Cours de surf avec David Appéré à Plomodiern

Romany surf PE, sur la plage de Lestrevet à Plomodiern.
Romany surf PE, sur la plage de Lestrevet à Plomodiern.

Je reviens d’un cours de kayak avec David Appéré foudekayak.com, la route de Brest à Plomodiern est magnifique. Des hauteurs, je voyais la baie de Douarnenez, Douarnenez, la côte nord du cap Sizun, la presqu’ile de Crozon, Morgat, les grottes que je devinais et enfin le cap de la Chèvre.
Nous avions initialement prévu le cours lundi après midi, mais comme aujourd’hui les conditions de vent allaient devenir rudes l’après midi, nous avons finalement opté pour la matinée.

Je suis quasi débutant en surf. J’ai bien fait des surfs obligés pour arriver sur une plage en randonnée, un bout de stage aussi. Mais le surf est une pratique du kayak que je n’ai pas, en tout cas pas de manière régulière. Actuellement, vu ma pratique plus engagée du kayak, il faut que je fasse quelque chose pour progresser. De préférence avant que nous ne commencions notre tour de Bretagne le mois prochain.

J’ai retrouvé David à Plomodiern http://www.kayakalo.fr/cale1058 Je connais David depuis plusieurs années. J’ai suivi son enseignement lors de deux stages et, à chaque fois, j’ai beaucoup appris.

Ici, comme partout dans le fond de la baie de Douarnenez, la plage de Porz-Ar-Vag est une plage à surf. Ce matin les vagues se situent entre 20 cm, quand elles finissent en bord de plage, et 1 mètre, en allant les chercher à leur naissance, à cent cinquante mètres de la plage.

Romany surf PE, fabriqué par SKUK. Photo : Bekayak.
Romany surf PE, fabriqué par SKUK. Photo : Bekayak.

David m’invite à faire des aller et retour parallèles à la côte et il m’indique comment giter et comment prendre des appuis en poussée pour déraper, avec la vague, vers la plage. Le jeu, c’est de rester sur l’eau. Le fait de faire les appuis en poussée, et non en suspension, préserve de se déboiter l’épaule.

Comme je lui pose la question, David m’explique le pourquoi de l’apparente différence de gîte entre mer et rivière. Bien qu’en fait, David me fasse comprendre que le principe reste le même.

Je commence les exercices : je prends les appuis comme David m’a dit et tout se passe bien. Puis j’ai envie d’essayer autre chose et là, je me vautre à chaque fois, si bien que je dois avoir recours aux esquimautages.

Ce dont je ne doutais pas, mais qui m’a quand même surpris, c’est que David m’a expliqué cette erreur que je traine depuis plus d’un an.  Je retourne travailler les dérapages en longeant la plage et ça va beaucoup mieux maintenant. Si il m’arrive encore de me vautrer ; je comprends pourquoi.

Comme je crois avoir enregistré la première étape, je remonte un peu plus les vagues pour essayer les premiers surfs. J’oubliais de vous dire que j’ai un nouveau kayak : un Romany surf PE acheté la semaine dernière cher Bekayak. Ce matin, c’était la première fois que je naviguais avec. Et je n’ai pas été déçu : les virages sont très faciles, la glisse est fantastique, et je suis bien calé dedans, un vrai chausson !
Continuer la lecture de « Cours de surf avec David Appéré à Plomodiern »

Le Vaag 17′ 4″, kayak de mer polyvalent

Vaag 17' 4", kayak de mer
Vaag 17′ 4″, kayak de mer

Voila 2 mois que j’attendais mon premier kayak de mer en fibre.
Enfin le grand jour est arrivé !

 

Ce matin, après avoir pris livraison de mon nouveau bateau chez Bekayak, je suis allé pagayer vers la plage du Moulin Blanc, puis vers la prise d’eau d’Océanopolis.

 

Durant cette petite sortie, j’ai testé gîtes, virages, appuis et esquimautages. Comme espéré, j’ai pu faire quelques mini surfs au retour de la prise d’eau.
On peut s’allonger entièrement sur l’arrière et même poser sa tête sur le pont arrière, sans que le dossier ou le rebord de l’hiloire fasse mal aux lombaires, ce qui facilite l’esquimautage.

 

 

J’avais comme conditions météo un vent d’ouest de 22 nœuds, avec des rafales à 30 nœuds. J’ai pu vérifier que le Vaag est un kayak de mer ardent, ce qui est une très bonne chose, dans la mesure où ce kayak possède une dérive. La dérive permet de compenser le dérapage de l’arrière d’un kayak ardent quand on fait route avec un vent de travers.

 

A ce sujet, voir l’article :  Kayak de mer ardent, neutre, mou http://www.randokayak.com/2015/01/09/kayak-de-mer-ardent-neutre-mou/

 

 

paddle float Palm, glissé sur le côté du siègeLe siège, en mousse collée, offre l’avantage qu’on peut rincer sommairement l’habitacle et les cales-pieds, sans redouter un problème de rouille, comme avec les sièges comportant des vis.
J’ai l’habitude de plier, puis glisser mon flotteur de pagaie gonflable (Palm) dans le petit espace situé entre la coque et le côté du siège. Cet espace est exigu, ainsi le flotteur de pagaie est à portée de main et suffisamment resserré pour ne pas se balader dans l’habitacle. Le flotteur de pagaie Palm se gonfle en 4 expirations (j’ai testé).
Continuer la lecture de « Le Vaag 17′ 4″, kayak de mer polyvalent »

Equipement du kayakiste en rivière

Voir aussi : Équipement du kayakiste en mer

Equipement du kayakiste en riviere
Equipement du kayakiste en riviere

Équipement du kayakiste en eau-vive,
– T-Shirt en Polypropylène (100% Polypropylène, ou bien 50% Polyamide + 50% Polypropylène. Le Polypropylène est une matière quasi hydrophobe : l’humidité traverse les fibres sans y rester, ce qui limite la prolifération des bactéries).
– Longjohn en Néoprène (il permet une meilleure flottabilité, il protège les jambes des éraflures dues aux branches et aux roches quand on baigne).
– Chaussures ou bottillons fermés (avec une semelle bien sculptée pour ne pas glisser)
– Vareuse adaptée à l’immersion
– Jupe
– Gilet moniteur, 50 ou 70 Newton
– Sifflet
– Couteau affûté, facile d’accès et permettant de trancher rapidement une corde de sécurité
– Téléphone portable en pochette étanche dans le gilet
– Attache lunettes et lunettes de soleil
– Casque
– Casquette sous le casque
– Pagaie
– Barres énergétiques Continuer la lecture de « Equipement du kayakiste en rivière »

Première mise à l’ eau de mon Atlantic

23 mai 2013 –  Première mise à l’eau de mon kayak de mer « Atlantic » tout neuf. Sorti tout juste du magasin Bekayak

North Shore Atlantic - PEL’Atlantic est un kayak de mer de la société North shore. Doté de lignes « très « british » (coque gironnée, entrée et sorties d’eau pincée, volume central bien marqué…) l’Atlantic est un kayak polyvalent avec lequel on peut aussi bien jouer que randonner.

La coque gironnée lui permet de passer les vagues sans taper et sans enfourner. Par mer formée, la forme en V des pointes permet au bateau de bien conserver son équilibre.

L’Atlantic est un kayak ardent équipé d’une dérive arrière. La dérive réglable permet de doser la compensation du comportement ardent.
A ce sujet, voir l’article Kayak de mer ardent, neutre, mou.

Les dimensions de l’Atlantic Polyéthylène sont :
Longueur : 5.15 m
Largeur : 55 cm
Profondeur à l’avant de l’hiloire : 33 cm
Poids : 26 kg
Volume coffre avant : 56 litres
Volume de l’habitacle : 168 litres
Volume trappe de jour : 38 litres
Volume coffre arrière : 59 litres
Volume total : 321 litres, dont 153 litres pour les caissons.
Hiloire : 86 x 48 cm (dimensions extérieures)
3 trappes de pont étanches :
– une trappe de pont avant ronde diamètre 20cm
– une trappe de jour arrière ronde diamètre 20cm
– une trappe de pont arrière ovale arrière 36cm x 32cm
Une dérive rétractable de série
Construction : Polyéthylène Tri couche

On ne le voit pas sur les photos ci-jointes, mais j’ai testé deux fois l’esquimautage lors de cette première sortie et « ça l’a fait ». Continuer la lecture de « Première mise à l’ eau de mon Atlantic »

Les Alligators essayent des kayaks

Samedi 13 avril 2013 – Les Alligators essayent des kayaks de mer chez Bekayak à Brest. Le vent et la houle sont bienvenus, ils nous permettent de mieux évaluer le comportement des bateaux. Un pot au bar du « Tour du monde » nous réunira à l’issue de la séance d’essai. A cette occasion, j’essayerai plusieurs kayaks de mer en polyéthylène, dont l’Atlantic de North Shore. Ce kayak de mer, dont j’ai apprécié tout de suite le comportement marin et dans lequel je me suis senti parfaitement bien calé, deviendra mien le mois suivant.  Continuer la lecture de « Les Alligators essayent des kayaks »