Balade en kayak de mer au phare du Four

Balade en kayak de mer au phare du Four.
Balade en kayak de mer au phare du Four.

Ce samedi matin, 20 septembre, à l’occasion des « Journées Européennes du Patrimoine », Paul, Alain et moi, nous nous sommes donné rendez-vous à Argenton en Finistère, route de la cale. Nous prévoyons de profiter de l’étale de basse mer, d’un petit coefficient de marée et de l’absence totale de houle, pour aller visiter le phare du Four lors de notre balade en kayak de mer. Ce phare, achevé en 1873, fut allumé dans la nuit du 14 au 15 mars 1874.

Nous devrons faire attention à la brume qui va et vient ce matin sur le littoral de Bretagne.

La balade est courte (2 nautiques). Après avoir amarré nos trois kayaks au pied du phare, nous montons sur le plateau à l’aide de deux échelles, celées successivement dans la roche puis dans le bâti. Le plateau est bordé d’un garde-corps sur sa face sud-est. La partie nord-ouest, la plus exposée, offre une rampe rouillée à laquelle se tenir. Je recommande aux amateurs de faire le tour du phare dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, le passage du petit mur ouest sera plus sûr. Bientôt nous redescendons les échelles. S’asseoir dans son kayak de mer à partir d’une échelle n’est pas évident quand on n’est pas entraîné. Pour moi ce sera l’occasion d’un bain de mer.

Quelques minutes après avoir quitté le phare, nous n’en distinguerons plus que la coupole avant que le phare ne disparaisse entièrement dans la brume. Par précaution, Paul nous invite à aller nous réfugier dans les îlots rocheux (Castel Braz), hors de la route des bateaux, au cas où la brume vienne à s’épaissir encore.

Mais finalement, la brume se dissipe, nous faisons une balade en rase-cailloux, quelques exercices de sécurité (échanges de kayaks en mer, esquimautages et récupérations en T), puis revenons débarquer à la cale. Continuer la lecture de « Balade en kayak de mer au phare du Four »

Stage randonnée en kayak de mer du CDCK29, de Porz Liogan à l’île de Béniguet

Randonnée en kayak du CDCK29 à l'île de Béniguet.
Randonnée en kayak du CDCK29 à l’île de Béniguet.

9 juin 2013, deuxième jour du stage, le CDCK29 organise une randonnée en kayak de mer en Bretagne nord, de Porz Liogan à Béniguet.
Retour à  Porz Liogan en passant par Kervouroc,
soit 18 Milles nautiques en mer d’Iroise.

Pleine mer à 6h15 – Basse mer à 12h39 (Le Conquet Finistère)
Météo : vent de Nord Est à 15 nœuds mollissant à 12 + coef 76. Température de 12 à 14 degrés.

Nous entamons l’aller à 10h30, alors que le courant de jusant porte au Sud. Pour compenser l’effet du courant, nous remontons vers la pointe de Kermorvan, avant de nous diriger vers l’île de Béniguet, en traversant le chenal du Four. Nous arriverons sur la plage sud-ouest de Béniguet 1h45 plus tard.

Nous pique-niquerons sur l’estran de l’île de Béniguet, afin de respecter l’interdiction du Préfet du Finistère qui interdit en tout temps l’accès de l’île au public. Cela signifie que le débarquement sur les plages est autorisé, mais qu’il est rigoureusement interdit de pénétrer sur la partie terrestre de l’île sans autorisation du directeur de la réserve.
Toutefois, pour permettre aux pêcheurs à pied de passer d’une grève à l’autre, la traversée de l’île est tolérée par le petit chemin qui passe près des bâtiments d’habitation des gardes. La traversée est rigoureusement interdite ailleurs.

 

Nous prendrons le chemin du retour à 13h30, le courant de flot porte au Nord, pour compenser nous descendrons d’abord au Sud, vers les Pierres Noires, avant d’obliquer au niveau de Kervouroc vers Porsliogan, où nous arriverons 2h20 plus tard.

Au programme ; un grand bac sur le chenal du Four.
La sortie est organisée par le Comité Départemental de Canoë Kayak du Finistère. Elle est encadrée par Marc Berçon et David Appéré, guide kayak de mer en bretagne. Elle regroupe des membres, ainsi que des aspirants moniteurs et moniteur en formation, des clubs de Brest, Douarnenez, Landerneau, Plouhinec, Quimper et Quimperlé. Continuer la lecture de « Stage randonnée en kayak de mer du CDCK29, de Porz Liogan à l’île de Béniguet »