Archives par étiquette : courant du Fromveur

Stage encadrement de randonnée, en kayak de mer à Molène

Nos kayaks de mer de randonnée devant une marche à Bannec, la marche est constituée par le courant de flot.

Nos kayaks de mer de randonnée devant une marche à Bannec, la marche est constituée par le courant de flot.

Il est 8h30, jeudi 25 mai 2017, nous sommes sur la plage de Porsliogan au Conquet, répondant à la convocation du Comité Régional de Bretagne Canoë Kayak, pour suivre la formation « Encadrement de randonnée ».
Cette formation n’est pas diplômante, les stagiaires recevront une attestation de formation à l’issue de l’action. Le stage dure six jours, repartis en deux sessions.

La première session ; le module « sécurité + préparation de randonnée », avait eu lieu en avril 2017 à l’École Nationale de Voile et des Sports Nautiques de Quiberon.
Le samedi 8 avril, nous avions effectué des exercices en mer, entre Portivy et l’île de Téviec. Avec un vent de sud ouest de 3 Bft et une mer belle, nous avions fait le point sur la carte nautique à partir d’amers, pratiqué des remorquages en pleine mer (actifs et passifs), des récupérations en pleine mer (actives et passives), des récupérations remorquées à proximité immédiate d’un îlot rocheux et puis quelques esquimautages. Le coefficient de marée était de 76.
Le dimanche 9 avril nous faisions, sous la direction de Gaëlle Regnier et d’Antoine Ducouret, un atelier dédié à la préparation de randonnée.
Nous avions alors constitué quatre groupes qui, par rotation, géreraient différents domaines de la navigation du mois de mai 2017 à Molène et Ouessant :

– les navigations (définir les heures, les caps et les réchappes),
– les repas (acheter les vivres en tenant compte des éventuelles allergies de certains, mutualiser les réchauds, gamelles et thermos, préparer les petits déjeuners, cuisiner les déjeuners et diners collectifs),
– les animations,
– la sécurité (vérifier le matériel, lister les contacts utiles, prévoir la trousse de secours et le kit de réparation),
– l’intendance (repérer les campements possibles, s’assurer que les tentes, duvets, sacs de couchage et tipis sont en nombre suffisant).

Continuer la lecture

Randonnée à Ouessant en kayak de mer, août 2016

Samedi 27 août, Pascal (ayant repéré une bonne fenêtre météo du lundi 29 au mercredi 31) nous invitait à un tour de Ouessant en kayak de mer. Lundi, nous irions à Molène, mardi nous ferions le tour de Ouessant et mercredi verrait notre retour sur le continent.

 

Tour de l’île d’Ouessant en kayak de mer, une randonnée de 46 nautiques.

Tour de l’île d’Ouessant en kayak de mer, une randonnée de 46 nautiques.

Lundi 29 août, 12 heures, Porzliogan. Sur la plage, nos kayaks sont bien chargés, Gilbert et Luc avancent les leurs dans l’eau et partent, Pascal et moi faisons de même. Nous ne nous rendons pas compte que nous laissons Didier seul pour avancer son kayak jusqu’à l’eau. Didier nous confiera plus tard qu’il a porté son kayak chargé mètre par mètre jusqu’à l’eau, en le portant par l’hiloire. Nous avons été bien égoïstes et distraits sur ce départ là. Je peux dire qu’ensuite nous faisions tous attention à ce que Didier ne soit jamais seul à l’embarquement.

Cela dit, Didier nous rejoint, alors que Pascal nous conduit au sud, vers la pointe de Penzer. Il est midi passé, la marée monte jusqu’à 15h54 (PM de Brest), le courant du Four porte au nord, le fait de descendre au sud-ouest compensera la dérive que nous imposera le courant de flot. De la pointe de Penzer, nous prenons un cap 245 pour aller vers Béniguet sud, ensuite nous bénéficierons pleinement du courant pour monter vers Trielen, passer l’île aux Chrétiens et finalement atterrir cale Charcot, à Molène un peu avant pleine mer. Comme nous arrivons tôt, nous avons tout le temps pour monter les tentes, faire des emplettes à la supérette, prendre l’apéro et dîner. Le soir, c’est rituel ; nous faisons le tour de l’île. Continuer la lecture

Randonnée à Ouessant en kayak de mer, mai 2015

Sandie, Rom, Didier et moi, nous nous retrouvons à la plage de Porsmoguer (29). Nous sommes samedi 23 mai, il est midi, Romain nous décrit la navigation qu’il a prévu pour ce week-end de pentecôte.
– Ce samedi après-midi nous allons naviguer dans l’archipel de Molène en nous approchant d’Ouessant.
– Nous quitterons l’Archipel dimanche matin pour entamer un tour de l’île d’Ouessant. Dimanche soir, nous ferons halte sur la côte nord, en face de l’île Keller.
– Lundi, mise à l’eau vers 8 heures, afin d’entamer la traversée du Fromveur à 9 heures, dans les meilleures conditions de courant. D’autant que du 4 à 5 Beaufort de nord-nord-ouest est prévu ce lundi.

 

Tour de l'île d'Ouessant en kayak de mer, une randonnée de 48 nautiques.

Tour de l’île d’Ouessant en kayak de mer, une randonnée de 48 nautiques.

Pour l’instant nous déjeunons au soleil sur la plage de Porsmoguer, les kayaks sont déjà chargés pour la randonnée, ils reposent au bord de l’eau, prêts à partir.

A 13h, nous donnons les premiers coups de pagaie. En route pour l’ouest ! Avec comme première destination Morgol, puis le Cromic, Litiri, Quéménès, Trielen, l’île aux chrétiens et Molène. La brume s’installe peu à peu. Nous terminons la journée en naviguant au compas et à la montre.

 

Dimanche matin au lever, la visibilité est à peine d’une centaine de mètres. Nous naviguons dans l’Archipel comme la veille au soir : au compas et à la montre. Balanec, puis Banec.
La brume est toujours épaisse. Sentant le danger, nous redoutons de traverser le Fromveur sans visibilité. Rom qui a de l’expérience est très réaliste : il ne veut pas d’un accident avec un des bateaux de ligne qui prennent le passage du Fromveur. A coup sûr le ferry ne nous verrait pas sur son radar. Nous-même, avec cette purée de pois, nous le verrions trop tard pour éviter sa route. Nous n’allons pas prendre le risque, même minime, d’un accident, on pense à nos familles. Nous irons à Ouessant une autre fois. L’archipel de Molène est magnifique et nous ne l’avons pas complètement exploré.

Nous venons tout juste de renoncer à aller à Ouessant et donnons les premiers coups de pagaie du retour quand la brume se dissipe au moment de la renverse. Tout change : on peut y aller ! Nous avons tous le cœur joyeux et pagayons un sourire jusqu’aux oreilles vers le phare de Kéréon, réjouis d’avance à l’idée des merveilleux paysages qui vont s’offrir à nous.

En kayak de mer de randonnée au phare de Kéréon.

En kayak de mer de randonnée au phare de Kéréon.

Nous marquons une courte pause au phare de Kéréon (surnommé « le Palace » en raison du luxe des meubles, marqueteries et boiseries intérieures). Rom entreprend la montée à l’échelle vers la plate-forme du phare de Kéréon. Il faut faire vite, l’étale n’est pas longue. Sandie voit bien que j’hésite (j’ai peur de baigner au moment de remonter dans mon kayak), et elle m’encourage à ne pas laisser passer une occasion si rare. Je l’écoute et j’y vais. Alors que Rom redescend déjà, je prends quelques photos. Sandie m’aide à remonter dans mon kayak à la descente de l’échelle, pas de plouf aujourd’hui. Continuer la lecture