Randonnée en kayak de mer aux îles Chausey

Randonnée en kayak de mer, de Granville à l'archipel de Chausey.
Randonnée en kayak de mer, de Granville à l’archipel de Chausey.

La météo annoncée : 4 Beaufort le samedi et 5 Beaufort le dimanche, nous faisait imaginer que nous allions devoir « sortir les muscles » au retour de l’archipel de Chausey. Mais l’envie d’y aller était forte et nous étions tous trois prêts à payer d’effort cette randonnée dans un environnement superbe.

Cette randonnée sera ma première à Chausey et j’aurai le privilège de découvrir l’archipel avec deux grands connaisseurs des lieux : Guillaume et Michele. Cette randonnée est issue d’une discussion sur le forum Kayakistes de mer .org : http://www.kayakistesdemer.org/viewtopic.php?f=76&t=12806 .

En fait, le vent a été plus doux que prévu, et nous nous sommes régalés ce week-end, du début jusqu’à la fin.

 

En chemin, samedi, nous avons discuté avec les kayakistes du club « Kayak de Mer de la Côte d’Émeraude » http://kayaksaintmalo.free.fr/presentation/club.php qui, comme nous, allaient dans l’archipel pour le week-end.

Le Cotentin, vu de l'ile de la Conchée à Chausey.
Le Cotentin, vu de l’ile de la Conchée à Chausey.

Dès les premières roches de l’archipel, Guillaume, passionné par l’histoire de la Normandie, nous a invité à monter sur les hauteurs de la Conchée, pour bénéficier d’une première vue d’ensemble de l’archipel de Chausey : 52 îles à marée haute et 365 à marée basse. A basse mer, ce sont 70 kilomètres carrés de roches et de bancs de sables qui découvrent.

Des hauteurs de la Conchée nous voyons la côte du Cotentin, que nous venons de quitter, l’île de Jersey, les Minquiers, l’île d’Aneret, Grande Île, nous devinons le cap Fréhel, voyons l’île Cézembre, la pointe du Grouin, le Mont Saint-Michel, Tombelaine ; tout un paysage marin aimé et parcouru en kayak, entre Cotentin et côte d’émeraude.

 

 

 

Approche de Grande ile a Chausey.
Approche de Grande ile a Chausey.
Les kayakistes de "Kayak de Mer de la Côte d’Émeraude".
Les kayakistes de « Kayak de Mer de la Côte d’Émeraude ».

De la Conchée, nous reprenons notre navigation pour rejoindre Port Marie à Grande Île. A Grande Île, nous allons d’abord nous réconforter d’une bière à l’hôtel du Fort. Là, nous avons le plaisir de retrouver les kayakistes de « Kayak de Mer de la Côte d’Émeraude » tout autant amateurs de bière que nous.
Ils connaissent mon blog et, sympas, ils prennent une joyeuse pose pour la photo que je joins à mon petit article.

Ce soir, Guillaume, Michele et moi bivouaquerons sur une des petites îles de l’ouest de l’archipel. Rien ne presse, c’est basse mer en ce moment. Si nous ne voulons pas un long portage à l’arrivée au bivouac, il vaut mieux attendre que la mer ait déjà remonté pour débarquer sur une des îles secrètes de l’ouest de l’archipel. Aussi nous entamons un tour de Grande Île par les sentiers.

Le Sound (chenal) de Chausey.
Le Sound (chenal) de Chausey.

Guillaume nous fera découvrir la maison du peintre de marine Marin-Marie (1901-1987) http://www.marin-marie.info/ , les anciennes carrières de pierres (le granit de Chausey a servi à construire l’abbatiale du Mont-Saint- Michel, aussi les quais de Granville et Saint-Malo).
Des hauteurs de l’ancien sémaphore, nous voyons le Sound, le chenal qui longe la Grande Île et qui constitue le principal mouillage de l’archipel, un chenal où les courants peuvent atteindre 4 nœuds.

 

 

 

Le château construit par Louis Renault à Grande Ile, Chausey.
Le château construit par Louis Renault à Grande Ile, Chausey.

Au retour nous longerons le château que Louis Renault (constructeur automobile) a édifié à partir des ruines du Vieux Fort, détruit en 1744.

Vers 19h, nous embarquons pour rejoindre une des petites îles de l’ouest de l’archipel. Le soir Michel cuisinera un délicieux risotto, suivi d’une tarte aux poires et d’une grappa pour les grands gourmands.

A ma demande, voulant tester du matériel, Guillaume me prête son Bivanorak Hilleberg : un sur-sac de couchage qui sert aussi de cape de pluie. Je l’enfile par dessus mon duvet. Je m’installe sur mon matelas pneumatique et je dormirai très bien, avec vue sur le ciel étoilé.
L’avantage du sur-sac ou du bivi-bag, par rapport à la tente, est de pouvoir dormir au chaud et au sec en occupant un minimum de place au sol.

 

 

Phare de Chausey.
Phare de Chausey.

Nous quittons la petite île assez tôt, afin de profiter au mieux des courants favorables. Nous faisons route vers la pointe du Roc à Granville, ensuite, vers 10h, nous remonterons au nord, vers la plage de Donville-les-Bains d’où nous sommes partis hier. Guillaume a choisi cet itinéraire de retour vers la pointe du Roc pour me faire découvrir les belles vues sur la haute ville, le casino et la villa « Les Rhumbs ». La villa fût la maison d’enfance du couturier Christian Dior, elle est devenue, depuis 1991, le musée Christian Dior.

Étant partis à l’aube, nous avons sauté le petit déjeuner. Avant de nous quitter, Guillaume nous offre une heureuse session de rattrapage sur la plage de Donville-les-Bains http://www.kayakalo.fr/cale529.

Merci Guillaume et Michele pour cette magnifique nav !

 

Auteur : Jean-François Delcamp

En dehors de sa passion pour le kayak, Jean-François Delcamp est professeur de guitare classique au Conservatoire de Brest métropole.

3 réflexions sur « Randonnée en kayak de mer aux îles Chausey »

  1. Bel article comme à l’accoutumée. Je suis l’un des KMCÉistes que tu as croisés. Nous avons connu quelques péripéties sur notre lieu de bivouac. Les propriétaires de la maison arrivant de nuit après notre installation, nous ont obligé à déménager et à reprendre la mer. Après une navigation de nuit, nous avons trouvé une zone de bivouac sur Grande Ile où les riverains nous ont gentiment acceptés. https://flic.kr/s/aHsm5HNUn9

    1. Bonjour Jean-Luc, merci pour le gentil message et pour la relation de la péripétie qui, heureusement, se finit bien.
      Je me rappelle de notre rencontre sur l’eau, puis devant les bières. Tes photos sont superbes !
      Au plaisir d’une prochaine rencontre.

  2. Belle ballade, j’ai comme souvenirs une pêche à la crevette avec dégustation de celles ci avec du pain et du beurre et accompagnées de Muscadet sur la petite terrasse de la cabane à Anneret par gros coef, que demander de plus? ce jour là le propriétaire de la grande cabane nous avais autorisé à bivouaquer.

Répondre à Jean-François Delcamp Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *