Archives de catégorie : Des randonnées en kayak de mer

La randonnée en kayak de mer est plus longue que la balade, elle suppose une certaine intensité dans l’effort. La longueur du parcours se situe entre 14 et 28 MN par jour, soit entre 26 et 52 km par jour.

Deuxième sortie avec mon futur Xplore-L, kayak de mer de randonnée

Mardi, Luc et moi partons de la cale de Bekayak pour aller pique-niquer au fort des Capucins, si jamais la houle est présente, même faible, elle rendra le débarquement difficile sur l’îlot rocheux. Dans ce cas, nous irons pique-niquer sur la plage de Trez-Rouz, sur la commune de Crozon.

Habituellement, j’ai du mal à suivre Luc au démarrage, il part bille en tête et je n’ai pas intérêt à faiblir, si je ne veux pas me retrouver distancé. Ce matin, j’essaye un Xplore-L pour la seconde fois, j’arrive à suivre Luc sans faire d’effort, je n’en crois pas mes pagaies, au point que je pose franchement la question à Luc : « tu pagaies comme d’habitude ou t’es plus cool ce matin ? ». Réponse nette, « non, comme d’habitude ».

Donc cet Xplore-L est un kayak rapide, en plus, la gîte et l’assise sont confortables et les finitions sont de qualité. Pour le comportement en mer agitée, ce n’est pas aujourd’hui que je le connaîtrai, la mer est belle à peu agitée, mais j’irai quand même chercher les endroits où ça brasse le plus, « pour voir » et je serai satisfait sur ce plan aussi.

Avant de mettre le kayak à l’eau, j’ai très soigneusement essuyé le fond de chaque caisson avec un chiffon. Ainsi, au retour, je verrai bien si l’eau est rentrée, ou pas, dans les caissons. Pour l’instant, nous tâchons de nous aligner sur la veine d’eau, afin de nous faire porter par le courant de jusant qui vide la rade. Le coefficient du jour est de 97, nous allons vers le large.

Luc devant un vieux gréement de la Marine nationale.

Luc devant un vieux gréement de la Marine nationale.

Devant nous, des bateaux militaires, en nombre, sont placés de telle façon, que je dis à Luc : « probablement, nous allons rencontrer un sous marin, et ce serait peut-être bien qu’on se dirige vers la passe sud du goulet afin d’éviter de nous faire refouler ». Nous passons l’entrée du port militaire de Brest, au passage je fais une photo de Luc devant un vieux gréement de la marine nationale.

Au fur et à mesure que nous approchons du goulet, de nouveaux bateaux militaires se joignent à ceux déjà en place, des petits, des gros. Bientôt, c’est une vedette de liaison de la marine nationale qui vient nous prévenir de dégager le passage. Nous devinons que le sous-marin arrive par la passe nord du goulet. Nous leur répondons que nous nous engageons à rejoindre directement la passe sud, largement dans les temps.

La vedette de liaison de la Marine nationale qui vient de nous prévenir de dégager le passage.

La vedette de liaison de la Marine nationale qui vient de nous prévenir de dégager le passage.

Luc connaît parfaitement la vie militaire dans la marine nationale, il a travaillé une partie de sa vie à bord des sous-marins.

Dans le goulet, nous voyons, au loin, le sous-marin qui fait route vers sa base. Puis, nous doublons la pointe Robert, celle de Cornouailles et, enfin, les Capucins où « ça brasse » un peu plus qu’ailleurs. C’est là que je vérifie un peu si le kayak est vraiment marin (je constate que ça le fait très bien !). Nous ne débarquerons pas aux Capucins, nous risquerions d’abîmer nos kayaks en frottant les rochers avec la houle et les petites déferlantes.

Alors, nous faisons route vers la plage de Trez Rouz, la houle est très raisonnable et nous faisons un petit surf pour atterrir en douceur sur le sable.

Nous mangeons notre pique-nique et puis nous faisons une petite balade à pied avec l’appareil photo. Nous passons devant le camping qui accueillait cet été le rassemblement des kayakistes de mer à Crozon.

Ajoncs en fleurs devant la baie de Camaret.

Ajoncs en fleurs devant la baie de Camaret.

Les ajoncs sont en fleurs, la vue sur la baie de Camaret est un bonheur pour nous yeux.

Nous voila repartis dans nos kayaks, vers Brest. Le vent du nord et le courant giratoire de la Cormorandière nous pousseront un peu au sud. Au lieu d’un retour en ligne droite, nous ferons un arc de cercle. Mais si nous nous sommes laissés déporter, c’est aussi parce que nous le voulions bien. Le vent aurait été plus fort, nous aurions lutté contre lui, pour optimiser notre route.

A l’arrivée, je fais un esquimautage, toujours dans l’idée de voir si le bateau que je vais acheter d’occasion ne prend pas l’eau. Après un abondant rinçage au jet, j’ouvrirai les trappes et aurai la satisfaction de voir qu’il n’y a pas une goutte qui soit rentré dans les caissons. Le vendeur va être content, il va avoir son chèque de 2500 euros dans 4 jours. Pour ce prix, il me vend un Xplore-L de 2012 en parfait état, une pagaie, un chariot, une jupe et la voile arrière qui va sur le kayak.

J’ai reconnu le bateau dès que je l’ai vu, le vendeur l’a acheté à mon ami Filou (moniteur à Penn ar kayak), mais, ce bateau ne lui convient pas, il est trop grand pour son gabarit. Le kayak est équipé d’une voile dite « tape-cul », qui a été conçue en 2004 par Eric Ollivier, avec qui j’ai navigué le mois dernier. Le monde du kayak est petit, nous finissons pas nous connaître tous les uns les autres et par lier des amitiés autour de notre passion commune. http://www.expemag.com/documents/synthese-montage-voile.pdf

 

L'Xplore-L fabriqué par Tiderace, un kayak de mer taillé pour la randonnée.

L’Xplore-L fabriqué par Tiderace, un kayak de mer taillé pour la randonnée.

L’Xplore-L, fabriqué par Tiderace, mesure 550 cm de long, sur 54 cm de large, c’est un kayak de randonnée. Comme il a appartenu avant à mon ami Filou, je vais garder le nom du bateau (Breizh Storm). Le volume du kayak est de 380 litres, dont 158 pour l’habitacle et 222 pour les caissons. Je pense que c’est avec lui que je vais faire mon tour de Bretagne cet été.

Comme dit Jean Drouglazet : Vive le kayak !

Randonnée 2017 des 12 îles en kayak de mer

Dimanche 12 février, 7h30, Didier et moi arrivons à Térénez, à la cale 433 du site Kayakalo.fr http://www.kayakalo.fr/cale433 .
Il fait encore nuit et nous commençons à décharger les kayaks dans le noir (je note dans ma petite tête qu’une lampe frontale aurait rendu service). Alors que nous finissons de poser les kayaks au sol, arrivent Martine, Christian et Hervé, tous trois du club de Saint-Nazaire. Ensuite ce sont Jean et Pascal, puis Jean-Yves, tous trois du club de Plouhinec, Bruno  vient du Morbihan. Toute l’équipe est là. Notre objectif du jour est de faire le tour des 12 îles de la rade de Brest, aidés par le vent et les courants favorables. Continuer la lecture

Randonnée sans bivouac en kayak de mer

Samedi 3 décembre, Cyrille et moi nous retrouvons à la cale de Bekayak (Brest). Ce week-end, nous devions aller bivouaquer à Molène, nous l’avions convenu en octobre sur le forum kayakdemer.eu, mais le vent d’est de 4 à 5 Beaufort nous y a fait renoncer. Aussi aujourd’hui et demain, nous allons accommoder au mieux nos navigations pour passer un super week-end, malgré les conditions.

Le vent prévu est au rendez-vous, mais la rade de Brest est une zone qui, par son relief, offre des protections, nous n’y rencontrerons que de petites vagues courtes, d’un mètre maximum.

À 10 heures, au départ de la cale de Bekayak, nous prenons le chemin vers le Goulet de Brest. La marée descendante et le vent d’est qui nous poussent, facilitent notre route. Nous aurons du soleil presque tout du long. Continuer la lecture

Annonce du Tour de Bretagne en kayak de mer, du 1er au 21 juillet 2017

Chers kayakistes, bonjour à toutes et tous,
je vous propose de vous joindre à nous pour un Tour de Bretagne en kayak de mer. Pascal, de CK/mer et du club de Plouhinec, m’a déjà dit qu’il était partant pour la totalité du Tour. Jean, de CK/mer et du club de Plouhinec, sera présent, au moins sur les étapes du Finistère sud. Ce tour est ouvert à tous les kayakistes ayant un niveau pagaie bleue, particulièrement à nos amis membres de CK/mer, RKM56, les Alligators de Landerneau et le club de kayak de Plouhinec. Le Tour commence au Mont-Saint-Michel pour s’achever à Larmor-Baden, il se déroulera entre le samedi 1er et le vendredi 21 juillet 2017.

 

Tour de Bretagne en kayak de mer, du 1er au 21 juillet 2017.

Tour de Bretagne en kayak de mer, du 1er au 21 juillet 2017.

La période choisie offre des coefficients de marées allant de 45 à 79. Avec quelques détours par des îles, ce tour représente une distance de 360 milles nautiques (18 étapes de 20 milles chacune). Cela nous fait au moins 18 jours de navigation, à raison de 6 heures de pagaie par jour. A ces 18 jours, s’ajoutent 3 jours supplémentaires pour : attendre qu’une perturbation passe, faire un crochet imprévu par une île ou une ria, se balader à pied, se reposer. Continuer la lecture

Tour de Ouessant en kayak de mer, août 2016

Samedi 27 août, Pascal (ayant repéré une bonne fenêtre météo du lundi 29 au mercredi 31) nous invitait à un tour de Ouessant en kayak de mer. Lundi, nous irions à Molène, mardi nous ferions le tour de Ouessant et mercredi verrait notre retour sur le continent. Continuer la lecture

Rassemblement des 10 ans du forum kayakdemer.eu

Logo du forum kayakdemer.eu

Logo du forum kayakdemer.eu

Lundi 15 août, vers midi, j’arrive au camping de Trez Rouz à Crozon, juste en face de Camaret. Je me rends au Rassemblement anniversaire des 10 ans du forum kayakdemer.eu . Les familles sont les bienvenues. Le prix pour la semaine de camping est de 75€ par adulte et 35€ pour les enfants de 5 à 14 ans.

Déjà, je rencontre Olivier, Rom, Étienne, Guillaume, un peu plus tard c’est Nico qui arrive, puis Élodie et Andreï. Finalement nous totaliserons une centaine de kayakistes venus de toutes les régions de France, aussi de Catalogne, d’Irlande et d’Angleterre. Véronique Olivier et Guy Lecointre sont présents au début des rencontres. Arne Christian Stoll (Kiel, Allemagne) fait étape sur place, lors de son tour de Bretagne en kayak de mer en solitaire. Des professionnels aussi sont présents, comme, entre autres, Agnès Penisson (http://www.planetekayak.fr/) Yannick Sevi (http://www.alpinepaddle.com), Yann Leroux (http://advanced-paddles.fr/), Patrice Duval (http://www.kayaknomadpolynesia.com/en/pages/who-we-are/), Paul Villecourt (http://www.villecourt.com/) et Raphaël Geeraert (http://www.cycladeskayak.com/).

Lundi après-midi, Françoise, Laurette, Jacques et moi commençons une balade à Partir de Trez Rouz, nous retrouverons en route Dominique et Catherine. Ensemble, nous allons à la pointe des Capucins en rasant les cailloux, nous prenons tout notre temps. A l’approche des Capucins, nous voyons qu’il y a assez d’eau pour passer sous l’arche du pont, ce qui nous permettra de faire le tour de l’îlot puis d’accoster pour monter photographier les anciennes fortifications et le merveilleux paysage. Continuer la lecture

Tour du Finistère en kayak de mer, du 20 au 28 juillet 2016

Tour du Finistère en kayak de mer - du 20 au 31 juillet 2016

Tour du Finistère en kayak de mer – du 20 au 31 juillet 2016

Cette randonnée était sur les rails depuis fin décembre 2015, elle était ouverte aux membres de CK/mer et RKM56. Initialement nous avions prévu trois jours de balades à terre, en cas de mauvais temps. Étant donné la météo scandaleusement bonne dont nous avons bénéficié, les 3 jours de repos ont été squeezés et nous sommes arrivés au terme de notre tour avec 3 jours d’avance, soit le jeudi 28 juillet 2016.

Le principe de cette randonnée est d’utiliser les jusants pour descendre du nord vers le sud. Cela implique des navigations d’une seule traite, de la durée d’un jusant (6h20 environ).

Donc, nous prenons un solide petit déjeuner avant d’embarquer et emmenons de l’eau, quelques barres de céréales ou de pâte d’amande à portée de main, pour nous restaurer en mer.

Continuer la lecture

Virée à Molène en kayak de mer

rando a Molene en kayak de mer - en deux jours

rando a Molene en kayak de mer – en deux jours

Luc, Jean et moi, nous nous retrouvons à PorsLiogan, pour une virée à Molène. Le ciel est gris, mais la météo est bonne. La visibilité est quand même bien restreinte au départ : 200 mètres, pas plus.

Premier bac. Nous visons le 230°, c’est la 3ème heure du flot, notre « route fond » sera une droite « plein ouest » à 270°, qui nous amène à Béniguet nord.

Plus nous nous éloignons du continent, meilleure est la visibilité. En 10 minutes, nous passons à 1 mille de visibilité, puis à plusieurs milles (nous voyons Ouessant). De là, nous poursuivons avec les mêmes types de corrections de caps (comme le courant porte au nord, nous compensons nos caps en les modifiant de 30 à 40° vers le sud). Nous sommes dans la 4ème heure du flot, le coefficient est de 95.

Nous enchainons les bacs, qui nous mènent à Morgol, au Cromic, à Litiri, puis sur la côte nord de l’île de Quéménes et enfin à la cale Charcot à Molène. Le temps est moins couvert sur l’île que sur le continent. Avec Luc, nous rendons visite à quelques amis sur l’île. Jean, fait des photos et un tour de Molène. Nous montons le tipi pour protéger nos affaires (bonne idée : il pleuvra la nuit). Nous dînons sur le petit camping, tout près de la cale Charcot, il y a là des bancs et des tables bien pratiques pour les visiteurs. Continuer la lecture

Dumet, Hoëdic et Houat en kayak de mer

Samedi 25 juin, nous sommes 6 kayakistes à nous retrouver à la pointe de Penvens : Martine, Christian et Hervé viennent de Loire Atlantique, Pascal, Jean et moi-même venons du Finistère.

Tracé de notre randonnée de 2 jours en kayak de mer. Nous avons fait un aller et retour de 41 miles nautiques de la pointe de Penvens aux îles Dumet, Hoëdic et Houat.

Tracé de notre randonnée de 2 jours en kayak de mer. Nous avons fait un aller et retour de 41 miles nautiques de la pointe de Penvens aux îles Dumet, Hoëdic et Houat.

Nos amis de Saint-Nazaire ont conçu la navigation : nous partirons à 10 heures de la pointe de Penvens, pour faire cap vers l’île Dumet, où nous arriverons pour déjeuner à 12 heures. De là, à 13 heures, nous irons à Hoëdic pour bivouaquer le soir sur la plage est. Le lendemain, nous partirons pour Houat à 9 heures, pour en repartir après déjeuner, dans le but d’arriver à Penvens pour 19 heures. Ces deux jours de navigation entrent dans la préparation de notre « Tour du Finistère en kayak de mer ».

 

 

La traversée de Dumet à Hoëdic, avec un bon force 4 de face, fut agréable au mental, mais physiquement dure pour Pascal, Jean et moi-même. L’un de nous verra reparaitre une ancienne tendinite à l’épaule. Pour ma part, sur la fin de l’étape, je sentais mes bras devenir durs à cause de l’intensité du pagayage, jamais je n’avais pagayé aussi fort auparavant. Nos amis de Saint-Nazaire nous ont souvent attendu pour qu’on puisse se regrouper, il est certain que nous manquons d’entrainement pour pouvoir naviguer avec eux à leur allure habituelle.
Continuer la lecture

Les grottes de Morgat en kayak de mer

Voila plusieurs années que j’entends parler des grottes de Morgat comme étant les plus belles de Bretagne. Et bien ça y est ! Nous y allons, ces 18 et 19 juin 2016.

Nous sommes 12 kayakistes de RKM56 qui nous retrouvons au port de Camaret. C’est une journée plutôt ensoleillée, nous hésitons un peu à choisir le point de mise à l’eau, finalement nous embarquerons tout au bout du sillon, sur la cale de la SNSM.
Pendant que certains d’entre nous font une navette pour emmener le maximum de voitures à Morgat, nous finissons de charger les kayaks et paressons au soleil.

Une fois au complet, nous embarquons pour aller au nord, vers la pointe Tremet. Nous passons alors tout près du camping de Trez Rouz, où sera basé, en août prochain, le rassemblement anniversaire des 10 ans du forum kayakdemer.eu.

Étant le « local » de l’étape, je souligne pour mes compagnons les repères que sont d’est en ouest : la pointe des Capucins, le phare du Minou, les maisons du Trez-Hir et la pointe Saint Mathieu. Je propose également d’aller déjeuner sur la plage de Porz Naye, la plage se trouve sur notre route et la place n’y manque pas.

Le déjeuner terminé, nous remettons les kayaks à l’eau et entamons une séance de rase-cailloux, qui va nous mener jusqu’à la plage de Kersiguénou, au nord-est de l’anse de Dinan.
Là, nous attend un portage jusqu’au lieu du bivouac. Tout le monde y met du sien et c’est un plaisir joyeux de remonter nos kayaks.

Continuer la lecture

Remorquage à Ar-men en kayak de mer

Je viens de prendre mon carnet, il m’accompagne dans toutes mes randonnées. Nous sommes dimanche 12 juin et je suis assis sur les escaliers du port abri de Bestrée.

J’ai eu un coup de mou, les amis continuent leur chemin jusqu’à Pors Théolen. Ensuite ils viendront me récupérer en voiture.

Souvent, c’est moi qui tient compagnie au dernier, parce qu’à deux le temps passe mieux. Cette fois, ce sont Jérôme, Éric, Martine et Françoise qui ont conversé avec moi pour me rendre l’effort plus doux.

Venons-en au début de mon histoire, c’est à dire à hier, samedi 11 juin, 9h30 : j’arrive à Théolen, où je retrouve Françoise et Martine, déjà à pied d’œuvre, elles descendent leurs kayaks au bord de l’eau.

Bientôt Jérôme et Éric arrivent avec un kayak pour moi. Je n’ai pas pu amener le mien, suite à un accident de voiture (juste de la tôle, nous avons eu de la chance).

Nous donnons le premier coup de pagaie à 10h, direction Tévennec. Je vois déjà que j’ai du mal à suivre. Nous arrivons au phare sous le soleil. Mais l’accostage est compliqué, alors nous poursuivons vers Sein. Les fous de Bassan nous survolent, ils sont en chasse. Nous débarquerons près du grand phare de Sein. De là, après une pause pique-nique, nous partons pour Ar-men.
En route, nous rencontrons quelques phoques sur les roches du pont de Sein (les roches qui vont de Sein à la tourelle d’An Amouic). Continuer la lecture

Le phare d’Ar-men en kayak de mer

Samedi 14 mai, nous sommes 8 kayakistes de RKM56 à partir pour Sein. 4 partent de Pors Lanvers, ils seront rejoints par les 4 autres à partir de Pors Theolen.

Ceux qui partent de Pors Lanvers longent la réserve ornithologique du Cap Sizun, le temps est couvert, mais la visibilité est bonne. Quelques repères jalonnent le parcours, ce sont les ports abris du Cap Sizun : Pors Lesven, Heign ar Hass (le dos du chat), Brezellec (colline du guet) puis Pors-Theolen (port des tuiles, du nom du village voisin). Continuer la lecture

L’île d’Yoc’h et la tourelle de Corn Carhai

Jolie petite rando aujourd’hui lundi 18 avril. Il y a presque pétole et complètement soleil. En arrivant sur le parking de la cale de Porspaul http://www.kayakalo.fr/cale414 j’ai la bonne surprise de retrouver Jean-Hugues, avec qui j’ai navigué et covoituré pendant des mois à l’époque où j’étais adhérent du CKB ( Canoë-Kayak Brestois ). En 2012 et 2013, nous étions sous la houlette de Marco, notre moniteur de kayak et nous faisions partie du groupe des adultes du mercredi matin. Après que Jean-Hugues soit parti retrouver sa famille pour le déjeuner, je me suis offert une petite collation, sur les rochers, avec vue imprenable sur l’archipel de Molène et l’île d’Ouessant. Je ne suis pas loin de chez Armel, à deux pas de chez Élo, mais l’un comme l’autre ne sont pas là cette semaine, je vais faire ma ballade en solitaire.

Au pied de la cale, alors que j’embarque, je rencontre un retraité pêcheur qui ramène sa caisse d’araignées, prises aux casiers. Je regarde l’heure : midi 30. C’est parfait, j’ai le temps de réaliser mon but : aller jusqu’à la tourelle de Corn Carhai, en passant par l’île d’Yoc’h. Ce sera pour moi une découverte, je n’ai approché ni l’un ni l’autre jusqu’ici. Je ne connais de la zone que le phare du Four, que j’avais visité avec Paul et Alain.
Continuer la lecture

4 kayaks de mer sur la côte d’Émeraude

Randonnée en kayak de mer, de Cancale au cap Fréhel, en 3 jours

Randonnée en kayak de mer, de Cancale au cap Fréhel, en 3 jours

Jeudi 14 avril, 21 milles nautiques, de Cancale à Saint-Cast-Le-Guildo
Nous sommes finalement 4. Nos épouses et époux respectifs savent depuis quelques temps que, du 14 au 16 avril, nous nous offrons 3 jours de mer. Notre intention première était d’aller à Ouessant, mais la météo en a décidé autrement. Alors, de bon matin, nous faisons route en voiture vers Port Picain ( http://www.kayakalo.fr/cale325 ). Là, nous avons trouvé un terrain de découverte que nous parcourrons en profitant des vents et courants.

10 heures, nous chargeons nos kayaks. Devant nous s’étale la baie du Mont Saint-Michel, dont l’abbaye, sur son rocher, dresse sa célèbre silhouette dans le lointain. Continuer la lecture

C’est le printemps à Brest

Une petite sortie en solo, toute simple. A 10h, je pars de la cale de Bekayak, je prends la direction de la pointe du Toulinguet. Un chemin que j’ai déjà pris bien des fois. En route je vois des remorqueurs aider un porte-conteneurs à se caser dans une forme de radoub, c’est le quotidien du port de Brest.

Il y a quelques éclaircies, je tâche de bien me placer dans le chenal pour bénéficier du maximum de courant porteur, le coefficient de ce lundi matin est de 99.
11h15, je passe la Cormorandière et je m’engage dans le goulet. Je vois déjà le rocher du Lion. Sur la rive nord du goulet, la houle est plus forte (2 mètres), alors je me rapproche de la rive sud (houle de 40 cm) et puis j’enchaîne le fort de Cornouailles et la pointe des Capucins.

Dès que j’approche de la pointe du Toulinguet, le soleil commence à briller véritablement, en prime, je suis maintenant protégé du vent du sud-ouest. Le plaisir de naviguer devient fort. Le soleil révèle toutes les couleurs de la côte, je sors l’appareil photo et commence à appuyer une première fois sur le déclencheur. Ça y est, je passe la pointe et je distingue la balise de la Louve, avec, au loin, les Tas de Pois. La côte est splendide.

Passé la Louve, je fais demi tour et rase les cailloux jusqu’à Porz Naye, où je m’arrête pour déjeuner. L’atterrissage est assez doux, la plage est protégée de la houle. Il est 14h, j’arrive donc une heure avant basse mer, je peux laisser le kayak au bord de l’eau et aller profiter de la plage.
Ici, à Porz Naye les galets ont bien des couleurs : gris, noirs, blancs, ocres, rouges, rouges strié de blanc, etc… Je me fais plaisir en les photographiant.
Le pique nique au soleil est un bonheur, je retire ma vareuse et mon pull, que je mets à sécher, il fait bon être là, au chaud. Continuer la lecture

Premier galop d’essai pour le tour du Finistère en kayak de mer

Samedi 5 et dimanche 6 mars 2016, deux kayakistes de mer de Saint-Nazaire, deux de Plouhinec et un de Brest, se sont retrouvés dans le Morbihan pour faire connaissance sur l’eau. C’est notre première navigation ensemble. Tous membres de CK/mer ou/et de RKM56, nous comptons, en juillet prochain, faire un tour du Finistère en kayak de mer, de Locquirec au Pouldu.

Météo-France annonçant du 6 à 7 Beaufort pour le samedi et du 4 à 5 Beaufort pour le dimanche, nous avons préféré naviguer dans des zones protégées des vents et de la houle.

Samedi, ce fût le Golfe du Morbihan, avec ses îles, ses oiseaux et des lumières, toutes plus belles les unes que les autres. Nous avons vu une mer métallique sur laquelle les moindres touches de couleurs, qu’apportaient les oiseaux ou les coques des bateaux, éclataient de vivacité. Continuer la lecture

Annonce du Tour du Finistère en kayak de mer, du 20 au 31 juillet 2016.

Tour du Finistère en kayak de mer - du 20 au 31 juillet 2016

Tour du Finistère en kayak de mer – du 20 au 31 juillet 2016

Bonjour à toutes et tous,
le Tour du Finistère en kayak de mer est ouvert aux membres de CK/mer et de RKM56. Il commence à Locquirec pour s’achever au Poudu, il se déroulera entre le mercredi 20 et le dimanche 31 juillet 2016.
Avec quelques détours par des îles, ce tour représente une distance de 180 milles nautiques (9 étapes de 20 milles chacune).
Cela nous fait au moins 9 jours de navigation à raison de 6 heures de pagaie. A ces 9 jours, s’ajoutent 3 jours supplémentaires pour : attendre qu’une perturbation passe, faire un crochet imprévu par une île ou une ria, se balader à pied, se reposer.

Le but c’est de passer de bons moments sur l’eau et sur terre. Si nous ne pouvions pas faire certaines étapes à cause d’une météo difficile, nous nous replierons sur des zones protégées des vents ou bien nous ferions une pause à terre. Par exemple, si un vent contraire à notre route dépassait 5 Beaufort, la journée se passerait à naviguer dans une ria ou bien en balade à pied. Continuer la lecture

Randonnée des 12 îles en kayak de mer

Jeudi matin, 11 février, je prends mon p’tit déj avec, sous les yeux, l’atlas des courants de la rade de Brest. Le coefficient du matin est de 108. Il est 7 heures, je devrais pouvoir donner le premier coup de pagaie vers PM +3 (9h50 ce jour). A partir d’un départ à PM +3, je calcule mes étapes, heure par heure. Je prends pour base une vitesse de 3 nœuds (3 milles nautique en une heure), à laquelle j’ajoute la poussée des courants favorables et, éventuellement, je retranche la poussée des courants opposés. Au final je pagayerai plus de 8 heures, soit 24 milles nautiques. En fait, je totaliserai 33 milles nautiques, grâce au bénéfice des 9 milles offerts par les courants favorables.

Pour tracer ma route, je m’emploie à concilier les courants avec mon idée de photographier aujourd’hui les 12 îles de la rade de Brest. Mes horaires me permettront d’arriver à PM +6 (marée basse) à l’île Perdue pour pouvoir la photographier aussi dans la foulée. L’atlas me montre que c’est possible. Ya plus qu’à !

J’achève mon solide petit déjeuner et prépare une thermos, je n’oublie pas une cagoule néoprène, la journée va être froide, je rencontrerai plusieurs grains. J’embarquerai à la cale 433 du site kayakalo.fr.

9h45, tout est paré, je glisse sur l’Aulne dans les dernières brumes matinales. L’île de Térenez approche devant moi, je passe les 4 derniers bateaux du cimetière de Landévenec et puis c’est déjà à droite l’île d’Arun et à gauche le château de l’île de Tibidy. Continuer la lecture

L’île Perdue en kayak de mer

La veille au soir, je ne savais pas trop où j’irai ce dimanche, je pensais aller à Roscanvel, mais ma navigation serait un peu courte, j’ai envie de pagayer 6 heures pour maintenir le bonhomme en forme. Finalement, vu les courants et le vent, je me décide à quitter la cale de Bekayak pour passer d’abord à la pointe des Capucins.

Je croise les premiers pingouins Tordas qui sont de retour en rade de Brest, l’air est pourtant encore doux.

Alors que j’arrive à hauteur du phare du Portzic, voici un curieux navire, à l’étrave inversée, qui entre en rade. Je m’approche et arrive à lire son nom : Oceanic Sirius. J’apprendrais sur le Net qu’il appartient au groupe géographique français CGG.

Dans le goulet, la houle est présente au seul milieu, pas sur les bords. Au passage, je recherche des yeux le sentier qui, lors d’une prochaine balade à pied, devrait me permettre de joindre batterie de Cornouaille à partir du sentier côtier. C’est bon, j’ai vu le chemin en pente douce qui mène du sentier à la batterie, il faut le prendre 200 mètres au sud de la batterie.

Arrivé à la pointe des Capucins, je fais mon demi tour, je regagne la rade en rasant la rive sud du goulet, ainsi, je suis protégé du vent et de la houle. Au fort de Cornouaille, je vois bien la cavité creusée sous la falaise, pour y installer une batterie de rupture de très gros calibre, tirant au ras de l’eau. Continuer la lecture

Rase-cailloux et bivouac en presqu’île de Crozon

Ce dimanche 22 novembre 2015, trouver le plan d’eau du port de Camaret lisse comme un miroir, c’était un plaisir auquel je ne m’attendais pas. La veille à 9 heures, après la flopée coups de vent qui ont émaillé la semaine, nous avions droit à une rafale de 9 Beaufort sur la Presqu’île de Crozon.

Nous déposons nos kayaks et notre équipement sur la cale. Le temps de se changer et de s’équiper, il est 13h30 quand nous commençons à glisser sur la surface du plan d’eau, dirigeant nos kayaks vers la sortie du port.

Dans l’anse de Camaret mouille le bateau des douanes, à notre gauche nous laissons la chapelle Notre-Dame de Rocamadour. Construite en pierre jaune de Logonna, cette chapelle s’élève sur une levée naturelle de galets (sillon de Camaret). Depuis la fin du XVIIème, une tour Vauban voisine avec la chapelle. Cette tour, construite à l’extrémité du sillon, fait partie d’un complexe stratégique destiné à défendre, à l’époque, la rade de Brest contre les invasions ennemies et les corsaires.

Passé la Pointe du Grand Gouin, nous jouons, tour à tour, à passer sous l’arche d’une des deux grandes roches de l’anse de Porz Naye. A l’approche de la pointe du Toulinguet, notre chemin ressemble de plus en plus à un gymkhana, nous sinuons à plaisir entre les roches qui couvrent et découvrent avec la houle. Nous poussons jusqu’au rocher du Lion, pour continuer notre séance de rase cailloux, à la recherche de passes intéressantes. Continuer la lecture

En passant par les 7 îles en kayak de mer

Randonnee en kayak de mer, de Ploumanac'h a Primel, en passant par les 7 îles, en 2 jours

Randonnée en kayak de mer, de Ploumanac’h a Primel, en passant par les 7 îles, en 2 jours

Samedi 17 octobre, S. et moi, nous nous retrouvons au parking du port du Diben, près de la pointe de Primel. Nous y laissons ma voiture, elle nous accueillera demain soir quand nous rentrerons de notre randonnée. Nos kayaks bien amarrés sur le toit, nous prenons la route pour Ploumanac’h (Côtes d’Armor).

Le port de Ploumanc’h est charmant, c’est une gourmandise d’y embarquer pour gagner les 7 îles. Nous passons le phare de Mean Ruz, tout en granite rose. De là, nous commençons notre bac, contre le courant et contre un vent de 4 Beaufort, nous le savions avant de partir, pas de problème. D’autant qu’au retour ces mêmes vent et courant vont gentiment nous pousser là où nous voulons aller ensuite.

Les paysages des 7 Îles sont sauvages et magnifiques. A l’approche de l’île de Malban, nous aurons la chance de rencontrer quelques phoques gris. L’un d’eux, assez balaise et méfiant, se tiendra à distance, alors qu’un jeune manifestera franchement et longuement sa curiosité à notre égard. Continuer la lecture

Rencontre CKmer, août 2015, Belle-Île.

Vendredi 21 août, je viens de déposer mon épouse à Port Maria (Quiberon), où elle prendra le ferry. Je me gare en face de la cale de Porigo (Port Haliguen), d’où je vais partir en kayak de mer. Nous allons rejoindre la 6ème Rencontre Internationale des kayakistes de mer, organisée par CK/mer, du 15 au 23 août 2015, à Belle-Île.

Trace de randonnée avec CKmer en Bretagne, de Quiberon à Belle-Ile, 3 jours, 45 nautiques

Trace de randonnée avec CKmer en Bretagne, de Quiberon à Belle-Ile, 3 jours, 45 nautiques

Il est 9h00, le premier coup de pagaie est donné, le temps est idéal pour la traversée. Après avoir passé la Teignouse, je découvre avec gourmandise la chaussée du Béniguet, je rencontre d’abord les Sœurs, puis les îlots plus grands de Glazig et d’Er Valueg, qui ont tous deux une végétation. A la balise du Grand Coin, la mer et le ciel offrent des teintes splendides, la visibilité est exceptionnelle ; je m’arrête pour me rassasier de cette palette de couleurs à quoi s’ajoute le plaisir de percevoir l’odeur de la mer.

A Houat, je trouve une jolie crique, juste en face de Séniz, où me poser pour déjeuner. La navigation reprendra, après, en ligne droite, vers la pointe de Kerdonis. Continuer la lecture

Randonnée en kayak de mer à Sein

Lundi dernier, nous renoncions à aller à l’île de Sein, parce que l’embarquement à Pors Théolen était un peu chaud, vu les déferlantes. Qu’à cela ne tienne, 5 jours après, nous remettons le couvert Gervais et moi, en partant cette fois de Pors Lanvers (plus sûr que Théolen), ce samedi 27 juin, en début d’après midi. Continuer la lecture

La côte sud du Cap Sizun en kayak de mer

Dimanche 21 juin, Gervais, Laurence et moi nous retrouvons le soir à Pors Lesven. Gervais a prévu pour le lendemain une randonnée à Sein en visant à débarquer sur l’île à l’étale de marée basse. Des problèmes de voiture font que lundi matin nous préférons partir de Pors Théolen.

Dans la matinée nous observons que la houle ne déferle que dans la partie est de Théolen, laissant un passage à l’ouest, entre la côte et une roche. Mais à la 3ème heure du jusant, peu avant l’heure du départ, nous observons que la houle déferle, même dans la partie ouest, c’est à dire du coté de la cale. Je redoute d’être en difficulté, à l’aller comme au retour. Mes arrivés de plages dans les déferlantes sont catastrophiques. (Rassurez-vous, je suis déjà inscrit à un stage de surf avec Agnès Penisson en novembre 2015).

En remplacement, nous entamons une randonnée pédestre qui va nous mener, par le sentier côtier, à la pointe de Castelmeur, à la pointe du Van et à la cale de Vorlen, l’unique port abri de la façade ouest du Cap Sizun. Nous reviendrons à Théolen par les petites routes, à l’intérieur des terres.

Lundi soir, nous établissons notre bivouac sur la côte sud du Cap Sizun, à Pors-Tarz (juste à côté d’une maison appartenant autrefois à Lino Ventura). Cette côte sud nous offrira l’avantage d’être à l’abri de la houle. Continuer la lecture

Randonnée solitaire en kayak de mer, Bannec, Molène et les Pierres Noires

Pour changer un peu je commence par ce qui n’allait pas dans cette randonnée :
– j’étais tout seul (on aime les partager les bons moments)
– je n’ai su que je pouvais naviguer ce week-end que la veille et, du coup, je n’avais que des conserves à emporter. Sans produits frais, mes repas étaient tristounets.

Maintenant que c’est dit, je vous relate ma petite randonnée en solitaire dans l’archipel de Molène.

Ce matin, samedi 13 juin, sur la grève de Lochrist, j’échange quelques mots avec les pêcheurs à pied tout en chargeant mon kayak. C’est l’étale de marée basse, ils viennent relever leurs casiers, que la nuit à garni d’araignées. Un chasseur sous marin est là aussi, avec son arbalète et sa bouée. Il a fait de bonnes chasses ici, dans les années 1980. Un couple de cygnes glisse sous nos yeux pendant que, tous, nous nous affairons.

9h13, l’étale de basse mer, je donne le premier coup de pagaie. En route pour la balise nord de l’île de Béniguet. Pendant la traversée du chenal du Four, je regarde attentivement ma carte et tout ce qui m’entoure. La route vers l’Archipel de Molène est dotée d’autant de balises qu’il y a de dangers. Je profite de la bonne visibilité pour prendre des repères qui me serviront les jours de mauvaise visibilité. Continuer la lecture

Tour de Ouessant en kayak de mer, mai 2015

Sandie, Rom, Didier et moi, nous nous retrouvons à la plage de Porsmoguer (29). Nous sommes samedi 23 mai, il est midi, Romain nous décrit la navigation qu’il a prévu pour ce week-end de pentecôte.
– Ce samedi après-midi nous allons naviguer dans l’archipel de Molène en nous approchant d’Ouessant.
– Nous quitterons l’Archipel dimanche matin pour entamer un tour de l’île d’Ouessant. Dimanche soir, nous ferons halte sur la côte nord, en face de l’île Keller.
– Lundi, mise à l’eau vers 8 heures, afin d’entamer la traversée du Fromveur à 9 heures, dans les meilleures conditions de courant. D’autant que du 4 à 5 Beaufort de nord-nord-ouest est prévu ce lundi. Continuer la lecture

Randonnée en kayak de mer avec Gervais dans l’Archipel de Molène

Randonnée en kayak de mer dans l archipel de Molène, le 12 mai 2015

Randonnée en kayak de mer dans l archipel de Molène, le 12 mai 2015

Ce matin je retrouve Gervais sur le parking de Porz Liogan. Nous nous sommes préalablement contactés par mail et avons convenu, il y a quelques temps, d’aller aujourd’hui à Molène. La semaine dernière la météo n’était pas bien favorable et puis, les jours passants, les prévisions se sont faites plus souriantes.

Il est 9h passé quand nous quittons la plage avec la grisaille. Nous pensions passer par Béniguet nord, mais un véhicule en mouvement près de la cale de Béniguet nous intrigue et nous amène à changer notre route pour aller voir de plus près. Il s’avère qu’il y a un chantier de réfection de la cale, un Manitou est là, qui transporte les lourdes pierres. Les ouvriers nous apprennent qu’ils logent sur place pour la durée du chantier.

Tant qu’à avoir accosté, nous poussons la curiosité jusqu’à visiter la partie construite de l’île. Il y a là une maison rénovée qui est propriété depuis 1993 de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (c’est dans cette maison que Louis Brigand a écrit son livre « Besoin d’îles« ). Et puis plusieurs bâtiments voisins, d’anciennes fermes, encore en ruines. Continuer la lecture

Du Guilvinec à Larmor-Baden, une semaine de randonnée en kayak de mer

Dimanche 12 avril 2015, je retrouve Sandie et Dominique au port du Guilvinec. Notre but est de longer la côte de la Bretagne Sud, du Guilvinec à Lorient. Au passage nous visiterons les rias et ferons quelques bivouacs sur les îles.

La bonne météo des prochains jours nous permet d’envisager un bivouac dans l’archipel de Glénan mardi soir et d’y rester le lendemain pour prendre le temps de visiter les différentes îles. En principe nous comptons aller à Groix. Et puis, si la situation ne se dégrade pas autant que prévu en fin de semaine, il nous reste un mince espoir d’aller à Belle-Île. Avant de rentrer, de toute façon, sur le continent samedi.

Une fois nos trois kayaks chargés, nous déjeunons vite fait. Il est maintenant 11 heures, le temps est idéal, nous quittons paresseusement le port du Guilvinec. Tous trois, nous savourons les premiers instants de notre randonnée. Bientôt nous longeons les plages de Lesconil, doublons la pointe de Langoz. Puis, passant près du phare de la Perdrix (peint d’un damier noir et blanc), nous entamons la remontée de l’estuaire de la rivière de Pont-l’Abbé. Nous longeons plusieurs des îles qui parsèment l’estuaire : l’île Garo, l’île Queffen, l’île aux Rats. Peu à peu, les bords de l’estuaire se rapprochent et nous nous engageons dans la rivière elle-même. Le site est paisible, un discret sentier de randonnée (GR34) borde la rive droite. L’essentiel du son provient du léger bruit de nos pagaies et des oiseaux marins. Continuer la lecture

Randonnée en kayak de mer de Doélan à Raguénez

Dimanche 4 avril, nous sommes 9 kayakistes de RKM56 à nous retrouver sur la cale du port de Doélan (commune de Clohars-Carnoët, en Finistère). Aujourd’hui et demain, nous savons que nous serons accompagnés d’un vent de nordet (3 à 4 Beaufort). Eric avait déjà pris soin de nous concocter un itinéraire de randonnée qui nous permettra de nous abriter du vent.

A 10 heures, nous partons vers l’Ouest, la côte se déroule : Porz Teg, Porz Bali, la rivière de Merrien et la crique de Poulguen, où nous faisons une pause pique-nique et sieste.

Nous reprenons notre route vers l’Ouest, au passage nous visitons le port de Brigneau, puis Porniguel, nous passons l’île Percée et Porzguen, nous entrons dans l’embouchure de l’Aven, puis passons la pointe de Rospico … . Et ainsi de suite jusqu’à la plage de Raguénez, où nous établirons notre bivouac au coucher du soleil.

 

Nous dînerons tous les neuf au chaud sous le grand tipi, avec pour dessert mémorable ; une fondue au chocolat. Peu avant, sous nos yeux encore plein d’appétit, nous avions l’île de Groix à gauche et l’Archipel de Glénan à droite, devant nous l’île Raguénez et l’île Verte. Suivra une nuit de pleine lune, fraîche et très claire. Continuer la lecture

Itinéraires, guides de kayak de mer en Bretagne

Guides de kayak de mer en Bretagne
Agnès Penisson https://planetekayak.fr/
Christian Scalbert http://www.manche-ouest.org/
David Appéré http://www.foudekayak.com/
David Viguier http://www.robokoz.com/
Jean-Marc Terrade http://www.interactions-pleinenature.org/
Vincent Achard http://www.caminokayak.com/
Yann Lemoine http://www.peuplenomade.com/

 

Bretagne Nord

Randonnée en kayak de mer, de Cancale au cap Fréhel, en 3 jours

Randonnée en kayak de mer, de Cancale au cap Fréhel, en 3 jours

Randonnée en kayak de mer, de Cancale au cap Fréhel, en 3 jours

Continuer la lecture

Kayaks de mer, phoques et dauphins

Kayaks de mer, phoques et Grands dauphins du Parc naturel marin d’Iroise

Mercredi 11 février, une heure après le début du jusant, nous embarquons dans nos kayaks de mer pour quitter l’Anse de Porsmoguer. Nous allons profiter du courant de marée (Coefficient 54) pour aller vers l’île de Lédénez Quéménès, dans le Parc naturel marin d’Iroise.
Notre point de mise à l’eau : Plage de Posmoguer

Sachant que nous allons bénéficier d’un courant de jusant qui nous portera légèrement trop au sud, nous commençons par compenser en remontant un peu au nord en rasant la côte, à l’abri du courant, jusqu’à la pointe de Corsen. De là, nous allons plein ouest, vers la bouée rouge de la basse Saint-Paul. A la bouée, nous bifurquons au sud-ouest, vers par la bouée des Pourceaux, pour finalement doubler la pointe nord de l’île de Lédénez Quéménès, alors que le ciel commence à se dégager.  Continuer la lecture

Tour de Belle-île en kayak de mer

Vendredi 31 octobre nous quittons la pointe du Conguel à Quiberon, en Bretagne sud, pour faire route vers Belle-île en mer. Pour l’occasion Bekayak m’a prêté son Vaag 17′ 4″ de démonstration, cela dans l’attente de la livraison, le 15 décembre, de celui que j’ai commandé chez eux.

Notre groupe de 5 kayakistes s’attendait à une météo grise et pluvieuse, telle que promise par les bulletins. Finalement chaque heure de cette randonnée a été un bonheur des yeux, tant les lumières étaient variées et splendides. Après notre arrivé par les Poulains, nous avons entamé notre tour de l’île dans le sens antihoraire. Tour ponctué par des jeux dans les passes ; les tombants rocheux de plusieurs d’entre elles étaient totalement recouvertes des fameux pouces-pieds.

 

Je connaissais déjà une partie de Belle-île, pour l’avoir visité avec mon épouse, il y a quelques années. Nous avions loué des vélos et parcouru les routes de la moitié ouest. Sur la fin, la pluie était de la partie et je me souviens que nous avions regagné Le Palais trempés comme des souches, les yeux brillants d’avoir vu tant de beautés.

La visite par la côté révèle autrement les paysages sauvages, riches en nuances de couleurs, particulièrement si le temps varie. Continuer la lecture

Kayak de mer, trois îles, Callot, Batz, Sieck

Samedi 11 octobre, JM. et J. nous invitaient à nous joindre à eux pour une balade en kayak de mer, jalonnée de 3 îles. Cette navigation commence à Saint-Pol-de-Léon, au lever du jour. De là nous allons vers la passe aux Moutons, puis longeons l’île Callot, cap vers la tourelle du plateau des Duons, puis direction Batz. Nous longeons ensuite la côte nord de l’île de Batz avant de piquer au sud ouest, vers l’île de Sieck, où nous pique-niquerons. Au retour nous passerons par le chenal de Batz et le port de Roscoff.

En plus, la météo était avec nous et la journée fût bien belle, voici quelques photos. A noter que la navigation, conçue par JM., profitait au mieux des forts courants du jour (coefficient 102), ainsi la mer nous a bien aidé tout au long notre randonnée. Continuer la lecture

îles de Houat, Hœdic et Dumet en kayak de mer

îles de Houat, Hœdic et Dumet en kayak de mer
les 16, 17, 18 août – 42 nautiques

De la pointe de Kerpenhir à l’île d’Hœdic en passant par Houat, 17 nautiques
Il y a 4 jours, j’avais contacté Yvonne, lui disant que j’étais partant pour une randonnée en kayak de mer. Quelques discussions plus tard, Yvonne m’a dit qu’elle calculait les caps et horaires, profitant au mieux des courants de marée pour notre randonnée à Houat, Hœdic et Dumet.

Finalement, aujourd’hui samedi, à 12:39, nous avons donné le premier coup de pagaie, au départ de la pointe de Kerpenhir (Locmariaquer, en Bretagne sud). Durant notre ligne droite, reliant Kerpenhir à Houat, nous avons discuté des médecines douces (acupuncture, jeûne thérapeutique, homéopathie). C’est un sujet qui nous intéresse l’un comme l’autre. Sans voir le temps passer, nous arrivons sur Houat, pour une courte pause sur la plage du Gouret.

Alors que nous quittons la plage, nous remarquons une barque conçue pour les longues traversée. Nous entamons alors une discussion avec Laurent Etheimer, le propriétaire. Il compte participer, le 18 octobre, à la traversée de l’Atlantique à la rame pour rallier la Guyane à partir de Dakar. Avec notre randonnée de 41 nautiques, nous faisons « petits joueurs ». Cela ne nous empêche surtout pas de profiter du plaisir de naviguer vers Hœdic par le passage des Sœurs.

A l’arrivée, je suis tenté par une étape supplémentaire pour aller voir de plus près le phare des Cardinaux qui me semble proche. Yvonne me fait remarquer qu’il est déjà 19:00 passé et qu’avec la durée de l’aller retour, nous devrions ensuite monter nos tentes à la lumière de nos lampes frontales. J’opte alors pour un bain de mer et une petite visite des alentours de notre plage. Nous dînons peu avant que le jour ne tombe et convenons d’un lever à 05:30, en vue d’un départ pour Dumet deux heures après. Continuer la lecture

kayak de mer et phares de Bretagne

Kayak de mer et phares de Bretagne, du nord au sud

 

Phare du Grand Jardin, Saint-Malo (35)

Phare du Grand Jardin, Saint-Malo (35)

de Cancale au cap Fréhel

 

 

 

 

 

Phare des Sept îles, sur l'Île aux moines, Perros-Guirec (22)

Phare des Sept îles, sur l’Île aux moines, Perros-Guirec (22)

de Ploumanac’h a Primel, en passant par les 7 îles

 

 

 

 

 

Phare du Paon sur l'île de Bréhat (22)

Phare du Paon sur l’île de Bréhat (22)

L’archipel de Bréhat

 

 

 

 

 

Phare de la Croix, situé entre l'île de Bréhat et Ploubazlanec (22)

Phare de la Croix, situé entre l’île de Bréhat et Ploubazlanec (22)

Photo prise lors de la randonnée en kayak dans l’Archipel de Bréhat, lors du stage CK/Mer « Randonnée et Itinérance à l’île Verte », les 10 et 11 octobre 2015.
Continuer la lecture

Pêche en mer, de St Pol à Agathon

Cette randonnée de 5 jours en kayak de mer, proposée par Jean-Marc et à laquelle j’ai été invité par Jacqueline, aura pour thèmes principaux la navigation et la pêche à pied dans les baies de Morlaix et Lannion. Nous serons autonomes en vivres et devrons juste nous ravitailler en eau douce en cours de route.

Tracé de notre randonnée en kayak de mer en Bretagne. En 5 jours, nous avons fait un aller et retour de 49 miles nautiques, entre Finistère et Côtes-d'Armor, de Saint Pol de Léon à l'île Agathon.

Tracé de notre randonnée en kayak de mer en Bretagne. En 5 jours, nous avons fait un aller et retour de 49 miles nautiques, entre Finistère et Côtes-d’Armor, de Saint Pol de Léon à l’île Agathon.

 

Lundi 7 juillet. Josée, Jacqueline, Jean-Marc, Gilles et moi sommes sur le départ au port de Penpoul (Saint Pol de Léon), nous allons à Primel, distant de 10 nautiques.

Pendant que Jacqueline, Jean-Marc et Gilles vont garer les voitures et remorques, Josée me montre comment pêcher les palourdes sur la grève. Le coin est généreux pour ceux qui ont l’œil exercé permettant de repérer les deux discrètes dépressions qui indiquent la présence d’une palourde.  Continuer la lecture

Randonnée en kayak de mer au Corbin

Randonnée en kayak au rocher du Corbin, 25 milles nautiques.
Temps couvert aujourd’hui ! Je décide de vérifier mes aptitudes d’endurance dans une navigation de 6h en kayak de mer. Je m’organise un minimum pour profiter au mieux des courants à l’aller et au retour. Le Coefficient de marée est de 93, je pars à 09:59, un peu plus tard que prévu. La BM étant à 11:45, je bénéficierai quand même des deux dernières heures du jusant pour aller vers le Corbin (un rocher à l’ouest du Toulinguet).

Pour une fois, je double un voilier bien pénard, il se contente très honnêtement du faible vent du jour et, pour le bonheur de nos oreilles, laisse son moteur en sommeil.
J’avais acheté en septembre une poche à eau (qu’on fixe au dos de son gilet de flottaison), je m’en sers aujourd’hui pour la première fois. Bonne intuition, je transpire plus que je ne l’imaginais, et je siroterai facilement mes 2,5 litres, au cours de ces 6 heures de navigation.

Je passe la Cormorandière, puis la pointe de Cornouaille, les Capucins, Camaret, le Toulinguet, le Lion et j’arrive à mon but du jour : le rocher du Corbin. Il est 13:10, au Sud-Ouest, je vois le Petit Léac’h et puis un peu plus loin ; Pelen.
Je contourne le Corbin par le Nord, puis l’Ouest, je sens alors une odeur iodée, ça fleure le bon air du large, j’adore ! Au Sud, derrière les Tas de Pois, je vois la silhouette du Cap de la Chèvre. En attendant, je me régale de la belle mer qui baigne mon kayak. Mais, il faut déjà rentrer pour être à l’heure, bientôt, je prends le chenal du Petit Léac’h pour m’approcher de la Louve, je m’échoue sur la grève, au pied du sémaphore du Toulinguet. Là, je fais une pause de 20 minutes pour déjeuner du pain, du pâté Hénaff, une salade de fruits. Continuer la lecture

Randonnée dans l’archipel de Bréhat

Randonnée en kayak de mer dans l’archipel de Bréhat

Lundi 17 février, tour de Bréhat, 10 MN, 18 km

11:30, Agnès, Dominique, Florence, Josée, Éric, Gilbert, Jean-Marc, Mickaël et moi nous nous retrouvons au Pôle Nautique Paimpol-Goëlo à Loguivy dans les  Côtes d’Armor. A peine déposés sur la grève, nous chargeons nos kayaks de mer avec soin et diligence. Sitôt fait, on se restaure en chœur, tout en parlant de la navigation de l’après midi. Agnès nous propose le programme, Éric, Josée et Jean-Marc apportent également leurs connaissances de la zone, pour affiner la navigation. Moi, je découvre avec émerveillement un archipel dense de nombreuses îles et îlots. Au loin à gauche : la pointe du Sillon de Talbert, suivie de l’archipel d’Ollone, où nous nous rendrons demain matin.

12:30, route vers l’île Verte, puis nous entamons le tour des îles Nord et Sud de Bréhat dans le sens horaire. On agrémente le tour par la recherche des passes à cailloux, plus c’est étroit, plus on est content. Si, en plus, il y a une vague qui ourle l’eau au bon moment : on sourit jusqu’aux oreilles. La côte est découpée, gourmand des yeux, je me régale de la variété des teintes du granit rose. Bientôt, il deviendra granit rouge avec la lumière du soir.
Continuer la lecture

Randonnée en kayak de mer, 2 bivouacs solitaires en hiver

Dimanche 26 janvier 2014, du Spot Iroise au manoir d’Hirgars, 10 MN (19,3 km), navigation par 7 à 8 Beaufort avec des creux de 2 à 3 mètres et des rafales de 25 à 40 nœuds.
il est 11 heures du matin, j’attends le taxi qui, dans 5 minutes, va m’emmener au Spot Iroise. Dans l’entrée, j’ai tous mes sacs : tente, réchaud, vivres, affaires de rechange et tout le toutim.
Je porte déjà ma combinaison sèche. Dehors, il pleut à verse et je tiens à rester sec, au moins le premier jour. Mon épouse et mes amis kayakistes savent que je pars en randonnée pour trois jours, tout au long de ma navigation, Paul, Dom, Luc et Gilbert vont prendre de mes nouvelles.
Je commence le chargement de mon kayak sous le préau du Spot Iroise. Un premier test sur le chariot me montre que l’arrière est trop lourd. Je refais le chargement en plaçant les liquides dans la trappe de jour, près du centre de gravité du kayak. J’allège la pointe arrière. Le deuxième test sur le chariot est conclusif, mon kayak est bien équilibré. Je constaterai ensuite que j’ai embarqué trop de vivres et trop de rechange. Je place mon chariot sur le pont arrière et un gros sac de 70 litres sur le pont avant. Autant j’arrime bien le chariot (deux tours morts et une demi-clef n’ont jamais cédé), autant j’arrime « vite fait » le sac sur le pont avant. Continuer la lecture

Du Conquet à Océanopolis en kayak de mer

Un peu avant 11:00, nous partirons de Portez pour une randonnée en kayak de mer. Portez est une plage du Conquet située entre la pointe Sainte-Barbe et la pointe des Renards. Le Conquet est réputé comme port crabier de Bretagne, mais ses activités sont variées : pêches aux crustacés, lottes, raies, barbues, turbots, lieux.

Dans les années 80, j’habitais le Conquet, ce matin j’ai plaisir à revenir à Portez, une plage où, au fil des saisons, j’emmenais mes tout jeunes enfants découvrir les petits animaux de l’estran : anémones, étoiles de mer, petits crabes, gobies, patelles et bigorneaux.
Ce matin, comme tant d’autres fois, un vol d’huîtriers pie anime brièvement la plage. Nous amenons nos kayaks au bord de l’eau, la mer est paisible. A notre droite nous voyons la pointe Sainte Barbe et plus loin, le phare de Kermorvan. A gauche, au sud, c’est la pointe des Renards, nous la passerons pour aller vers la pointe Saint Mathieu. Devant nous, s’étale l’archipel de Molène avec, à son sud, les Pierres Noires.

On embarque et en quelques dizaines de minutes, nous sommes à la Pointe Saint Mathieu. Nous poussons jusqu’au feu des Vieux Moines, prendre quelques photos.

Le flot commence, nous comptons sur lui pour nous porter jusqu’à Brest sans trop d’effort. En rasant les cailloux de la pointe Saint Mathieu à celle de Créac’h Meur, le temps passe vite, à 13:00, nous avons deux possibilités ; soit pique-niquer à Bertheaume tout de suite, soit à la pointe du Petit Minou dans une heure. Tout compte fait, nous ne sommes pas encore assez fatigués pour faire une pause tout de suite. Continuer la lecture

Randonnée en kayak de mer dans la plus grande rade de Bretagne

Ce matin Gilbert et moi partions du port de Tinduff, direction l’anse de Moulin neuf, jusqu’à Pont Kalleg. On randonne en kayak de mer sur la plus grande rade de Bretagne, la rade de Brest.

Les couleurs de l’automne, une eau sans ride, le silence, tout cela réjouit et émerveille les citadins que nous sommes. On observera de nombreux hérons, aigrettes garzette, huîtriers pie, canards, goélands, cormorans, vanneaux, poissons qui sautent brusquement hors de l’eau, et même des nageoires dorsales de mulets qui se dandinent en petit groupe, dans bien peu d’eau.

Après Pont Kalleg, nous partons vers la pointe de Rostiviec, puis l’anse du Moulin du Pont, la Baie de Lanveur, la rivière de Daoulas, comme ça jusqu’à Daoulas.

Il est 13:00, nos estomacs nous rappellent qu’ils sont là. Arrivés à Daoulas, il n’y a que très peu d’eau à cette heure (30 cm maximum, près de la cale). Nous craignons que si nous pique-niquons à Daoulas, nous restions coincés, car la marée descend encore.

Nous rebroussons donc chemin pour aller pique-niquer à Kerloziou. Le repas nous requinque, on contemple la baie de Lanveur, embellie par les jaunes de l’automne. Continuer la lecture

Kayak de mer en Bretagne, du Conquet à l’ île Molène en passant par l’ île Litiri

Ce matin, vers 9:00, nous quittions la pointe des Renards (pointe sud du port du Conquet) pour une randonnée en kayak de mer. La météo pour la Bretagne (pour la mer d’Iroise, plus précisement) nous annonçait, avec exactitude, des vagues de 1 mètre, un vent de Nordet de 13 à 16 nœuds, des températures de 10° et une couverture nuageuse variant entre 90 et 100%. Le coefficient de marée était assez bas : 42, donc pas trop de courants de marée. Malgré l’excellence de la couverture nuageuse, nous avons eu la bonne surprise de ne pas subir la moindre goutte de pluie 😉

La traversée du chenal du Four s’est faite assez vite. En moins de 50 minutes, nous avions passé Béniguet Nord. On passera ensuite l’île Morgol, où les phoques gris nous manifesteront une curiosité craintive. Certains phoques, que je voyais sur l’estran de Morgol, étaient balèzes.

Nous faisons une petite pause pour jouer dans les veines d’eau qui entourent le rocher du Cromic (un rocher qui ressemble à une nageoire dorsale géante). Didier, qui connaît bien l’endroit, nous montre précisément comment jouer ici entre courants, veines d’eau et contre-courants.

Moi et Gilbert, nous sommes tentés de pousser jusqu’à l’île Molène, alors que Luc et Didier préfèrent explorer les îles proches de l’archipel : île de Quéménès, Lédénez Quéménès, l’île de Litiri et son Lédénez : Petit Litiri. On décide assez vite de se séparer en deux groupes pour se retrouver vers 13:00 sur l’estran de l’île Litiri, où nous pique-niquerons ensemble. Continuer la lecture

Randonnée en mer à la pointe du Diable

Ce matin Gilbert et moi avions envie de faire dans les 40 km. J’ai proposé d’aller à la pointe du Diable, une des pointes de la presqu’île de Roscanvel, en Bretagne (Finistère). Soit une randonnée en kayak de mer de 21 MN (39 km).

Une heure avant la basse mer, nous partons de la cale qui est en face du magasin Bekayak, c’est d’ailleurs pour moi l’occasion de tester ma première combinaison sèche, une Aleutian de Palm, qui vient de chez eux. Je l’ai acheté par précaution ; pour palier au danger de l’hypothermie, lors d’un bain involontairement un peu long en mer. http://www.snsm.org/conseil/prevenir-lhypothermie-en-mer

Nous naviguerons à une moyenne de 8km/h, des fois plus, en particulier quand le courant nous aidera au retour. Cela fait que nous atteignons la Cormorandière en une heure. Assez vite, nous sommes devant la pointe de Cornouaille où je teste le confort de ma combinaison sèche avec un premier esquimautage : bien, très bien, aucune entrée d’eau !

A la pointe des Capucins nous aurons des vagues chahuteuses en abondance, c’est l’occasion pour Gilbert de voir que son kayak de mer part facilement au surf. Devant nous se profile l’îlot Lieval et sa petite crique. On pense au pique-nique, mais, à marée basse, il y a beaucoup trop de rochers à l’entrée de la crique et nous préférons chercher une plage d’un accès plus doux pour nos kayaks. On passe donc la pointe du Diable, la pointe Tremet, puis la pointe du Pouldu, pour aller nous poser sur le sable de l’Anse du Pouldu, sur la plage de Trez Rouz. Continuer la lecture

Brest, Porz-Meur, le Tinduff

29 octobre 2013, randonnée en kayak de mer, de Brest au Tinduff, 17 milles (31 km)

mardi 29 octobre, Gilbert et moi-même quittons le centre nautique pour le port de Tinduff. En route Gilbert me fait découvrir le charmant abri de Porz-Meur. On y bénéficie d’un beau panorama sur la Brest la blanche. Nous poursuivons notre route en passant les pointes de l’Armorique, de Doubidy et de Pen a Lan pour arriver au Port de Tinduff à l’heure du pique nique. Là, nous posons nos kayak de mer et avons la surprise de rencontrer un groupe d’amis kayakistes qui vont se mettre à l’eau.

C’est sous l’arc en ciel suivant une petite pluie que nous quittons tous le Tinduff. On fait route, en discutant, avec le groupe vers l’île Ronde. Gilles me connaît, il y a quelques années, son fils a été mon élève en classe de guitare au conservatoire de Brest.
Robert, qui a travaillé à établir l’atlas des courants de marées de la côte ouest de Bretagne (publié par le SCHOM), me donnera des conseils pour traverser le chenal du Four, entre Béniguet et  le continent. Souvent, me dit-il, on se fatigue trop à lutter contre le courant principal à tenir strictement son cap, alors qu’arrivé à la côte, après s’être laissé un peu dériver, on trouve un contre courant qui permet de remonter aisément le courant principal. Par exemple, venant de Béniguet nord et allant à Porz Liogan, la traversée du chenal du Four fait dériver au sud par marée descendante, on peut donc accepter un peu de dérive au sud parce qu’ensuite on remontera aisément de Saint Mathieu vers Porz Liogan par le contre courant.

De l’île Ronde, nous nous séparons du groupe, Gilbert et moi rentrons à Brest, où Armel, rencontré sur la cale, nous racontera ses navigations récentes en kayak de mer à Anglesey, au Pays de Galles.  Continuer la lecture

Randonnée de Brest à Porz Naye

7 octobre 2013, randonnée en kayak de mer, de Brest à Porz Naye, 21 milles (39 km)

Joli temps en Bretagne ce matin, à 10h50 Gilbert et moi prenons la direction de Porz Naye (Finistère) où nous pique-niquerons. Nous commençons par piquer droit vers la Cormorandière, puis les pointes des Espagnols, Stiff, Robert, Cornouaille, Kerviniou, Capucins (où nous rencontrons un phoque gris), Grand Gouin et enfin la plage de Porz Naye. Pique-nique au soleil, et Gilbert me fait essayer son kayak de mer Océan de North Shore (il gîte bien et le calage est excellent).

Au retour nous remonterons plein nord, vers le phare du Minou et, sitôt nos kayaks de mer engagés dans le courant du flot, nous piquerons vers le goulet. Le retour avec le flot nous prendra 2h05 (à 9,5km/h) , quand l’aller, avec la fin du jusant, nous avait pris 2h52. Le courant nous a porté, au plus fort du flot, à la vitesse de 15km/h. Cool !

Sur la cale de l’Adonnante, Gilbert qui rince son kayak de mer, abreuvera deux chiens, costauds mais gentils.  Continuer la lecture

Randonnée à Molène avec les dauphins

29 septembre 2013, randonnée en kayak de mer avec les Grands dauphins, de Porz Liogan à Molène, 18 milles (33 km)

samedi 28 septembre 2013 – kayak en mer d’Iroise. Nous sommes allés en kayak de mer à l’île Molène à partir de Porz Liogan (commune du Conquet). Nous avons fait l’aller (9:30-12:30) en passant par le sud l’île de Béniguet et le retour (13:30-16:30) par le nord de l’île de Quéménès, puis la grande Vinotière, l’îlette et le phare de Kermorvan, soit 18 MN au total. La météo nous annonçait pluie, vent et houle nous avons eu du soleil et une mer calme. Résultat ; une merveilleuse balade, dont le plaisir fut augmenté par le passage de Grands dauphins aux abord de la tourelle d’Ar Christian Braz, par la présence des phoques gris près de l’île de Morgol au retour, puis, peu après, par la rencontre avec un héron cendré. Continuer la lecture

Randonnée de Brest aux Tas de Pois

2 septembre 2013, randonnée en kayak de mer en mer d’Iroise, de Brest aux Tas de Pois, 28 milles (52 km)

Le brouillard est là, il est 9:20 et je commence ma route en rasant les cailloux. Mon but est de faire un aller retour aux Tas de Pois, cela représente plus de 8 heures de pagaie à 3,24 noeuds (6km/h) de moyenne.

Le brouillard se lève assez vite et je peux piquer droit vers la Cormorandière, de là, je longe la cote jusqu’à la Pointe des Capucins, puis route vers le sémaphore du Toulinguet.

Le sémaphore passé, je découvre le rocher du Lion, puis les Tas de Pois où je rencontre Roger qui pêche en kayak. Il a pris quelques maquereaux ce matin.

Je laisse Roger à sa pêche, Je repasse la Pointe du Toulinguet et je pique-nique sur la gréve qui précède la Pointe du Grand Groin. J’ai déjà parcouru 16,7 milles (31 km). Le câble de la dérive de mon kayak de mer se coince et en voulant le débloquer de force, je désolidarise le câble de la manette qui l’actionne. On va faire sans, je réparerai demain.

A l’approche de la Pointe des Capucins, j’ai la curiosité de m’engager au fond de la crique, et là, j’ai la gourmandise de voir qu’il y a suffisamment d’eau pour que je passe sous le pont qui relie le Fort au continent. Le passage entre les petits écueils avec un kayak de 5,15 m est un jeu que je goûte et puis, prendre un raccourci peu apparent me fait toujours grand plaisir. Il y a fort à parier que je repasserai souvent par ce petit passage.

Après la Pointe des Espagnols, le retour me demandera plus d’effort. A l’aller, j’avais le courant contre moi et le vent avec moi, je n’ai eu aucun soucis. Au retour, j’ai contre moi un vent de Nord Nord Est de 9 noeuds et un courant de jusant (coefficient 59). Ce n’est pas beaucoup, mais ça n’aide pas non plus. lol

A 19:20, sur la cale de l’Adonnante, je débarque et je rencontre Gilbert qui rince son kayak, m’est avis que nous allons naviguer ensemble. Continuer la lecture

De Brest au Déolen en kayak de mer

30 août 2013, Brest – Déolen – Pointe du Minou – île ronde – Brest,  23 MN (42 km)

Vendredi 30 août, 10:40, je pars de la cale de l’Adonnante, direction la gréve de Déolen. La marée étant haute à 13:02, je ferai ma randonnée en kayak de mer presque tout du long contre le courant. Le coefficient de marée est de 31, c’est le coefficient le plus bas de ce mois d’août. J’aurai, pour m’accompagner, un fidèle vent d’Ouest de 9 noeuds.

Peu après mon départ de la cale, je vois 3 remorqueurs tracter de concert (en éventail) le MSC BETTINA (Panama) qu’ils sortent de la forme de radoub du port de Brest. Après, pour m’abriter du vent d’Ouest, je rase au plus près la jetée Sud du port militaire où je surprends de nombreux mulets, assez dodus, qui affleurent dans 60 cm d’eau. Bientôt, le MSC BETTINA me doublera, il part au large. Arrivé aux abords de la gréve de Déolen, j’ai une fringale et je fais demi tour vers la minuscule gréve du Fort du Minou, juste à côté du phare, où je vais relâcher pour déjeuner. Durant cette première étape, j’ai parcouru 11 des 23,6 milles que je parcourrai ce vendredi.

Après avoir déjeuné de sardines à l’huile, accompagnées de graine de coucous,  je vise la Pointe de Cornouaille. Le vent d’Ouest me pousse agréablement jusqu’à la rive Sud du Goulet. Ensuite, je rase les cailloux jusqu’à la Cormorandière, qui, bien nommée, était couverte de cormorans. Puis c’est « direction l’île Ronde » où je relâche une deuxième fois, après 7 nouveaux milles.
J’entame alors le chemin du retour ; 5,6 milles, en passant par la pointe de Keraliou. Le soleil du soir donne des tons chauds au paysage, je débarque un peu après 19:00. Continuer la lecture

Randonnée à l’ Archipel de Glénan

22 et 23 août 2013, randonnée en kayak de mer de Kerfany Les Pins à l’Archipel de Glénan, 29 MN (53 km)

Quel bonheur, quand le 21 août 2013, Yvonne et Bruno m’ont invité à me joindre à eux pour une randonnée en kayak de mer à l’Archipel de Glénan.
Le Coefficient de marée était de 109, mais d’une importance modérée en ce qui concernait notre trajet. Le vent était au maximum de 12 noeuds lors de notre randonnée en kayak de mer, autrement dit, nous aurons une mer d’huile, ou presque. L’aller retour représente une trentaine de milles.

Nous sommes parti de Kerfany-Plage le 22 août, un peu avant 14h00. Nous avons longé la côte jusqu’à la pointe de Trévignon, visité le port et, de là, nous avons visé le phare de l’île de Penfret.

A 18h00, nous doublons l’île de Penfret, puis  l’île de Guiriden qui n’est à marée haute qu’un mince banc de sable fin (hélas bordé de bateaux à moteur quand il fait beau). Ensuite l’île de Bananec, l’île Saint-Nicolas, pour finalement nous poser vers 19h40 sur l’île du Loc’h.
Île du Loc’h qui compte une ancienne ferme et un étang d’eau saumâtre. Cette île, propriété de la famille Bolloré, est la plus grande île de l’archipel en superficie. Les Goélands y séjournent en nombre. En 1874, le baron Fortuné Halna du Fretay y modernisa les techniques de brûlage du goémon en faisant construire un four d’usine. La cheminée de cette ancienne installation de fabrication de soude (dont la base est actuellement bien dégradée) sert maintenant d’amer.
Au sujet de l’exploitation de la soude à cette époque, voir l’article http://www.randokayak.com/2015/02/08/kayak-de-mer-a-stagadon-vent-force-6-a-7/

Le soir tombe sur l’archipel, après avoir installé notre bivouac pour la nuit, nous entamons à pied le tour de l’île et nous voyons se lever une lune tout d’abord rouge alors qu’elle est encore basse à l’horizon. Plus tard, la lune perdra cette couleur rouge, pour retrouver sa teinte pâle habituelle, au fur et à mesure qu’elle s’élèvera dans le ciel. Continuer la lecture

De Churchill au Phare de la Teignouse

6 août 2013, randonnée en kayak de mer de la Pointe Churchill au Phare de la Teignouse  (Bretagne sud, Morbihan), 15 MN (28 km) 8:40, j’entame, à partir de la Pointe Churchill, une longue ligne droite de 14 km sur une mer d’huile. Sur ma route, plein sud, j’ai la surprise de doubler un deux-mats qui avance comme un escargot arthritique par ce vent quasi nul. A 10:20, j’atteins mon but et monte au phare de la Teignouse faire quelques photos. Le quai est noirci de jeunes moules (les dorades doivent abonder aux alentours). J’ai laissé mon kayak de mer en lieu sûr, après l’avoir brièvement porté sur les rochers, au pied du phare. A l’ouest, je vois la pointe du Conguel, au nord la baie de Quiberon et Carnac tout au fond. A l’est Port Navalo, je devine ensuite l’embouchure de la Vilaine, puis Piriac-sur-mer et, plus au loin, Le Croizic. Au sud je vois l’Île-d’Houat et Belle-Île-en-Mer. Par un temps si clément, je poursuivrai bien mon périple jusqu’à l’Île-d’Houat, mais il est l’heure de rentrer. C’est parti pour une deuxième ligne droite de 14 km, plein nord, j’arriverai sur la plage de Carnac un peu avant 13:00.

Alors que j’essayais de téléphoner, j’ai constaté que, bien que proche de la côte, il n’y avait aucun réseau, même alors que j’étais sur le plateau assez haut du phare de la Teignouse.

Continuer la lecture

Trébéron et l’ Île des Morts

5 juillet 2013, randonnée en kayak de mer, de L’Adonnante à l’île des Morts, 17 MN (32 km)
PM à 3:54, Coeff. 56. Vent ENE 4 à 8 nd.

Le 5 juillet 2013, à 7:30 Guillaume et moi partons du Centre nautique pour une randonnée en kayak de mer sur 32 km. Nous doublons la Pointe de l’Armorique 1 heure après, puis, de l’Île ronde, nous nous dirigeons vers Trébéron et l’Île des Morts que nous atteindrons à 9:30.

Le retour passera par la Pointe des Espagnols, où nous verrons au loin la frégate anti-sous-marine Aquitaine.

Ensuite nous contournons la Cormorandière, rocher au cœur d’un réseau de courants circulaires.

Vers 11:00, nous entamerons la traversée du Goulet, vers La pointe du Portzic où nous pique-niquerons, avant de prendre le chemin du retour un peu avant midi, en passant devant le port militaire, puis le port de commerce, arrivée à 13:15. Continuer la lecture

Randonnée de Porz Liogan à Molène

1 et 2 juillet 2013, randonnée en kayak de mer, de Porz Liogan à Molène, 24 MN (46 km)

Alain, Armel, Guillaume, Luc, Robert et moi-même partons de Porz Liogan (commune du Conquet) le lundi 1 juillet à  9:09. Nous arriverons à la cale Charcot de l’île Molène 5 minutes avant midi. Soit 2:45 de trajet en naviguant pépère. Nous étions là pour profiter du paysage et de la faune de la mer d’Iroise : fous de Bassan, goélands, mouettes, sternes, phoques gris, Grands dauphins. L’aller et retour, plus la petite virée aux Deux Menhirs et le tour de Molène, représente un total de 46 km, soit 24,4 milles nautiques.

Les conditions météo du lundi : Vent du NNO de 6 à 9 noeuds – Pleine mer à 12:08 (Le Conquet) coef. 51
En quittant Porz Liogan nous avons croisé le Fromveur II qui passait par le Conquet avant de partir vers les îles. Un peu avant dix heures, nous avons passé le chenal du Four et nous approchons de l’île de Béniguet par une mer d’huile. Passé Béniguet sud, les îles de Morgol et Litiri, nous rencontrons des goémoniers au travail. Après la Passe de la Chimère, nous croisons une compagnie de Grands dauphins qui progressent autour d’un goémonier. A 11:55 nous atterrissons à la cale Charcot de Molène. Je profite de la sécurité du lieu pour faire un esquimautage avant de débarquer.  Ensuite nous débarquons notre matériel de bivouac (réchauds, provisions, tentes, matelas et duvets) de nos kayaks de mer, pour préparer le déjeuner. Continuer la lecture

De Sainte-Anne du Portzic à Camaret

25 juin 2013, randonnée en kayak de mer. Sainte-Anne du Portzic – Pointe des Capucins – Le Toulinguet – La Louve – Pointe du grand Gouin – Camaret – Pointe des Capucins – Tourelle de la Roche Mengam – Fort du Dellec – Fort du Mengant – Sainte-Anne du Portzic

BM 13h26 – Coeff. 105 – Vent 4 à 6 noeuds

Départ de la randonnée à 8:40 de Sainte-Anne du Portzic – Arrivée 11:15 à Camaret  – Vitesse moyenne 3,4 noeuds
Retour 13:42 de Camaret – Arrivée 16:10 à Sainte-Anne du Portzic – Vitesse moyenne 3,1 noeuds
16,5 milles au total, soit 30 km Continuer la lecture

Le CDCK29 de Porz Liogan à Béniguet

9 juin 2013,  le CDCK29 organise une randonnée en kayak de mer en Bretagne nord, de Porz Liogan à Béniguet.
Retour à  Porz Liogan en passant par Kervouroc,
soit 18 Milles nautiques en mer d’Iroise.

Pleine mer à 6h15 – Basse mer à 12h39 (Le Conquet Finistère)
Météo : vent de Nord Est à 15 nœuds mollissant à 12 + coef 76. Température de 12 à 14 degrés.

Nous entamons l’aller à 10h30, alors que le courant de jusant porte au Sud. Pour compenser l’effet du courant, nous remontons vers la pointe de Kermorvan, avant de nous diriger vers l’île de Béniguet, en traversant le chenal du Four. Nous arriverons sur la plage sud-ouest de Béniguet 1h45 plus tard.

Nous pique-niquerons sur l’estran de l’île de Béniguet, afin de respecter l’interdiction du Préfet du Finistère qui interdit en tout temps l’accès de l’île au public. Cela signifie que le débarquement sur les plages est autorisé, mais qu’il est rigoureusement interdit de pénétrer sur la partie terrestre de l’île sans autorisation du directeur de la réserve.
Toutefois, pour permettre aux pêcheurs à pied de passer d’une grève à l’autre, la traversée de l’île est tolérée par le petit chemin qui passe près des bâtiments d’habitation des gardes. La traversée est rigoureusement interdite ailleurs.

 

Nous prendrons le chemin du retour à 13h30, le courant de flot porte au Nord, pour compenser nous descendrons d’abord au Sud, vers les Pierres Noires, avant d’obliquer au niveau de Kervouroc vers Porsliogan, où nous arriverons 2h20 plus tard.

Au programme ; un grand bac sur le chenal du Four.
La sortie est organisée par le Comité Départemental de Canoë Kayak du Finistère. Elle est encadrée par Marc Berçon et David Appéré, guide kayak de mer en bretagne. Elle regroupe des membres, ainsi que des aspirants moniteurs et moniteur en formation, des clubs de Brest, Douarnenez, Landerneau, Plouhinec, Quimper et Quimperlé. Continuer la lecture

De Brest à Landerneau par l’ Elorn

3 juin 2013, randonnée en kayak de mer, de Brest à Landerneau par l’Elorn
18 milles nautiques,
PM à 14:06,
vent ENE 10 à 16 noeuds,
Coefficient 55.

 

Départ en kayak de mer de la cale de l’Adonnante à 10:50 avec la fin du flot et vent debout, arrivée à 13:50  Continuer la lecture

D’Argenton à l’île Guénioc en kayak de mer

18 mai 2013 – Randonnée en kayak d’Argenton à l’île Guénioc, soit 17 milles nautiques, aller retour (31 km).

C’était la première fois que je pagayais 6h30 dans une même journée. Nous avons fait une pause déjeuner d’une heure après les 10 premiers milles nautiques, soit après 18 km. Malgré mes petites appréhensions, ça c’est bien passé, il faut dire qu’à la fin, mes compagnons (beaucoup plus aguerris que moi) m’attendaient gentiment pour que je les rejoigne.

Cette première randonnée en kayak de mer, organisée hors club, par un petit groupe de kayakistes, marque pour moi le début d’une certaine autonomie, j’en ai un souvenir merveilleux. Il y avait une bonne houle assez longue, un vent vif, la belle écume blanche des crêtes de vagues et un soleil impérieux. Continuer la lecture