Cours de surf avec David Appéré à Plomodiern

Romany surf PE, sur la plage de Lestrevet à Plomodiern.
Romany surf PE, sur la plage de Lestrevet à Plomodiern.

Je reviens d’un cours de kayak avec David Appéré foudekayak.com, la route de Brest à Plomodiern est magnifique. Des hauteurs, je voyais la baie de Douarnenez, Douarnenez, la côte nord du cap Sizun, la presqu’ile de Crozon, Morgat, les grottes que je devinais et enfin le cap de la Chèvre.
Nous avions initialement prévu le cours lundi après midi, mais comme aujourd’hui les conditions de vent allaient devenir rudes l’après midi, nous avons finalement opté pour la matinée.

Je suis quasi débutant en surf. J’ai bien fait des surfs obligés pour arriver sur une plage en randonnée, un bout de stage aussi. Mais le surf est une pratique du kayak que je n’ai pas, en tout cas pas de manière régulière. Actuellement, vu ma pratique plus engagée du kayak, il faut que je fasse quelque chose pour progresser. De préférence avant que nous ne commencions notre tour de Bretagne le mois prochain.

J’ai retrouvé David à Plomodiern http://www.kayakalo.fr/cale1058 Je connais David depuis plusieurs années. J’ai suivi son enseignement lors de deux stages et, à chaque fois, j’ai beaucoup appris.

Ici, comme partout dans le fond de la baie de Douarnenez, la plage de Porz-Ar-Vag est une plage à surf. Ce matin les vagues se situent entre 20 cm, quand elles finissent en bord de plage, et 1 mètre, en allant les chercher à leur naissance, à cent cinquante mètres de la plage.

Romany surf PE, fabriqué par SKUK. Photo : Bekayak.
Romany surf PE, fabriqué par SKUK. Photo : Bekayak.

David m’invite à faire des aller et retour parallèles à la côte et il m’indique comment giter et comment prendre des appuis en poussée pour déraper, avec la vague, vers la plage. Le jeu, c’est de rester sur l’eau. Le fait de faire les appuis en poussée, et non en suspension, préserve de se déboiter l’épaule.

Comme je lui pose la question, David m’explique le pourquoi de l’apparente différence de gîte entre mer et rivière. Bien qu’en fait, David me fasse comprendre que le principe reste le même.

Je commence les exercices : je prends les appuis comme David m’a dit et tout se passe bien. Puis j’ai envie d’essayer autre chose et là, je me vautre à chaque fois, si bien que je dois avoir recours aux esquimautages.

Ce dont je ne doutais pas, mais qui m’a quand même surpris, c’est que David m’a expliqué cette erreur que je traine depuis plus d’un an.  Je retourne travailler les dérapages en longeant la plage et ça va beaucoup mieux maintenant. Si il m’arrive encore de me vautrer ; je comprends pourquoi.

Comme je crois avoir enregistré la première étape, je remonte un peu plus les vagues pour essayer les premiers surfs. J’oubliais de vous dire que j’ai un nouveau kayak : un Romany surf PE acheté la semaine dernière cher Bekayak. Ce matin, c’était la première fois que je naviguais avec. Et je n’ai pas été déçu : les virages sont très faciles, la glisse est fantastique, et je suis bien calé dedans, un vrai chausson !
Continuer la lecture de « Cours de surf avec David Appéré à Plomodiern »

Stage de rock hopping en kayak de mer avec Jean-Marc Terrade

CK/mer
CK/mer

Ce week-end des 18 et 19 mars, CK/mer organisait un stage de « Rock hopping – passes à cailloux » en kayak de mer (de préférence en polyéthylène), sous la houlette de Jean Marc Terrade.
Description du WE : la pratique du « rock hopping » – passes à cailloux peut être organisée et sécurisée pour préserver le plaisir en limitant le risque ; nous vous proposons de pratiquer le « rock hopping » mais aussi d’acquérir les capacités pour être en position de leader.
Contact : Jean Marc Terrade – jeanmarc.terrade[@]orange.fr

Pour ce stage CK/mer, Jean Marc Terrade était assisté de l’intrépide Jérôme Le Ray. Continuer la lecture de « Stage de rock hopping en kayak de mer avec Jean-Marc Terrade »

Kayak de mer dans les marmites du Golfe du Morbihan, en Bretagne sud

Nous nous attendions à du gros temps sur la Bretagne sud ce week-end, nous devions subir pluie et vent. C’est Nico qui a organisé cette session « randonnée et jeux en kayak de mer » des Alligators. A 9 heures, nous étions six à commencer la journée par la vague statique de Berder. Sans vent, ni pluie, nous n’avions rien qu’un soleil, d’autant plus rayonnant que nous ne l’espérions pas. Ces deux jours, nous bénéficierons d’un joli coefficient, bien comme il faut, (117 aujourd’hui, puis 111 le lendemain). Au programme : jouer en kayak de mer dans les vagues *, marches, zones de cisaillement, tourbillons, marmites, contre-courants et courants du Golfe du Morbihan.

Vers midi, nous débarquerons sur la plage sud-ouest de Port Navalo. Bientôt, nous faisons sécher nos vêtements en lézardant un peu, avant d’aller déjeuner au Bar de la plage.

Au milieu du repas, nous percevrons le vent qui se levait brusquement et, derrière la grande vitre, nous vîmes l’arbre voisin qui ployait sous les rafales, puis c’est une grêle serrée qui crépite maintenant sur les tables en bois de la terrasse ! Sympa d’avoir un toit sur la tête et d’être au chaud.

Le temps que nous en arrivions au café : rafales et grêle étaient partis vers le sud. Nous sortirons du bar comme nous y étions entré : dans la belle lumière du soleil d’hiver.  Continuer la lecture de « Kayak de mer dans les marmites du Golfe du Morbihan, en Bretagne sud »

Découverte et jeu dans les courants du Golfe du Morbihan, en Bretagne sud

Samedi 6 septembre, 5h30 de navigation, 10 MN.
nous étions 17 kayakistes à partir de la cale de Pen Lannig à Baden, en Bretagne sud, ce samedi matin. Nous sommes réunis, le temps d’un week-end, à l’invitation de Nicolas ( Nico56 sur le forum kayakistesdemer.org). Au menu, une randonnée en kayak de mer intitulée « Découverte et jeu dans les courants du Golfe ».

Nous commençons par prendre la direction de la balise de Kerpenhir, située à l’entrée du Golfe. En chemin on effectue un travail de la gîte, puis des jeux dans les courants et contre-courants, d’abord à Kerpenhir et ensuite au Grand Mouton. Nous posons nos kayak de mer pour un pique-nique sur la pointe sud de l’île Longue, puis direction Er Lannic et la Jument, finalement on se régale sur la vague de Berder avant de rentrer avec un sourire jusqu’aux oreilles.

Le soir nous dormirons au camping « La fontaine du Hallate » à Plougoumelen (tarif spécial kayakistes).

Dimanche 7 septembre, 9h de navigation, 17 MN
Départ à 7:00 de la cale de Pen Lannig à Baden, direction l’île Berder, bac jusqu’à l’île de la Jument. Puis direction l’entrée du Golfe où nous faisons des triangles entre le Grand Mouton, le Faucheur et la pointe du Montenno. Nous rencontrons là Jérôme Leray qui nous convainc d’aller pique-niquer à l’île de Méaban (dont l’accès est interdit du 5 avril au 31 août). Au retour nous profiterons à plein de la vague de Berder qui est en grande forme, puis rentrée à 16:30 à la cale de Pen Lannig, fatigués mais contents. (à la montante il faut compter BM à Arradon + 2h15 à 2h30 pour profiter au mieux de la vague de Berder).

Un grand merci à Nicolas pour ce superbe week-end, nous nous sommes régalés. Merci également à Agnès, Romain et Guillaume, comme à tous les participants de cette randonnée en kayak de mer. Continuer la lecture de « Découverte et jeu dans les courants du Golfe du Morbihan, en Bretagne sud »

L’île Ronde dans une mer croisée

Samedi 4 janvier, BM à 13h16, coeff 103.
Prévisions pour la journée du samedi 4 janvier:
VENT : Sud à Sud-Ouest 7 à 8, mollissant 5 à 6 sur Pointe Bretagne en matinée, puis mollissant secteur Ouest 5 à 6 partout l’après-midi. Rafales.
MER : Agitée à forte.
HOULE : – Pointe Bretagne : longue d’Ouest 5 à 6,5 m, s’amortissant 4 à 5 m en fin de journée.
TEMPS : Pluie ou averses, parfois orageuses le matin.
VISIBILITE : Moyenne sous précipitations.

 

Voila 15 jours que je n’avais pas fait de kayak de mer, et j’étais enthousiaste quand Christophe nous a proposé une sortie dans l’eau qui bouge, aux abords de l’île Ronde.

Nous nous mettons à l’eau à Porz Meur, vers 14h00. Vincent utilise le kayak de mer en bois qu’il a lui-même construit. Il m’explique comment il a abaissé le pont pour plus d’ergonomie lors des esquimautages.

Nous prenons la direction de la pointe Nord-Ouest de l’île Ronde. Nous savons trouver là un mélange très tonique, composé de courants, vagues, houle et vent. Arrivé sur la zone, j’ai remarqué la particularité de notre comportement collectif, tous nous manifestons une certaine précaution à mettre la pointe de nos kayaks dans les creux et bosses de cette mer hachée. Je crois que chacun redoute que les autres soient amenés à prendre des risques pour lui venir en aide en cas de problème. Bien que je risque de donner du travail à mes partenaires, j’y vais franchement. Comme imaginé, ça balance dans tous les sens. Les vagues se heurtent les unes contre les autres, lâchant de longues mèches d’écume. Mais, après tout, c’est pour ça que nous sommes venus ici. Continuer la lecture de « L’île Ronde dans une mer croisée »

La Cormorandière par coefficient 104

21 septembre 2013, jeux à 17 dans les vagues de la Cormorandière, de 8:00 à 12:00, par coefficient de 104. PM à 6:50. Cette sortie en kayak de mer était tonique : esquimautages dans le jus, récupérations, et même que j’ai eu droit un tour de trotteuse sur un tourbillon grand comme un tourne disque de 8 à 10 mètres de diamètre, la pointe arrière de mon kayak de mer était au centre et légèrement aspirée vers le bas. Armel a été complètement aspiré (kayak et kayakiste) par un tourbillon plus puissant que celui auquel j’ai eu affaire.  Continuer la lecture de « La Cormorandière par coefficient 104 »