Archives par étiquette : pointe

Le littoral de Bretagne compte nombre de pointes ; Grouin, Primel, Pontusval, Corsen, Saint Mathieu, Pen-Hir, Dinan, Millier, Brézellec, Van, Raz, la Torche. Les pointes constituent des obstacles aux courants, la rencontre des courants et des pointes génère des zones de turbulence. Si le courant est fort, les vagues qui lèvent sur l’obstacle seront hautes et puissantes et pousseront vers les roches. Quand on navigue en kayak de mer, les pointes constituent des zones où il faut observer à 360° et conserver en permanence une distance de sécurité entre son kayak et les roches ou hauts-fonds.

De Saint-Cast à Cancale, en kayak

Samedi 13 mai, nous nous retrouvons tous les six, pour notre premier « galop d’essai », en préparation de notre tour de Bretagne 2017. Seul manque Dave Adamson, qui habite trop loin de nous pour pouvoir partager cette navigation.
Sur le port de Saint-Cast-Le-Guildo, sont là avec moi : Erwan, Jean, Pascal, Jean-Yves et Didier. Le but du week-end, c’est de passer un bon moment ensemble dans de beaux paysages. C’est l’occasion  de voir comment nos corps réagissent à l’effort répété. De mon coté, j’ai un nouveau kayak et je m’apercevrai que je dois le charger différemment de mon précédent bateau : je dois mettre un maximum de poids dans le caisson arrière et un minimum dans le caisson avant. Sinon, par vent latéral, même avec la dérive à fond, mon bateau est trop ardent et je dois pagayer d’un seul coté pour aller droit.

Notre navigation du week-end consiste en un aller et retour de Saint-Cast-le-Guildo à Port Picain (Cancale), soit 37 milles nautiques. Nous embarquons à la cale Canevez, sous le sémaphore, au nord du port. La cale est pratique, il y a de l’eau, même à marée basse (coefficient du jour 77). Continuer la lecture

Remorquage à Ar-men en kayak de mer

Je viens de prendre mon carnet, il m’accompagne dans toutes mes randonnées. Nous sommes dimanche 12 juin et je suis assis sur les escaliers du port abri de Bestrée.

J’ai eu un coup de mou, les amis continuent leur chemin jusqu’à Pors Théolen. Ensuite ils viendront me récupérer en voiture.

Souvent, c’est moi qui tient compagnie au dernier, parce qu’à deux le temps passe mieux. Cette fois, ce sont Jérôme, Éric, Martine et Françoise qui ont conversé avec moi pour me rendre l’effort plus doux.

Venons-en au début de mon histoire, c’est à dire à hier, samedi 11 juin, 9h30 : j’arrive à Théolen, où je retrouve Françoise et Martine, déjà à pied d’œuvre, elles descendent leurs kayaks au bord de l’eau.

Bientôt Jérôme et Éric arrivent avec un kayak pour moi. Je n’ai pas pu amener le mien, suite à un accident de voiture (juste de la tôle, nous avons eu de la chance).

Nous donnons le premier coup de pagaie à 10h, direction Tévennec. Je vois déjà que j’ai du mal à suivre. Nous arrivons au phare sous le soleil. Mais l’accostage est compliqué, alors nous poursuivons vers Sein. Les fous de Bassan nous survolent, ils sont en chasse. Nous débarquerons près du grand phare de Sein. De là, après une pause pique-nique, nous partons pour Ar-men.
En route, nous rencontrons quelques phoques sur les roches du pont de Sein (les roches qui vont de Sein à la tourelle d’An Amouic). Continuer la lecture

Le phare d’Ar-men en kayak de mer

Samedi 14 mai, nous sommes 8 kayakistes de RKM56 à partir pour Sein. 4 partent de Pors Lanvers, ils seront rejoints par les 4 autres à partir de Pors Theolen.

Ceux qui partent de Pors Lanvers longent la réserve ornithologique du Cap Sizun, le temps est couvert, mais la visibilité est bonne. Quelques repères jalonnent le parcours, ce sont les ports abris du Cap Sizun : Pors Lesven, Heign ar Hass (le dos du chat), Brezellec (colline du guet) puis Pors-Theolen (port des tuiles, du nom du village voisin). Continuer la lecture

Baie des Trépassées, Tévennec et Bestrée en kayak de mer

Nous quittons la plage de la Baie des Trépassés, il est 9h30, nous sommes un peu en retard, mais les horaires prévus tenaient compte d’éventuels retards, aussi, tout va bien.

Ce mercredi 21 octobre, nous comptons aller au phare de Tévennec et peut être dire bonjour à Marc Pointud, président de la Société nationale pour le patrimoine des phares et balises. Marc Pointud, s’apprête ces temps-ci à tout quitter pour vivre 60 jours sur l’îlot désertique de Tévennec, isolé de tous, dans des conditions particulièrement précaires.

 

A l’approche de Phare de Tévennec en kayak de mer.

A l’approche de Phare de Tévennec en kayak de mer.

Au pied du Phare de Tévennec.

Au pied du Phare de Tévennec.

Si la navigation par petit coefficient de 41 est facile, pourvu que l’on tienne compte des courants de marées et des conditions météos, le débarquement à Tévennec nous demande quand même de nous jeter à l’eau et de nager dans la houle jusqu’à l’escalier à moitié taillé dans la roche.

Arrivé le premier sur l’îlot, je lance un bout à Gervais afin qu’il attache mon kayak. Je tracte mon kayak sur l’escalier et puis le remonte en hauteur, pour refaire de la place à « l’accueil », afin que Gervais débarque à son tour dans les meilleures conditions. Continuer la lecture

Randonnée en kayak de mer à Sein

Lundi dernier, nous renoncions à aller à l’île de Sein, parce que l’embarquement à Pors Théolen était un peu chaud, vu les déferlantes. Qu’à cela ne tienne, 5 jours après, nous remettons le couvert Gervais et moi, en partant cette fois de Pors Lanvers (plus sûr que Théolen), ce samedi 27 juin, en début d’après midi. Continuer la lecture

Découverte et jeu dans les courants du Golfe du Morbihan, en Bretagne sud

Samedi 6 septembre, 5h30 de navigation, 10 MN.
nous étions 17 kayakistes à partir de la cale de Pen Lannig à Baden, en Bretagne sud, ce samedi matin. Nous sommes réunis, le temps d’un week-end, à l’invitation de Nicolas ( Nico56 sur le forum kayakistesdemer.org). Au menu, une randonnée en kayak de mer intitulée « Découverte et jeu dans les courants du Golfe ».

Nous commençons par prendre la direction de la balise de Kerpenhir, située à l’entrée du Golfe. En chemin on effectue un travail de la gîte, puis des jeux dans les courants et contre-courants, d’abord à Kerpenhir et ensuite au Grand Mouton. Nous posons nos kayak de mer pour un pique-nique sur la pointe sud de l’île Longue, puis direction Er Lannic et la Jument, finalement on se régale sur la vague de Berder avant de rentrer avec un sourire jusqu’aux oreilles.

Le soir nous dormirons au camping « La fontaine du Hallate » à Plougoumelen (tarif spécial kayakistes).

Dimanche 7 septembre, 9h de navigation, 17 MN
Départ à 7:00 de la cale de Pen Lannig à Baden, direction l’île Berder, bac jusqu’à l’île de la Jument. Puis direction l’entrée du Golfe où nous faisons des triangles entre le Grand Mouton, le Faucheur et la pointe du Montenno. Nous rencontrons là Jérôme Leray qui nous convainc d’aller pique-niquer à l’île de Méaban (dont l’accès est interdit du 5 avril au 31 août). Au retour nous profiterons à plein de la vague de Berder qui est en grande forme, puis rentrée à 16:30 à la cale de Pen Lannig, fatigués mais contents. (à la montante il faut compter BM à Arradon + 2h15 à 2h30 pour profiter au mieux de la vague de Berder).

Un grand merci à Nicolas pour ce superbe week-end, nous nous sommes régalés. Merci également à Agnès, Romain et Guillaume, comme à tous les participants de cette randonnée en kayak de mer. Continuer la lecture

îles de Houat, Hœdic et Dumet en kayak

îles de Houat, Hœdic et Dumet en kayak de mer
les 16, 17, 18 août – 42 nautiques

De la pointe de Kerpenhir à l’île d’Hœdic en passant par Houat, 17 nautiques
Il y a 4 jours, j’avais contacté Yvonne, lui disant que j’étais partant pour une randonnée en kayak de mer. Quelques discussions plus tard, Yvonne m’a dit qu’elle calculait les caps et horaires, profitant au mieux des courants de marée pour notre randonnée à Houat, Hœdic et Dumet.

Finalement, aujourd’hui samedi, à 12:39, nous avons donné le premier coup de pagaie, au départ de la pointe de Kerpenhir (Locmariaquer, en Bretagne sud). Durant notre ligne droite, reliant Kerpenhir à Houat, nous avons discuté des médecines douces (acupuncture, jeûne thérapeutique, homéopathie). C’est un sujet qui nous intéresse l’un comme l’autre. Sans voir le temps passer, nous arrivons sur Houat, pour une courte pause sur la plage du Gouret.

Alors que nous quittons la plage, nous remarquons une barque conçue pour les longues traversée. Nous entamons alors une discussion avec Laurent Etheimer, le propriétaire. Il compte participer, le 18 octobre, à la traversée de l’Atlantique à la rame pour rallier la Guyane à partir de Dakar. Avec notre randonnée de 41 nautiques, nous faisons « petits joueurs ». Cela ne nous empêche surtout pas de profiter du plaisir de naviguer vers Hœdic par le passage des Sœurs.

A l’arrivée, je suis tenté par une étape supplémentaire pour aller voir de plus près le phare des Cardinaux qui me semble proche. Yvonne me fait remarquer qu’il est déjà 19:00 passé et qu’avec la durée de l’aller retour, nous devrions ensuite monter nos tentes à la lumière de nos lampes frontales. J’opte alors pour un bain de mer et une petite visite des alentours de notre plage. Nous dînons peu avant que le jour ne tombe et convenons d’un lever à 05:30, en vue d’un départ pour Dumet deux heures après. Continuer la lecture

Pêche en mer, de St Pol à Agathon

Cette randonnée de 5 jours en kayak de mer, proposée par Jean-Marc et à laquelle j’ai été invité par Jacqueline, aura pour thèmes principaux la navigation et la pêche à pied dans les baies de Morlaix et Lannion. Nous serons autonomes en vivres et devrons juste nous ravitailler en eau douce en cours de route.

Tracé de notre randonnée en kayak de mer en Bretagne. En 5 jours, nous avons fait un aller et retour de 49 miles nautiques, entre Finistère et Côtes-d'Armor, de Saint Pol de Léon à l'île Agathon.

Tracé de notre randonnée en kayak de mer en Bretagne. En 5 jours, nous avons fait un aller et retour de 49 miles nautiques, entre Finistère et Côtes-d’Armor, de Saint Pol de Léon à l’île Agathon.

 

Lundi 7 juillet. Josée, Jacqueline, Jean-Marc, Gilles et moi sommes sur le départ au port de Penpoul (Saint Pol de Léon), nous allons à Primel, distant de 10 nautiques.

Pendant que Jacqueline, Jean-Marc et Gilles vont garer les voitures et remorques, Josée me montre comment pêcher les palourdes sur la grève. Le coin est généreux pour ceux qui ont l’œil exercé permettant de repérer les deux discrètes dépressions qui indiquent la présence d’une palourde.  Continuer la lecture

Du Conquet à Océanopolis en kayak

Un peu avant 11:00, nous partirons de Portez pour une randonnée en kayak de mer. Portez est une plage du Conquet située entre la pointe Sainte-Barbe et la pointe des Renards. Le Conquet est réputé comme port crabier de Bretagne, mais ses activités sont variées : pêches aux crustacés, lottes, raies, barbues, turbots, lieux.

Dans les années 80, j’habitais le Conquet, ce matin j’ai plaisir à revenir à Portez, une plage où, au fil des saisons, j’emmenais mes tout jeunes enfants découvrir les petits animaux de l’estran : anémones, étoiles de mer, petits crabes, gobies, patelles et bigorneaux.
Ce matin, comme tant d’autres fois, un vol d’huîtriers pie anime brièvement la plage. Nous amenons nos kayaks au bord de l’eau, la mer est paisible. A notre droite nous voyons la pointe Sainte Barbe et plus loin, le phare de Kermorvan. A gauche, au sud, c’est la pointe des Renards, nous la passerons pour aller vers la pointe Saint Mathieu. Devant nous, s’étale l’archipel de Molène avec, à son sud, les Pierres Noires.

On embarque et en quelques dizaines de minutes, nous sommes à la Pointe Saint Mathieu. Nous poussons jusqu’au feu des Vieux Moines, prendre quelques photos.

Le flot commence, nous comptons sur lui pour nous porter jusqu’à Brest sans trop d’effort. En rasant les cailloux de la pointe Saint Mathieu à celle de Créac’h Meur, le temps passe vite, à 13:00, nous avons deux possibilités ; soit pique-niquer à Bertheaume tout de suite, soit à la pointe du Petit Minou dans une heure. Tout compte fait, nous ne sommes pas encore assez fatigués pour faire une pause tout de suite. Continuer la lecture

Randonnée en mer à la pointe du Diable

Ce matin Gilbert et moi avions envie de faire dans les 40 km. J’ai proposé d’aller à la pointe du Diable, une des pointes de la presqu’île de Roscanvel, en Bretagne (Finistère). Soit une randonnée en kayak de mer de 21 MN (39 km).

Une heure avant la basse mer, nous partons de la cale qui est en face du magasin Bekayak, c’est d’ailleurs pour moi l’occasion de tester ma première combinaison sèche, une Aleutian de Palm, qui vient de chez eux. Je l’ai acheté par précaution ; pour palier au danger de l’hypothermie, lors d’un bain involontairement un peu long en mer. http://www.snsm.org/conseil/prevenir-lhypothermie-en-mer

Nous naviguerons à une moyenne de 8km/h, des fois plus, en particulier quand le courant nous aidera au retour. Cela fait que nous atteignons la Cormorandière en une heure. Assez vite, nous sommes devant la pointe de Cornouaille où je teste le confort de ma combinaison sèche avec un premier esquimautage : bien, très bien, aucune entrée d’eau !

A la pointe des Capucins nous aurons des vagues chahuteuses en abondance, c’est l’occasion pour Gilbert de voir que son kayak de mer part facilement au surf. Devant nous se profile l’îlot Lieval et sa petite crique. On pense au pique-nique, mais, à marée basse, il y a beaucoup trop de rochers à l’entrée de la crique et nous préférons chercher une plage d’un accès plus doux pour nos kayaks. On passe donc la pointe du Diable, la pointe Tremet, puis la pointe du Pouldu, pour aller nous poser sur le sable de l’Anse du Pouldu, sur la plage de Trez Rouz. Continuer la lecture

Brest, Porz-Meur, le Tinduff

29 octobre 2013, randonnée en kayak de mer, de Brest au Tinduff, 17 milles (31 km)

mardi 29 octobre, Gilbert et moi-même quittons le centre nautique pour le port de Tinduff. En route Gilbert me fait découvrir le charmant abri de Porz-Meur. On y bénéficie d’un beau panorama sur la Brest la blanche. Nous poursuivons notre route en passant les pointes de l’Armorique, de Doubidy et de Pen a Lan pour arriver au Port de Tinduff à l’heure du pique nique. Là, nous posons nos kayak de mer et avons la surprise de rencontrer un groupe d’amis kayakistes qui vont se mettre à l’eau.

C’est sous l’arc en ciel suivant une petite pluie que nous quittons tous le Tinduff. On fait route, en discutant, avec le groupe vers l’île Ronde. Gilles me connaît, il y a quelques années, son fils a été mon élève en classe de guitare au conservatoire de Brest.
Robert, qui a travaillé à établir l’atlas des courants de marées de la côte ouest de Bretagne (publié par le SCHOM), me donnera des conseils pour traverser le chenal du Four, entre Béniguet et  le continent. Souvent, me dit-il, on se fatigue trop à lutter contre le courant principal à tenir strictement son cap, alors qu’arrivé à la côte, après s’être laissé un peu dériver, on trouve un contre courant qui permet de remonter aisément le courant principal. Par exemple, venant de Béniguet nord et allant à Porz Liogan, la traversée du chenal du Four fait dériver au sud par marée descendante, on peut donc accepter un peu de dérive au sud parce qu’ensuite on remontera aisément de Saint Mathieu vers Porz Liogan par le contre courant.

De l’île Ronde, nous nous séparons du groupe, Gilbert et moi rentrons à Brest, où Armel, rencontré sur la cale, nous racontera ses navigations récentes en kayak de mer à Anglesey, au Pays de Galles.  Continuer la lecture

Randonnée de Brest à Porz Naye

7 octobre 2013, randonnée en kayak de mer, de Brest à Porz Naye, 21 milles (39 km)

Joli temps en Bretagne ce matin, à 10h50 Gilbert et moi prenons la direction de Porz Naye (Finistère) où nous pique-niquerons. Nous commençons par piquer droit vers la Cormorandière, puis les pointes des Espagnols, Stiff, Robert, Cornouaille, Kerviniou, Capucins (où nous rencontrons un phoque gris), Grand Gouin et enfin la plage de Porz Naye. Pique-nique au soleil, et Gilbert me fait essayer son kayak de mer Océan de North Shore (il gîte bien et le calage est excellent).

Au retour nous remonterons plein nord, vers le phare du Minou et, sitôt nos kayaks de mer engagés dans le courant du flot, nous piquerons vers le goulet. Le retour avec le flot nous prendra 2h05 (à 9,5km/h) , quand l’aller, avec la fin du jusant, nous avait pris 2h52. Le courant nous a porté, au plus fort du flot, à la vitesse de 15km/h. Cool !

Sur la cale de l’Adonnante, Gilbert qui rince son kayak de mer, abreuvera deux chiens, costauds mais gentils.  Continuer la lecture

Randonnée de Brest aux Tas de Pois

2 septembre 2013, randonnée en kayak de mer en mer d’Iroise, de Brest aux Tas de Pois, 28 milles (52 km)

Le brouillard est là, il est 9:20 et je commence ma route en rasant les cailloux. Mon but est de faire un aller retour aux Tas de Pois, cela représente plus de 8 heures de pagaie à 3,24 noeuds (6km/h) de moyenne.

Le brouillard se lève assez vite et je peux piquer droit vers la Cormorandière, de là, je longe la cote jusqu’à la Pointe des Capucins, puis route vers le sémaphore du Toulinguet.

Le sémaphore passé, je découvre le rocher du Lion, puis les Tas de Pois où je rencontre Roger qui pêche en kayak. Il a pris quelques maquereaux ce matin.

Je laisse Roger à sa pêche, Je repasse la Pointe du Toulinguet et je pique-nique sur la gréve qui précède la Pointe du Grand Groin. J’ai déjà parcouru 16,7 milles (31 km). Le câble de la dérive de mon kayak de mer se coince et en voulant le débloquer de force, je désolidarise le câble de la manette qui l’actionne. On va faire sans, je réparerai demain.

A l’approche de la Pointe des Capucins, j’ai la curiosité de m’engager au fond de la crique, et là, j’ai la gourmandise de voir qu’il y a suffisamment d’eau pour que je passe sous le pont qui relie le Fort au continent. Le passage entre les petits écueils avec un kayak de 5,15 m est un jeu que je goûte et puis, prendre un raccourci peu apparent me fait toujours grand plaisir. Il y a fort à parier que je repasserai souvent par ce petit passage.

Après la Pointe des Espagnols, le retour me demandera plus d’effort. A l’aller, j’avais le courant contre moi et le vent avec moi, je n’ai eu aucun soucis. Au retour, j’ai contre moi un vent de Nord Nord Est de 9 noeuds et un courant de jusant (coefficient 59). Ce n’est pas beaucoup, mais ça n’aide pas non plus. lol

A 19:20, sur la cale de l’Adonnante, je débarque et je rencontre Gilbert qui rince son kayak, m’est avis que nous allons naviguer ensemble. Continuer la lecture

De Brest au Déolen en kayak de mer

30 août 2013, Brest – Déolen – Pointe du Minou – île ronde – Brest,  23 MN (42 km)

Vendredi 30 août, 10:40, je pars de la cale de l’Adonnante, direction la gréve de Déolen. La marée étant haute à 13:02, je ferai ma randonnée en kayak de mer presque tout du long contre le courant. Le coefficient de marée est de 31, c’est le coefficient le plus bas de ce mois d’août. J’aurai, pour m’accompagner, un fidèle vent d’Ouest de 9 noeuds.

Peu après mon départ de la cale, je vois 3 remorqueurs tracter de concert (en éventail) le MSC BETTINA (Panama) qu’ils sortent de la forme de radoub du port de Brest. Après, pour m’abriter du vent d’Ouest, je rase au plus près la jetée Sud du port militaire où je surprends de nombreux mulets, assez dodus, qui affleurent dans 60 cm d’eau. Bientôt, le MSC BETTINA me doublera, il part au large. Arrivé aux abords de la gréve de Déolen, j’ai une fringale et je fais demi tour vers la minuscule gréve du Fort du Minou, juste à côté du phare, où je vais relâcher pour déjeuner. Durant cette première étape, j’ai parcouru 11 des 23,6 milles que je parcourrai ce vendredi.

Après avoir déjeuné de sardines à l’huile, accompagnées de graine de coucous,  je vise la Pointe de Cornouaille. Le vent d’Ouest me pousse agréablement jusqu’à la rive Sud du Goulet. Ensuite, je rase les cailloux jusqu’à la Cormorandière, qui, bien nommée, était couverte de cormorans. Puis c’est « direction l’île Ronde » où je relâche une deuxième fois, après 7 nouveaux milles.
J’entame alors le chemin du retour ; 5,6 milles, en passant par la pointe de Keraliou. Le soleil du soir donne des tons chauds au paysage, je débarque un peu après 19:00. Continuer la lecture

Randonnée à l’ Archipel de Glénan

22 et 23 août 2013, randonnée en kayak de mer de Kerfany Les Pins à l’Archipel de Glénan, 29 MN (53 km)

Quel bonheur, quand le 21 août 2013, Yvonne et Bruno m’ont invité à me joindre à eux pour une randonnée en kayak de mer à l’Archipel de Glénan.
Le Coefficient de marée était de 109, mais d’une importance modérée en ce qui concernait notre trajet. Le vent était au maximum de 12 noeuds lors de notre randonnée en kayak de mer, autrement dit, nous aurons une mer d’huile, ou presque. L’aller retour représente une trentaine de milles.

Nous sommes parti de Kerfany-Plage le 22 août, un peu avant 14h00. Nous avons longé la côte jusqu’à la pointe de Trévignon, visité le port et, de là, nous avons visé le phare de l’île de Penfret.

A 18h00, nous doublons l’île de Penfret, puis  l’île de Guiriden qui n’est à marée haute qu’un mince banc de sable fin (hélas bordé de bateaux à moteur quand il fait beau). Ensuite l’île de Bananec, l’île Saint-Nicolas, pour finalement nous poser vers 19h40 sur l’île du Loc’h.
Île du Loc’h qui compte une ancienne ferme et un étang d’eau saumâtre. Cette île, propriété de la famille Bolloré, est la plus grande île de l’archipel en superficie. Les Goélands y séjournent en nombre. En 1874, le baron Fortuné Halna du Fretay y modernisa les techniques de brûlage du goémon en faisant construire un four d’usine. La cheminée de cette ancienne installation de fabrication de soude (dont la base est actuellement bien dégradée) sert maintenant d’amer.
Au sujet de l’exploitation de la soude à cette époque, voir l’article http://www.randokayak.com/2015/02/08/kayak-de-mer-a-stagadon-vent-force-6-a-7/

Le soir tombe sur l’archipel, après avoir installé notre bivouac pour la nuit, nous entamons à pied le tour de l’île et nous voyons se lever une lune tout d’abord rouge alors qu’elle est encore basse à l’horizon. Plus tard, la lune perdra cette couleur rouge, pour retrouver sa teinte pâle habituelle, au fur et à mesure qu’elle s’élèvera dans le ciel. Continuer la lecture

De Churchill au Phare de la Teignouse

6 août 2013, randonnée en kayak de mer de la Pointe Churchill au Phare de la Teignouse  (Bretagne sud, Morbihan), 15 MN (28 km) 8:40, j’entame, à partir de la Pointe Churchill, une longue ligne droite de 14 km sur une mer d’huile. Sur ma route, plein sud, j’ai la surprise de doubler un deux-mats qui avance comme un escargot arthritique par ce vent quasi nul. A 10:20, j’atteins mon but et monte au phare de la Teignouse faire quelques photos. Le quai est noirci de jeunes moules (les dorades doivent abonder aux alentours). J’ai laissé mon kayak de mer en lieu sûr, après l’avoir brièvement porté sur les rochers, au pied du phare. A l’ouest, je vois la pointe du Conguel, au nord la baie de Quiberon et Carnac tout au fond. A l’est Port Navalo, je devine ensuite l’embouchure de la Vilaine, puis Piriac-sur-mer et, plus au loin, Le Croizic. Au sud je vois l’Île-d’Houat et Belle-Île-en-Mer. Par un temps si clément, je poursuivrai bien mon périple jusqu’à l’Île-d’Houat, mais il est l’heure de rentrer. C’est parti pour une deuxième ligne droite de 14 km, plein nord, j’arriverai sur la plage de Carnac un peu avant 13:00.

Alors que j’essayais de téléphoner, j’ai constaté que, bien que proche de la côte, il n’y avait aucun réseau, même alors que j’étais sur le plateau assez haut du phare de la Teignouse.

Continuer la lecture

Trébéron et l’ Île des Morts

5 juillet 2013, randonnée en kayak de mer, de L’Adonnante à l’île des Morts, 17 MN (32 km)
PM à 3:54, Coeff. 56. Vent ENE 4 à 8 nd.

Le 5 juillet 2013, à 7:30 Guillaume et moi partons du Centre nautique pour une randonnée en kayak de mer sur 32 km. Nous doublons la Pointe de l’Armorique 1 heure après, puis, de l’Île ronde, nous nous dirigeons vers Trébéron et l’Île des Morts que nous atteindrons à 9:30.

Le retour passera par la Pointe des Espagnols, où nous verrons au loin la frégate anti-sous-marine Aquitaine.

Ensuite nous contournons la Cormorandière, rocher au cœur d’un réseau de courants circulaires.

Vers 11:00, nous entamerons la traversée du Goulet, vers La pointe du Portzic où nous pique-niquerons, avant de prendre le chemin du retour un peu avant midi, en passant devant le port militaire, puis le port de commerce, arrivée à 13:15. Continuer la lecture

De Sainte-Anne du Portzic à Camaret

25 juin 2013, randonnée en kayak de mer. Sainte-Anne du Portzic – Pointe des Capucins – Le Toulinguet – La Louve – Pointe du grand Gouin – Camaret – Pointe des Capucins – Tourelle de la Roche Mengam – Fort du Dellec – Fort du Mengant – Sainte-Anne du Portzic

BM 13h26 – Coeff. 105 – Vent 4 à 6 noeuds

Départ de la randonnée à 8:40 de Sainte-Anne du Portzic – Arrivée 11:15 à Camaret  – Vitesse moyenne 3,4 noeuds
Retour 13:42 de Camaret – Arrivée 16:10 à Sainte-Anne du Portzic – Vitesse moyenne 3,1 noeuds
16,5 milles au total, soit 30 km Continuer la lecture

Bretagne nord, le CDCK29 à Bertheaume

8 juin 2013, le CDCK29 organise une balade en kayak de mer, de Bertheaume à la pointe Saint-Mathieu, aller/retour, soit 10 Milles nautiques.
Au programme ; navigation « rase cailloux » en journée, puis bivouac des kayakistes au dessus de la plage de Bertheaume le soir. Ce sera l’occasion pour moi de tester ma nouvelle tente, une Shelter de JAMET. Elle est légère (1,125kg), compacte (dimensions pliée : 50 x 15 cm)  et économique (47 €). En juin et avec ce modèle, je constate qu’il est préférable de dormir en laissant la porte de la tente ouverte, afin que l’intérieur de la tente soit bien ventilé, sinon la condensation apparaît rapidement.

La sortie est organisée par le Comité Départemental de Canoë Kayak du Finistère. Elle est encadrée par Marc Berçon et David Appéré, guide kayak de mer en bretagne. Elle regroupe des membres, ainsi que des aspirants moniteurs et moniteurs en formation, des clubs de Brest, Douarnenez, Landerneau, Plouhinec, Quimper et Quimperlé.  Continuer la lecture