il est préférable de ne pas naviguer seul je recherche donc un ou des partenaires pour naviguer vers 20 juillet.
    Merci Michael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *