La gîte latérale, se dégager d’une cravate en kayak

Kayak, se dégager d'une cravate en rivière.
Kayak, se dégager d’une cravate en rivière.

Samedi matin, après nous avoir fait travailler le stop, puis la reprise dans le courant, Jean-Yves Colin, moniteur (B.E.) au club de canoë-kayak des Alligators de Landerneau, nous indique comment nous dégager d’une cravate en rivière.

Une cravate est un blocage très dangereux, qui survient quand le courant presse notre kayak contre un obstacle. Si le courant est fort et que le kayak plie, le kayakiste ne peut plus de dégager seul et il risque alors la noyade. Si le kayak est pressé contre un arbre couché sur la rivière, la force du courant peut enfoncer le kayakiste sous l’arbre et ses branches, faisant courir un danger mortel de noyade au kayakiste.
Si le kayakiste regarde bien au loin, devant lui, quand il descend une rivière, ce danger est visible et prévisible, on peut donc éviter ce danger et le gérer au mieux. Si on est le premier kayakiste à voir la danger, on prévient les autres.

Jean-Yves descend la rivière en kayak, il nous montre comment, alors qu’il se trouve en travers du courant, il se penche latéralement vers l’obstacle qu’il va rencontrer, c’est à dire qu’il gîte (il incline son kayak latéralement) en montrant ses fesses au courant, il prend alors appui sur l’obstacle avec la main, puis il se dégage sur le coté. Ce dégagement se fait en montrant constamment ses fesses au courant, afin que l’eau ne puisse pas monter latéralement sur le pont du kayak, ce qui retournerait le kayak. Jean-Yves cesse de gîter, dès que son kayak ne se trouve plus en travers du courant. Continuer la lecture de « La gîte latérale, se dégager d’une cravate en kayak »

La Remontée de l’ Elorn 2013 en kayak de mer

Affiche de la remontée de l'Élorn, édition 2013
Affiche de la remontée de l’Élorn, édition 2013

Le dimanche 5 mai, le « Canoë-Kayak Brestois » (CKB) et le « club de canoë-kayak des Alligators de Landerneau » organisaient l’édition 2013 de la Remontée de l’Elorn. Cette huitième édition a réuni quelques 348 pagayeurs qui, ensemble, ont parcouru les 15 km qui séparent le Moulin blanc à Brest du quai du Léon, à Landerneau.

Cette remontée est avant tout une sortie familiale dédiée au plaisir de faire une belle balade en kayak de mer.  Toutes les embarcations à pagaie y sont acceptées, allant du kayak de mer au stand up paddle, en passant par l’aviron et la pirogue.

Un peu plus de 200 bénévoles se sont mobilisés pour préparer, organiser et sécuriser ce rendez-vous des pagayeurs. A l’issue de la remontée, Jean-Yves Collin remettait les prix qui récompensaient les déguisements les plus originaux. Continuer la lecture de « La Remontée de l’ Elorn 2013 en kayak de mer »