Tour de Ouessant en kayak de mer, août 2016

Samedi 27 août, Pascal (ayant repéré une bonne fenêtre météo du lundi 29 au mercredi 31) nous invitait à un tour de Ouessant en kayak de mer. Lundi, nous irions à Molène, mardi nous ferions le tour de Ouessant et mercredi verrait notre retour sur le continent. Continuer la lecture de « Tour de Ouessant en kayak de mer, août 2016 »

Randonnée solitaire en kayak de mer, Bannec, Molène et les Pierres Noires

Pour changer un peu je commence par ce qui n’allait pas dans cette randonnée :
– j’étais tout seul (on aime les partager les bons moments)
– je n’ai su que je pouvais naviguer ce week-end que la veille et, du coup, je n’avais que des conserves à emporter. Sans produits frais, mes repas étaient tristounets.

Maintenant que c’est dit, je vous relate ma petite randonnée en solitaire dans l’archipel de Molène.

Ce matin, samedi 13 juin, sur la grève de Lochrist, j’échange quelques mots avec les pêcheurs à pied tout en chargeant mon kayak. C’est l’étale de marée basse, ils viennent relever leurs casiers, que la nuit à garni d’araignées. Un chasseur sous marin est là aussi, avec son arbalète et sa bouée. Il a fait de bonnes chasses ici, dans les années 1980. Un couple de cygnes glisse sous nos yeux pendant que, tous, nous nous affairons.

9h13, l’étale de basse mer, je donne le premier coup de pagaie. En route pour la balise nord de l’île de Béniguet. Pendant la traversée du chenal du Four, je regarde attentivement ma carte et tout ce qui m’entoure. La route vers l’Archipel de Molène est dotée d’autant de balises qu’il y a de dangers. Je profite de la bonne visibilité pour prendre des repères qui me serviront les jours de mauvaise visibilité. Continuer la lecture de « Randonnée solitaire en kayak de mer, Bannec, Molène et les Pierres Noires »

Tour de Ouessant en kayak de mer, mai 2015

Sandie, Rom, Didier et moi, nous nous retrouvons à la plage de Porsmoguer (29). Nous sommes samedi 23 mai, il est midi, Romain nous décrit la navigation qu’il a prévu pour ce week-end de pentecôte.
– Ce samedi après-midi nous allons naviguer dans l’archipel de Molène en nous approchant d’Ouessant.
– Nous quitterons l’Archipel dimanche matin pour entamer un tour de l’île d’Ouessant. Dimanche soir, nous ferons halte sur la côte nord, en face de l’île Keller.
– Lundi, mise à l’eau vers 8 heures, afin d’entamer la traversée du Fromveur à 9 heures, dans les meilleures conditions de courant. D’autant que du 4 à 5 Beaufort de nord-nord-ouest est prévu ce lundi. Continuer la lecture de « Tour de Ouessant en kayak de mer, mai 2015 »

Kayak de mer dans les marmites du Golfe du Morbihan, en Bretagne sud

Nous nous attendions à du gros temps sur la Bretagne sud ce week-end, nous devions subir pluie et vent. C’est Nico qui a organisé cette session « randonnée et jeux en kayak de mer » des Alligators. A 9 heures, nous étions six à commencer la journée par la vague statique de Berder. Sans vent, ni pluie, nous n’avions rien qu’un soleil, d’autant plus rayonnant que nous ne l’espérions pas. Ces deux jours, nous bénéficierons d’un joli coefficient, bien comme il faut, (117 aujourd’hui, puis 111 le lendemain). Au programme : jouer en kayak de mer dans les vagues *, marches, zones de cisaillement, tourbillons, marmites, contre-courants et courants du Golfe du Morbihan.

Vers midi, nous débarquerons sur la plage sud-ouest de Port Navalo. Bientôt, nous faisons sécher nos vêtements en lézardant un peu, avant d’aller déjeuner au Bar de la plage.

Au milieu du repas, nous percevrons le vent qui se levait brusquement et, derrière la grande vitre, nous vîmes l’arbre voisin qui ployait sous les rafales, puis c’est une grêle serrée qui crépite maintenant sur les tables en bois de la terrasse ! Sympa d’avoir un toit sur la tête et d’être au chaud.

Le temps que nous en arrivions au café : rafales et grêle étaient partis vers le sud. Nous sortirons du bar comme nous y étions entré : dans la belle lumière du soleil d’hiver.  Continuer la lecture de « Kayak de mer dans les marmites du Golfe du Morbihan, en Bretagne sud »

Découverte et jeu dans les courants du Golfe du Morbihan, en Bretagne sud

Samedi 6 septembre, 5h30 de navigation, 10 MN.
nous étions 17 kayakistes à partir de la cale de Pen Lannig à Baden, en Bretagne sud, ce samedi matin. Nous sommes réunis, le temps d’un week-end, à l’invitation de Nicolas ( Nico56 sur le forum kayakistesdemer.org). Au menu, une randonnée en kayak de mer intitulée « Découverte et jeu dans les courants du Golfe ».

Nous commençons par prendre la direction de la balise de Kerpenhir, située à l’entrée du Golfe. En chemin on effectue un travail de la gîte, puis des jeux dans les courants et contre-courants, d’abord à Kerpenhir et ensuite au Grand Mouton. Nous posons nos kayak de mer pour un pique-nique sur la pointe sud de l’île Longue, puis direction Er Lannic et la Jument, finalement on se régale sur la vague de Berder avant de rentrer avec un sourire jusqu’aux oreilles.

Le soir nous dormirons au camping « La fontaine du Hallate » à Plougoumelen (tarif spécial kayakistes).

Dimanche 7 septembre, 9h de navigation, 17 MN
Départ à 7:00 de la cale de Pen Lannig à Baden, direction l’île Berder, bac jusqu’à l’île de la Jument. Puis direction l’entrée du Golfe où nous faisons des triangles entre le Grand Mouton, le Faucheur et la pointe du Montenno. Nous rencontrons là Jérôme Leray qui nous convainc d’aller pique-niquer à l’île de Méaban (dont l’accès est interdit du 5 avril au 31 août). Au retour nous profiterons à plein de la vague de Berder qui est en grande forme, puis rentrée à 16:30 à la cale de Pen Lannig, fatigués mais contents. (à la montante il faut compter BM à Arradon + 2h15 à 2h30 pour profiter au mieux de la vague de Berder).

Un grand merci à Nicolas pour ce superbe week-end, nous nous sommes régalés. Merci également à Agnès, Romain et Guillaume, comme à tous les participants de cette randonnée en kayak de mer. Continuer la lecture de « Découverte et jeu dans les courants du Golfe du Morbihan, en Bretagne sud »

L’île Ronde dans une mer croisée

Samedi 4 janvier, BM à 13h16, coeff 103.
Prévisions pour la journée du samedi 4 janvier:
VENT : Sud à Sud-Ouest 7 à 8, mollissant 5 à 6 sur Pointe Bretagne en matinée, puis mollissant secteur Ouest 5 à 6 partout l’après-midi. Rafales.
MER : Agitée à forte.
HOULE : – Pointe Bretagne : longue d’Ouest 5 à 6,5 m, s’amortissant 4 à 5 m en fin de journée.
TEMPS : Pluie ou averses, parfois orageuses le matin.
VISIBILITE : Moyenne sous précipitations.

 

Voila 15 jours que je n’avais pas fait de kayak de mer, et j’étais enthousiaste quand Christophe nous a proposé une sortie dans l’eau qui bouge, aux abords de l’île Ronde.

Nous nous mettons à l’eau à Porz Meur, vers 14h00. Vincent utilise le kayak de mer en bois qu’il a lui-même construit. Il m’explique comment il a abaissé le pont pour plus d’ergonomie lors des esquimautages.

Nous prenons la direction de la pointe Nord-Ouest de l’île Ronde. Nous savons trouver là un mélange très tonique, composé de courants, vagues, houle et vent. Arrivé sur la zone, j’ai remarqué la particularité de notre comportement collectif, tous nous manifestons une certaine précaution à mettre la pointe de nos kayaks dans les creux et bosses de cette mer hachée. Je crois que chacun redoute que les autres soient amenés à prendre des risques pour lui venir en aide en cas de problème. Bien que je risque de donner du travail à mes partenaires, j’y vais franchement. Comme imaginé, ça balance dans tous les sens. Les vagues se heurtent les unes contre les autres, lâchant de longues mèches d’écume. Mais, après tout, c’est pour ça que nous sommes venus ici. Continuer la lecture de « L’île Ronde dans une mer croisée »

La gîte latérale, se dégager d’une cravate

Samedi matin, après nous avoir fait travailler le stop, puis la reprise dans le courant, Jean-Yves Colin, moniteur (B.E.) au club de canoë-kayak des Alligators de Landerneau, nous indique comment nous dégager d’une cravate en rivière.

Une cravate est un blocage très dangereux, qui survient quand le courant presse notre kayak contre un obstacle. Si le courant est fort et que le kayak plie, le kayakiste ne peut plus de dégager seul et il risque alors la noyade. Si le kayak est pressé contre un arbre couché sur la rivière, la force du courant peut enfoncer le kayakiste sous l’arbre et ses branches, faisant courir un danger mortel de noyade au kayakiste.
Si le kayakiste regarde bien au loin, devant lui, quand il descend une rivière, ce danger est visible et prévisible, on peut donc éviter ce danger et le gérer au mieux. Si on est le premier kayakiste à voir la danger, on prévient les autres.

Jean-Yves descend la rivière en kayak, il nous montre comment, alors qu’il se trouve en travers du courant, il se penche latéralement vers l’obstacle qu’il va rencontrer, c’est à dire qu’il gîte (il incline son kayak latéralement) en montrant ses fesses au courant, il prend alors appui sur l’obstacle avec la main, puis il se dégage sur le coté. Ce dégagement se fait en montrant constamment ses fesses au courant, afin que l’eau ne puisse pas monter latéralement sur le pont du kayak, ce qui retournerait le kayak. Jean-Yves cesse de gîter, dès que son kayak ne se trouve plus en travers du courant. Continuer la lecture de « La gîte latérale, se dégager d’une cravate »

Bretagne nord, un Eskimo à la cormo

mardi 5 novembre nous mettons nos kayaks de mer à l’eau, à la cale du Spot Iroise, deux heures après le début du flot, dans l’espoir de trouver de bonnes vagues. Le coefficient de marée est de 100,  WindGuru annonce un vent d’ouest de 20 noeuds, avec des rafales à 30 noeuds.

Nous commençons par longer la jetée du Port militaire de Brest, en Bretagne nord.  Continuer la lecture de « Bretagne nord, un Eskimo à la cormo »

Le CDCK29 de Porz Liogan à Béniguet

9 juin 2013,  le CDCK29 organise une randonnée en kayak de mer en Bretagne nord, de Porz Liogan à Béniguet.
Retour à  Porz Liogan en passant par Kervouroc,
soit 18 Milles nautiques en mer d’Iroise.

Pleine mer à 6h15 – Basse mer à 12h39 (Le Conquet Finistère)
Météo : vent de Nord Est à 15 nœuds mollissant à 12 + coef 76. Température de 12 à 14 degrés.

Nous entamons l’aller à 10h30, alors que le courant de jusant porte au Sud. Pour compenser l’effet du courant, nous remontons vers la pointe de Kermorvan, avant de nous diriger vers l’île de Béniguet, en traversant le chenal du Four. Nous arriverons sur la plage sud-ouest de Béniguet 1h45 plus tard.

Nous pique-niquerons sur l’estran de l’île de Béniguet, afin de respecter l’interdiction du Préfet du Finistère qui interdit en tout temps l’accès de l’île au public. Cela signifie que le débarquement sur les plages est autorisé, mais qu’il est rigoureusement interdit de pénétrer sur la partie terrestre de l’île sans autorisation du directeur de la réserve.
Toutefois, pour permettre aux pêcheurs à pied de passer d’une grève à l’autre, la traversée de l’île est tolérée par le petit chemin qui passe près des bâtiments d’habitation des gardes. La traversée est rigoureusement interdite ailleurs.

 

Nous prendrons le chemin du retour à 13h30, le courant de flot porte au Nord, pour compenser nous descendrons d’abord au Sud, vers les Pierres Noires, avant d’obliquer au niveau de Kervouroc vers Porsliogan, où nous arriverons 2h20 plus tard.

Au programme ; un grand bac sur le chenal du Four.
La sortie est organisée par le Comité Départemental de Canoë Kayak du Finistère. Elle est encadrée par Marc Berçon et David Appéré, guide kayak de mer en bretagne. Elle regroupe des membres, ainsi que des aspirants moniteurs et moniteur en formation, des clubs de Brest, Douarnenez, Landerneau, Plouhinec, Quimper et Quimperlé. Continuer la lecture de « Le CDCK29 de Porz Liogan à Béniguet »