En kayak de mer, aux fêtes de Brest 2016

Ce matin, j’ai rendez-vous à Pen An Toul (Le Relecq Kerhuon) avec Didier.

Didier vient d’installer une voile sur mon kayak de mer. Il commence par me donner le mode d’emploi et de nombreux conseils, bien nécessaires pour ce qui me concerne.

J’apprends, ou révise, le sens des termes de :
« choquer » (détendre, donner du mou, à une manœuvre courante comme un cordage, une écoute)
« étarquer » ou « border » (tendre, raidir les drisses qui ont besoin d’une tension optimale pour que la voile soit bien bordée)
« quête du mât » (angle formé par le mat et le pont du bateau)
« étai » (câble servant à maintenir le mât longitudinalement vers l’avant)
« haubans » (câbles en traction pure servant à maintenir la position du mat).
« écoute » (cordage servant à régler l’angle d’une voile).
« faseyer » (une voile qui faseye est une voile insuffisamment bordée qui se dégonfle en partie).

Avant de monter le mat, Didier insiste sur la nécessité de lofer au préalable (c’est à dire manœuvrer le navire de manière à le placer dans l’axe du vent), afin que le vent n’exerce pas de force contrariante sur la voile pendant qu’on dresse le mat. On peut esquimauter avec la voile, je n’essayerai pas aujourd’hui.

Didier me montre les rares pièces du gréement qui peuvent casser et m’explique comment les réparer ou les changer, il me donne les pièces de rechange correspondantes. Bientôt nous voila partis à pagayer vers l’ouest, en direction du port de Brest. En route, nous retrouvons Luc, lui aussi a son appareil photo. Nous allons nous placer à la sortie du port de Brest pour admirer les vieux gréements sous voiles. Près de mille bateaux, issus de tous les océans de la planète, des grands voiliers, des bateaux du patrimoine, des embarcations exotiques, des yachts de belle plaisance… sont réunis pour les Fêtes Maritimes Internationales de Brest 2016.

Didier se lance, en plein trafic, pour passer l’entrée du port. Nous le suivons, nous visons à passer entre les bateaux en prenant grand soin de ne pas les gêner, pour cela nous indiquons clairement nos intentions en prenant un cap déterminé.

Au cours de notre balade, nous rencontrerons, Filou et Philippe, et puis Raphaëlle et Katell, venus, comme nous, admirer les vieux gréements.

Quelques photos de ce 14 juillet 2016 à Brest :

A 11h40, sur le chemin du retour, nous avons croisé 4 Alphajets de la Patrouille de France qui s’en revenaient de leur parade du 14 Juillet sur les Champs-Élysées. Au passage, ils ont fait honneur aux brestois, en survolant la rade en formation.

Lors de cette balade, j’aurai monté et démonté mon tout nouveau gréement 5 fois. Le petit vent du jour (de 8 à 13 nœuds) étant idéal pour une initiation. 

Auteur : Jean-François Delcamp

En dehors de sa passion pour le kayak, Jean-François Delcamp est professeur de guitare classique au Conservatoire de Brest métropole océane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *