Les dangers de la vase en kayak de mer

Jeudi 19 janvier, j’ai voulu voir quelle était ma condition physique après plus d’un mois passé à la maison, suite à un lumbago récalcitrant suivi d’une bonne bronchite. Pour le lumbago, c’est un kinésithérapeute pratiquant la méthode McKenzie qui m’a permis de retrouver l’usage de mon dos.

A 9h45, au menu du jour, j’avais un vent d’est à nord-est de 5 à 6 Beaufort, un coefficient de 54 et une marée descendante qui venait tout juste de commencer.
Partant du principe qu’il faut toujours réserver le plus facile pour la fin, je suis parti contre le vent et contre la marée du port du Moulin Blanc. Je me suis dirigé vers la côte de Plougastel, afin de me protéger le plus possible du vent en rasant la côte sud de l’Elorn jusqu’à Ty Naod, le but de ma balade.

En route j’eus le plaisir de croiser une foultitude d’oiseaux marins : goélands argentés, martin pécheur, cormorans, grue cendrée, aigrettes garzette, cygne, canards colvert, huitriers pie et d’autres plus petits que je n’ai pas su identifier. Par bonheur, ce jeudi était ensoleillé et la visibilité très bonne. Continuer la lecture de « Les dangers de la vase en kayak de mer »

Descente du haut Élorn

Mercredi 26 février, nous nous mettons à l’eau sous le pont le plus proche de la gare SNCF de Landivisiau. Le soleil est de la partie et va illuminer la totalité du parcours de descente du haut Élorn que nous ont concocté Cyrille et Mathieu du CKB. La veille, Marc Monier, Moniteur BE du CKB avait validé ma Pagaie Verte Eau Calme FFCK

Nous sommes 6, chacun à des obligations et nous devrons rentrer à Brest vers 12:00.

On alterne bacs, stops et reprises jusqu’au « bourrelet de mémé ». Là, Cyrille et Mathieu nous montrent comment surfer la vague en question. Pas évident d’être à deux côte à côte sur cette vague, alors nous y allons l’un après l’autre.

Lors du parcours, nous devrons faire trois petits portages pour contourner des arbres abattus sur la rivière par le dernier coup de vent.

Nous terminerons par quelques jeux dans la veine d’eau, à la « Poubelle verte », où nous débarquerons.

 

Continuer la lecture de « Descente du haut Élorn »

l’ Elorn, première descente de la saison

samedi 2 novembre, c’est ma première descente de l’Elorn avec le club de canoë-kayak des Alligators de Landerneau. Le niveau d’eau, comme le débit, sont encore faibles, ce qui permet une reprise de l’activité en douceur. Notre descente allait de la « Poubelle verte » jusqu’à la glissière, soit 5 km.

Nous effectuons notre mise à l’eau à la « Poubelle verte », on commence par quelques bacs, puis nous entamons notre descente en kayak de rivière. Nous retrouvons Aurélie, Mathieu et Romain, du CKB, à « la marche ». On poursuit vers la « baignoire à Denise ». Après de nombreux stops, bacs et reprises de courant, le parcours se terminera 3 heures plus tard à la glissière où, bien involontairement, je ferai mon quatrième et dernier esquimautage de la matinée.  Continuer la lecture de « l’ Elorn, première descente de la saison »

De Brest à Landerneau par l’ Elorn

3 juin 2013, randonnée en kayak de mer, de Brest à Landerneau par l’Elorn
18 milles nautiques,
PM à 14:06,
vent ENE 10 à 16 noeuds,
Coefficient 55.

 

Départ en kayak de mer de la cale de l’Adonnante à 10:50 avec la fin du flot et vent debout, arrivée à 13:50  Continuer la lecture de « De Brest à Landerneau par l’ Elorn »

La Remontée de l’ Elorn 2013

Affiche de la remontée de l'Élorn, édition 2013
Affiche de la remontée de l’Élorn, édition 2013

Le dimanche 5 mai, le « Canoë-Kayak Brestois » (CKB) et le « club de canoë-kayak des Alligators de Landerneau » organisaient l’édition 2013 de la Remontée de l’Elorn. Cette huitième édition a réuni quelques 348 pagayeurs qui, ensemble, ont parcouru les 15 km qui séparent le Moulin blanc à Brest du quai du Léon, à Landerneau.

Cette remontée est avant tout une sortie familiale dédiée au plaisir de naviguer.  Toutes les embarcations à pagaie y sont acceptées, allant du canoë-kayak au stand up paddle, en passant par l’aviron et la pirogue.

Un peu plus de 200 bénévoles se sont mobilisés pour préparer, organiser et sécuriser ce rendez-vous des pagayeurs. A l’issue de la remontée, Jean-Yves Collin remettait les prix qui récompensaient les déguisements les plus originaux. Continuer la lecture de « La Remontée de l’ Elorn 2013 »

Les Alligators jouent sur l’ Elorn

La rivière me plaît beaucoup, je veux progresser rapidement aussi, le samedi 23 février 2013, je rejoins le groupe des adultes du samedi matin du club de canoë-kayak des Alligators de Landerneau. Avec eux, je joue en kayak de rivière sur l’Elorn. Sur la photo suivante, on nous voit face à la marche du lieu-dit « la poubelle verte ».  Continuer la lecture de « Les Alligators jouent sur l’ Elorn »

Initiation au slalom sur l’ Elorn

Le mercredi 13 février 2013, Marc le moniteur du CKB organise pour nous, sur l’Elorn, une initiation au parcours de slalom à Landerneau. Les kayakistes doivent passer entre les portes, dans le sens indiqué par la couleur et sans toucher les fiches. Les portes sont matérialisées par des fiches bicolores (blanche et verte ou blanche et rouge). Selon la couleur de la porte, la porte doit être prise dans le sens du courant (porte blanche et verte) ou en remontant le courant (porte blanche et rouge). Peu à peu, notre groupe acquiert la technique de la gîte et nos bains se font plus rares. Continuer la lecture de « Initiation au slalom sur l’ Elorn »

Sur l’ Elorn, premiers bains en rivière

Le mercredi 23 janvier 2013, le CKB organise une sortie kayak sur l’Elorn. Pour nous qui découvrons le kayak de rivière, ce sont les premiers bains dans une rivière à 8°. Nous utilisons des kayaks « Idaho » (kayaks de rivière de 3,18 mètres de long sur 60 cm de large, fabriqués par la société Rotomod). Heureusement ces kayaks sont pourvus de bouchons de vidange qui facilitent le vidage de l’eau emmagasinée dans l’habitacle après un bain.

Nos bains surviennent à chaque fois que nous faisons une faute de gîte, alors que notre kayak fait un angle avec le courant ou le contre-courant. Quand on fait gîter le kayak en montrant ses fesses au courant ou au contre-courant, l’eau passe sous le kayak. Sans cette gîte, l’eau passe sur le kayak et renverse le kayak immédiatement. Je me rappelle que lors de cette première sortie en rivière, j’ai fait une dizaine de fautes de gîtes qui ont entraîné une dizaines de bains.  Continuer la lecture de « Sur l’ Elorn, premiers bains en rivière »