Randonnée à l’île Perdue en kayak de mer

Kayak de mer de randonnée à l'île Perdue.

Kayak de mer de randonnée à l’île Perdue.

La veille au soir, je ne savais pas trop où j’irai ce dimanche, je pensais aller à Roscanvel, mais ma navigation serait un peu courte, j’ai envie de pagayer 6 heures pour maintenir le bonhomme en forme. Finalement, vu les courants et le vent, je me décide à quitter la cale de Bekayak pour passer d’abord à la pointe des Capucins.

Je croise les premiers pingouins Tordas qui sont de retour en rade de Brest, l’air est pourtant encore doux.

Alors que j’arrive à hauteur du phare du Portzic, voici un curieux navire, à l’étrave inversée, qui entre en rade. Je m’approche et arrive à lire son nom : Oceanic Sirius. J’apprendrais sur le Net qu’il appartient au groupe géographique français CGG.

Dans le goulet, la houle est présente au seul milieu, pas sur les bords. Au passage, je recherche des yeux le sentier qui, lors d’une prochaine balade à pied, devrait me permettre de joindre batterie de Cornouaille à partir du sentier côtier. C’est bon, j’ai vu le chemin en pente douce qui mène du sentier à la batterie, il faut le prendre 200 mètres au sud de la batterie.

Arrivé à la pointe des Capucins, je fais mon demi tour, je regagne la rade en rasant la rive sud du goulet, ainsi, je suis protégé du vent et de la houle. Au fort de Cornouaille, je vois bien la cavité creusée sous la falaise, pour y installer une batterie de rupture de très gros calibre, tirant au ras de l’eau.

Ce passage du goulet, une heure avant basse mer, me fera découvrir d’autres ouvrages militaires auxquels je n’avais pas porté beaucoup d’attention jusqu’ici.

Peu avant l’étale de basse mer, je passe la pointe des Espagnols, toujours en rasant la côte. Je trace ensuite ma route vers le sud, en passant entre Trébéron et l’île des Morts. Deux îles sur lesquelles il est interdit de débarquer. Les oiseaux et les moules ont l’air d’apprécier cette tranquillité. Je continue vers Rostellec, faire quelques photos sur l’estran de l’île du Renard.

Ballade en kayak de mer à l’île perdue.

Ballade en kayak de mer à l’île perdue.

J’ai la surprise, en remontant vers le nord de l’île longue, de voir apparaître l’île Perdue. Île dont j’ai lu le nom énigmatique sur les cartes marines. Je ne résiste pas au plaisir de poser mon kayak sur cette île qui n’a d’île que le nom, car elle ne découvre et n’apparaît qu’à marée basse. Je m’y arrête le temps de la parcourir et de profiter de la vue, je fais quelques photos.

Les 12 îles de la rade de Brest et « l’île Perdue »
Commune de Plougastel-Daoulas :
Île Ronde

Commune de Logonna-Daoulas :
Île de la pointe du Château
Îles du Bindy (Grande Île du Bindy – Petite Île du Bindy)
Île Grise

Commune de L’Hôpital-Camfrout :
Île de Tibidy

Commune de Rosnoën :
Île d’Arun
Île de Térénez

Commune de Crozon :
Île Longue
Île du Renard
Île Trébéron
Île des Morts
« Île Perdue » *
* (n’a d’île que le nom, car elle ne découvre qu’à marée basse).

De belles lumières de fin d’automne baignent Trébéron et l’île des Morts. Je repasse entre ces deux îles et puis je me résous à aller vers l’île Ronde qui me semble être le meilleur endroit pour me restaurer.

Les lumières sont toujours là, et je sais que je vais prendre tout mon temps pour déjeuner. Je choisi la petite plage à l’ouest de l’île, j’y suis protégé du vent et j’y recevrai le soleil. Pendant que cuisent mes pâtes au bouillon de légumes, je vois les voiliers, bien toilés, qui se régalent  du mieux qu’ils peuvent avec le 3 à 4 Beaufort du jour.

Au retour, la rade est si belle, que, bien que sans fatigue, je me suis plusieurs fois arrêté de pagayer pour prolonger le plaisir d’être là.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *