Échelle de Douglas, état de la mer

Echelle de Douglas, SHOM

Les bulletins météo français (Météo France) et anglais (Met Office), donnent la force du vent en utilisant l’échelle de Beaufort. Ils indiquent l’état de la mer (hauteur des vagues) en utilisant l’échelle de Douglas qui définit 9 états de la mer :
0 — calme – pas de vagues
1 — ridée – vagues de 0 à 0,1 mètre
2 — belle – vagues de 0,1 à 0,5 mètre
3 — peu agitée – vagues de 0,5 à 1,25 mètre
4 — agitée – vagues de 1,25 à 2,5 mètres
5 — forte – vagues de 2,5 à 4 mètres
6 — très forte – vagues de 4 à 6 mètres
7 — grosse – vagues de 6 à 9 mètres
8 — très grosse – vagues de 9 à 14 mètres
9 — énorme – vagues de 14 mètres et plus

Exemples de bulletins météo :
Bulletin du Met Office du 8 décembre 2016, pour la zone de Plymouth (Plymouth=Ouessant pour Météo France) :
Wind : South 5 or 6, occasionally 7 at first.
Sea state : Moderate or rough.
Weather : Fog patches.
Visibility : Moderate or good, occasionally very poor.

Bulletin de Météo France du 8 décembre 2016, pour la zone de Casquet-Ouessant (Ouessant=Plymouth pour Met Office) :
Vent : Sud à Sud-Ouest 5 à 6, mollissant 4 à 5 demain après-midi.
État de la mer : Mer agitée à forte avec houle de Sud-Ouest.
Temps sensible : Bruine ou pluies faibles demain.

Concernant cette journée du 8 décembre 2016, nous voyons que Météo France et le Met Office sont d’accords sur la force du vent dans la zone de Ouessant (5 à 6 Beaufort), ils sont d’accord également sur l’état de la mer : tous deux annoncent une mer agitée (Moderate) à forte (rough), c’est à dire dont les vagues se situent entre 1, 25 et 4 mètres.

 

L’état de la mer prend une importance particulière dans certaines configurations :
– Les zones de hauts fonds ou les lieux caractérisés par un relèvement brutal des fonds peuvent mettre en péril les navires par mer forte.
– Aux abords d’une côte, une mer forte peut interdire l’accès à certains ports car les vagues peuvent se relever et déferler au fur et à mesure que la profondeur diminue (dépend du profil du fond marin aux abords de la côte).
– L’accès à un estuaire ou à un bassin presque fermé, lorsqu’il y a présence à l’entrée d’un seuil peu profond, est rendu dangereux parfois par une simple houle modérée qui peut créer des vagues énormes. Par exemple à l’entrée de la rivière d’Etel, en Morbihan, où apparait régulièrement une barre avec des rouleaux. Cette barre a causé la mort de marins et occasionné de nombreux accidents.
– Dans les raz parcourus par des courants forts, la houle ou la mer du vent, si elle s’oppose au courant, peut lever une mer chaotique et dangereuse (Raz de Sein, Raz Blanchard).
(Source Wikipédia)

Le site du SHOM donne, pour le monde et les côtes françaises, des indications très intéressantes sur la hauteur des vagues. data.shom.fr indique ce qu’on appelle « la mer totale » (mer du vent + houle) : http://data.shom.fr/#donnees/oceanographie .

 

La houle et la mer du vent, définitions :
Houle totale:
La houle totale est la superposition de toutes les houles présentes en un point donné. C’est ce paramètre qui est le plus souvent donné. En effet, en pleine mer, en un lieu donné, il y a souvent plusieurs houles qui se superposent (ex: une houle de NW et une houle de SW).
Si la période de la houle totale est donnée (comme sur windguru par exemple), elle correspond à une période moyenne des différentes houles présentes, de même pour la direction. Il faut donc faire attention. Une houle totale de 5m, de période 12s et de direction W peut très bien correspondre en réalité à la « somme » d’une houle de SW, de période 14s et d’une mer de vent de NW de 8s. Il n’y a donc aucune houle venant de W. La hauteur de la houle totale n’est pas la somme mathématique de la hauteur des différentes houles, ce sont les énergies qui s’ajoutent. C’est pourquoi 2m de NW + 1m SW = 2.3m de hauteur totale et non 3m.

Houle primaire:
La houle primaire correspond à la houle ayant le plus d’énergie parmi les différentes houles présentes. L’énergie de la houle est caractérisée par la combinaison de la hauteur et de la période. Par exemple, au large de la Bretagne, nous pouvons trouver une houle longue de SW (4m, 13s) avec une houle de NW (2m, 9s), dans ce cas c’est la houle de SW qui correspond à la houle primaire.

Houle secondaire:
La houle secondaire correspond à une houle avec des caractéristiques (direction et période) différentes et une énergie plus faible comparée à la houle primaire. Si nous reprenons l’exemple précédent, elle correspond à la houle de NW (2m, 9s).

Mer du vent:
La mer du vent est une houle encore sous l’influence du vent. Elle possède la même direction que le vent car elle est générée localement par celui-ci. Sa période caractéristique est souvent plus faible que la houle primaire ou secondaire.

Conclusion:
Connaître la hauteur, période et direction de la houle (totale) au large est intéressant, mais ce n’est qu’en regardant le détail de cette houle, c’est à dire les différentes houles qui la composent, que l’on va pouvoir savoir ce qu’elle va engendrer comme vagues à la côte.

Ne négligez pas non plus l’influence de la période de la houle. En effet, pour une même hauteur de vague au large, la hauteur des vagues à la côte au moment du déferlement pourra être très différente en fonction de la période. Ceci est particulièrement vrai pour des petites houles. Par exemple, une petite houle de 80cm avec 6s de période ne donnera pas de vagues correctes pour le surf, alors qu’une houle de 80cm avec une grande période de 14s pourra donner de jolies petites vagues à surfer à la côte sur les spots exposés.
Bon surf!

Personnellement, je consulte Météo France et data.shom.fr lors de la préparation d’une randonnée en kayak de mer.

 

Mer croisée (quand deux systèmes de vagues se croisent) près de l’île Ronde en janvier 2014.

 

Mer croisée, définition : http://nautisme.meteoconsult.fr/actualites-nautisme/les-news-meteo-11/2013-03-08-05-57-30/le-danger-de-la-mer-croisee-9534.php

 

 

Auteur : Jean-François Delcamp

En dehors de sa passion pour le kayak, Jean-François Delcamp est professeur de guitare classique au Conservatoire de Brest métropole océane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *