Le Kitiwec, kayak de mer

Samedi 10 septembre, j’achetai à Alain un Kitiwec d’occasion pour mes enfants, afin qu’ils puissent faire des balades avec leur papa quand ils viennent à Brest. En 2013, Alain et moi avions partagé de belles randonnées à Moléne, à Camaret, ou en rade de Brest. Maintenant Alain habite en Haute-Marne et n’a plus l’usage de ce bateau. En ami, il me l’a vendu 500 €.

Le Kitiwec est en parfait état, il a un petit hiloire auquel je vais devoir m’habituer. Mardi 13, j’ai commencé par faire une sortie d’une heure en rade de Brest, en solo, avec la pagaie européenne dont j’ai l’habitude et une pagaie groenlandaise Alpine Paddle, assez longue (2,45 mètres), que j’utilise très rarement, parce que le pont avant de mon kayak (un Vaag) est trop court pour l’y fixer. Le véritable but de ma petite sortie était d’arriver à passer un esquimautage avec la pagaie groenlandaise. J’ai fait cet esquimautage sur peu de fond de façon à pouvoir m’appuyer sur le sable si je n’y arrivai pas. Finalement, malgré mes appréhensions, l’esquimautage est bien passé.

Continuer la lecture de « Le Kitiwec, kayak de mer »

Exercices techniques en kayak de mer

Lors de ma dernière randonnée à Ar-men, avec RKM56, j’ai eu l’impression d’achever une deuxième étape dans mon apprentissage du kayak de mer.
J’ai déjà ressenti le petit vide laissé par l’accomplissement d’un but longtemps désiré. La dernière fois, c’était à la fin des années 1970, quand j’obtenais mon premier prix de guitare au Conservatoire de Région de Saint-Maur-des-Fossés.

J’ai commencé le kayak en septembre 2012, et je situe précisément le début de mon autonomie à ma randonnée d’Argenton à l’île Guénioc  en mai 2013. Ma randonnée à Ar-men, c’était le mois dernier, en mai 2016, cette deuxième étape a donc duré 3 ans.

J’ai fait le bilan de mes navigations en kayak de mer en Bretagne et je vois qu’il me reste à parcourir 6 étapes : du Cap Fréhel à L’arcouest, du Sillon de Talbert à Ploumanac’h, de l’île de Siec à l’ïle Vierge, de la pointe de Dinan à Pors Perron, de Pors Loubous au Guilvinec et de la pointe de Penvins à Pénestin pour boucler ma découverte des côtes de Bretagne.

 

Je sens aujourd’hui qu’il me faut explorer de nouveaux aspects du kayak de mer, des aspects auxquels je ne me suis pas encore confronté. Il me faut approfondir les techniques de sécurité, gagner plus de maitrise de l’équilibre en kayak. Continuer la lecture de « Exercices techniques en kayak de mer »

L’île Ronde dans une mer croisée

Samedi 4 janvier, BM à 13h16, coeff 103.
Prévisions pour la journée du samedi 4 janvier:
VENT : Sud à Sud-Ouest 7 à 8, mollissant 5 à 6 sur Pointe Bretagne en matinée, puis mollissant secteur Ouest 5 à 6 partout l’après-midi. Rafales.
MER : Agitée à forte.
HOULE : – Pointe Bretagne : longue d’Ouest 5 à 6,5 m, s’amortissant 4 à 5 m en fin de journée.
TEMPS : Pluie ou averses, parfois orageuses le matin.
VISIBILITE : Moyenne sous précipitations.

 

Voila 15 jours que je n’avais pas fait de kayak de mer, et j’étais enthousiaste quand Christophe nous a proposé une sortie dans l’eau qui bouge, aux abords de l’île Ronde.

Nous nous mettons à l’eau à Porz Meur, vers 14h00. Vincent utilise le kayak de mer en bois qu’il a lui-même construit. Il m’explique comment il a abaissé le pont pour plus d’ergonomie lors des esquimautages.

Nous prenons la direction de la pointe Nord-Ouest de l’île Ronde. Nous savons trouver là un mélange très tonique, composé de courants, vagues, houle et vent. Arrivé sur la zone, j’ai remarqué la particularité de notre comportement collectif, tous nous manifestons une certaine précaution à mettre la pointe de nos kayaks dans les creux et bosses de cette mer hachée. Je crois que chacun redoute que les autres soient amenés à prendre des risques pour lui venir en aide en cas de problème. Bien que je risque de donner du travail à mes partenaires, j’y vais franchement. Comme imaginé, ça balance dans tous les sens. Les vagues se heurtent les unes contre les autres, lâchant de longues mèches d’écume. Mais, après tout, c’est pour ça que nous sommes venus ici. Continuer la lecture de « L’île Ronde dans une mer croisée »

En mer, par 6 à 7 Beaufort

Ce matin nous voulions du vent, ça tombe bien : la météo annonçait un vent sud-sud-ouest de 30 km/h, avec des rafales à 50 km/h.

A l’initiative d’Eric, nous partons en kayak de mer du Spot Iroise, un peu avant le lever du jour. Nous faisons route au sud, vers la pointe Marloux. A Porz-Meur nous marquerons une pause dans l’abri du port. Ce sera l’occasion de parler photo, logiciels, retouche, appareils numériques, étanches ou pas. Gilbert en connaît un bout sur le sujet, il nous parle de fichier RAW, de point blanc, de point noir. Heureusement, il explique les termes techniques pour que je puisse comprendre. Il nous décrit comment, à l’aide d’un logiciel, il révèle les détails d’une zone sombre. Rendez-vous est pris pour qu’il montre comment il travaille les photos avec ses logiciels.

On continue vers l’île Ronde, là bas nous aurons une mer plus animée, de quoi se faire plaisir. Là, je me suis dirigé avec gourmandise vers la zone où les vagues moutonnaient le plus (mer croisée), histoire de retrouver des sensations que j’aime particulièrement : la saveur salée des paquets d’eau de mer qui vous rafraîchissent, le son du kayak qui tape dans les vagues, le vent, les mouvements de balançoire, les embruns qui scintillent, le soleil ; tous les sens sont sollicités, ça vivifie, j’adore !

Au sud de l’île Ronde, nous rencontrerons un surf-ski à damier rouge et blanc, tout comme la fusée de Tintin dans « Objectif Lune ». C’est un kayakiste du CKB qui s’entraîne ce matin, en vue de prochaines compétitions.  Continuer la lecture de « En mer, par 6 à 7 Beaufort »

Kayak de mer en Bretagne, du Conquet à l’ île Molène en passant par l’ île Litiri

Ce matin, vers 9:00, nous quittions la pointe des Renards (pointe sud du port du Conquet) pour une randonnée en kayak de mer. La météo pour la Bretagne (pour la mer d’Iroise, plus précisement) nous annonçait, avec exactitude, des vagues de 1 mètre, un vent de Nordet de 13 à 16 nœuds, des températures de 10° et une couverture nuageuse variant entre 90 et 100%. Le coefficient de marée était assez bas : 42, donc pas trop de courants de marée. Malgré l’excellence de la couverture nuageuse, nous avons eu la bonne surprise de ne pas subir la moindre goutte de pluie 😉

La traversée du chenal du Four s’est faite assez vite. En moins de 50 minutes, nous avions passé Béniguet Nord. On passera ensuite l’île Morgol, où les phoques gris nous manifesteront une curiosité craintive. Certains phoques, que je voyais sur l’estran de Morgol, étaient balèzes.

Nous faisons une petite pause pour jouer dans les veines d’eau qui entourent le rocher du Cromic (un rocher qui ressemble à une nageoire dorsale géante). Didier, qui connaît bien l’endroit, nous montre précisément comment jouer ici entre courants, veines d’eau et contre-courants.

Moi et Gilbert, nous sommes tentés de pousser jusqu’à l’île Molène, alors que Luc et Didier préfèrent explorer les îles proches de l’archipel : île de Quéménès, Lédénez Quéménès, l’île de Litiri et son Lédénez : Petit Litiri. On décide assez vite de se séparer en deux groupes pour se retrouver vers 13:00 sur l’estran de l’île Litiri, où nous pique-niquerons ensemble. Continuer la lecture de « Kayak de mer en Bretagne, du Conquet à l’ île Molène en passant par l’ île Litiri »

l’ Elorn, première descente de la saison

samedi 2 novembre, c’est ma première descente de l’Elorn avec le club de canoë-kayak des Alligators de Landerneau. Le niveau d’eau, comme le débit, sont encore faibles, ce qui permet une reprise de l’activité en douceur. Notre descente allait de la « Poubelle verte » jusqu’à la glissière, soit 5 km.

Nous effectuons notre mise à l’eau à la « Poubelle verte », on commence par quelques bacs, puis nous entamons notre descente en kayak de rivière. Nous retrouvons Aurélie, Mathieu et Romain, du CKB, à « la marche ». On poursuit vers la « baignoire à Denise ». Après de nombreux stops, bacs et reprises de courant, le parcours se terminera 3 heures plus tard à la glissière où, bien involontairement, je ferai mon quatrième et dernier esquimautage de la matinée.  Continuer la lecture de « l’ Elorn, première descente de la saison »

La Cormorandière par coefficient 104

21 septembre 2013, jeux à 17 dans les vagues de la Cormorandière, de 8:00 à 12:00, par coefficient de 104. PM à 6:50. Cette sortie en kayak de mer était tonique : esquimautages dans le jus, récupérations, et même que j’ai eu droit un tour de trotteuse sur un tourbillon grand comme un tourne disque de 8 à 10 mètres de diamètre, la pointe arrière de mon kayak de mer était au centre et légèrement aspirée vers le bas. Armel a été complètement aspiré (kayak et kayakiste) par un tourbillon plus puissant que celui auquel j’ai eu affaire.  Continuer la lecture de « La Cormorandière par coefficient 104 »

Randonnée de Porz Liogan à Molène

1 et 2 juillet 2013, randonnée en kayak de mer, de Porz Liogan à Molène, 24 MN (46 km)

Alain, Armel, Guillaume, Luc, Robert et moi-même partons de Porz Liogan (commune du Conquet) le lundi 1 juillet à  9:09. Nous arriverons à la cale Charcot de l’île Molène 5 minutes avant midi. Soit 2:45 de trajet en naviguant pépère. Nous étions là pour profiter du paysage et de la faune de la mer d’Iroise : fous de Bassan, goélands, mouettes, sternes, phoques gris, Grands dauphins. L’aller et retour, plus la petite virée aux Deux Menhirs et le tour de Molène, représente un total de 46 km, soit 24,4 milles nautiques.

Les conditions météo du lundi : Vent du NNO de 6 à 9 noeuds – Pleine mer à 12:08 (Le Conquet) coef. 51
En quittant Porz Liogan nous avons croisé le Fromveur II qui passait par le Conquet avant de partir vers les îles. Un peu avant dix heures, nous avons passé le chenal du Four et nous approchons de l’île de Béniguet par une mer d’huile. Passé Béniguet sud, les îles de Morgol et Litiri, nous rencontrons des goémoniers au travail. Après la Passe de la Chimère, nous croisons une compagnie de Grands dauphins qui progressent autour d’un goémonier. A 11:55 nous atterrissons à la cale Charcot de Molène. Je profite de la sécurité du lieu pour faire un esquimautage avant de débarquer.  Ensuite nous débarquons notre matériel de bivouac (réchauds, provisions, tentes, matelas et duvets) de nos kayaks de mer, pour préparer le déjeuner. Continuer la lecture de « Randonnée de Porz Liogan à Molène »

Premier esquimautage au Moulin Blanc

Mercredi 17 avril 2013 au CKB, notre groupe effectue un travail de la gîte et de l’esquimautage au port du Moulin Blanc, la semaine précédente, le 10 avril, j’avais obtenu la « Pagaie Verte Mer FFCK« .

L’esquimautage recouvre un ensemble de techniques qui permettent au kayakiste, avec ou sans pagaie, de redresser un kayak renversé sans quitter l’habitacle. C’est un élément de sécurité qu’il est important de maîtriser, comme la récupération en T, la remontée avec ou sans flotteur de pagaie et aussi la ré-entrée suivie d’un esquimautage. Toutes ces techniques permettent de secourir les autres ou de se secourir soit même.

Quelques sites proposant des vidéos pédagogiques de démonstrations d’esquimautage :
http://alexandre.gerussi.free.fr/ROLL/roll.html
http://www.esquimautage-groenlandais.fr
http://www.kayakways.net/gallery/videos/
http://qajaqrolls.com/

Continuer la lecture de « Premier esquimautage au Moulin Blanc »