Archives par étiquette : Pointe du Raz

La pointe du Raz termine le Cap Sizun. La pointe du Raz borde l’est du Raz de Sein, qui s’étend du continent à l’île de Sein. Cette zone maritime exposée à de forts courants est turbulente. Les kayakistes les plus expérimentés vont y jouer, entre le phare de la Vieille et la pointe du Raz.

Récupérations en kayak de mer à la pointe du Raz

Samedi 5 août, Armel et moi co-voiturons vers le Cap Sizun. Un Pilgrim et un Romany Sport PE sont sur le toit du fourgon d’Armel.
Suite à ma demande, Samuel Debiesse, l’un des moniteurs du Centre Nautique de Plouhinec, m’a invité à une sortie du club, objectif : jeux et récupérations à la pointe du Raz.

Les conditions :
Samuel nous avait choisi des conditions idéales : début de marée montante par petit coefficient de 57, avec une houle de 1,5 mètre, s’affaiblissant à 1 mètre. Il y avait un peu de vent, du 5 Bft mollissant à 3 Bft. Vent dont l’impact se ressentait surtout en terme de température et non en gêne pour la navigation ou le jeu. Le coefficient de 57, occasionnait de larges zones d’abri, et pas, ou peu, de zones de cisaillement.
D’excellentes conditions pour une sortie engagée, mais plutôt facile pour des habitués de la « salle de jeu ». Continuer la lecture

Tour de Bretagne en kayak de mer

Petit préambule,
vendredi 7 juillet 2017, le matin, je fais une jolie balade à pied en allant à la poste de Brest, je prends rendez-vous avec le dentiste de Saint Coulomb, près de Cancale, il accepte de me prendre en urgence le soir même. Sans sa bonne volonté, je ne sais pas si j’aurais pu faire le tour avec une infection dentaire.

Tour de Bretagne en kayak de mer, 322 milles nautiques, de Cancale à Larmor-Baden, du 8 au 27 juillet 2017.

Tour de Bretagne en kayak de mer, 322 milles nautiques, de Cancale à Larmor-Baden, du 8 au 27 juillet 2017.

A 19h00, je retrouve Dave et Marianne, Didier et Marie au camping du Verger à Cancale, j’y dépose mon kayak et mes affaires. Mon fils Joachim, qui est venu avec moi, m’emmène chez le dentiste et ramène la voiture à Brest. Plus tard Jean-Yves et Marie Jo viendront me récupérer chez le dentiste, pour me ramener au camping du Verger où ils ont amené Pascal peu avant.

Dans l’après-midi, alors que j’étais sur la route de Brest à Cancale, un ami m’a fait signe de sa voiture. C’est Arne, il a accompli son tour de Bretagne en solitaire l’été 2016, je l’ai rencontré au rassemblement de kayakistesdemer.org à Crozon, alors qu’il y faisait une étape. Le monde du kayak est petit.
J’ai aussi une pensée pour Romain Lucas qui a fait son tour de Bretagne en solitaire en 2010, alors qu’il était quasi débutant en kayak de mer, il raconte son tour à : http://www.kayakistesdemer.org/viewtopic.php?f=57&t=7084 . Le monde du kayak est petit, car, à Plouhinec, Romain Lucas a été accueilli par : … Jean-Yves Jacq. Jean-Yves qui est de ce tour de Bretagne 2017.

Avant eux, avant nous, dès 1980, Loïck Bourdon, Loïc Logeais, Yvon Odion, Pascal Bourdon et Franco Ferrero réalisaient en 26 jours un tour de Bretagne qui part de  Pénestin (à l’embouchure de la Vilaine) pour relier le Mont-Saint-Michel.
Ils furent suivis par les kayakistes de la « Rando du Ponant 1 », en 1991 et la « Rando du Ponant 2 », en 2013.

Nombreux seront ensuite ceux qui pratiquerons cette navigation qui conjugue l’unité et la variété.

Tours complets de Bretagne (toute la façade maritime, plus la Vilaine et la Rance) :
Jean-Marc Janvier et Josée Conan ont inauguré, en 2005, un tour complet, maritime et fluvial, intitulé « Partir par l’ouest, revenir par l’est … La Bretagne est une île « .

En 2015 Laurent Demai. et Kaloun P. faisaient aussi leur Tro enez Breizh : http://pagayeursdulevant.blogspot.fr/2015/08/tro-enez-breizh-around-brittany-13.html
Continuer la lecture

Tour du Finistère 2016 en kayak de mer

Tour du Finistère en kayak de mer - du 20 au 31 juillet 2016

Tour du Finistère en kayak de mer – du 20 au 31 juillet 2016

Cette randonnée était sur les rails depuis fin décembre 2015, elle était ouverte aux membres de CK/mer et RKM56. Initialement nous avions prévu trois jours de balades à terre, en cas de mauvais temps. Étant donné la météo scandaleusement bonne dont nous avons bénéficié, les 3 jours de repos ont été squeezés et nous sommes arrivés au terme de notre tour avec 3 jours d’avance, soit le jeudi 28 juillet 2016.

Le principe de cette randonnée est d’utiliser les jusants pour descendre du nord vers le sud. Cela implique des navigations d’une seule traite, de la durée d’un jusant (6h20 environ).

Donc, nous prenons un solide petit déjeuner avant d’embarquer et emmenons de l’eau, quelques barres de céréales ou de pâte d’amande à portée de main, pour nous restaurer en mer.

Continuer la lecture

Remorquage à Ar-men en kayak de mer

Je viens de prendre mon carnet, il m’accompagne dans toutes mes randonnées. Nous sommes dimanche 12 juin et je suis assis sur les escaliers du port abri de Bestrée.

J’ai eu un coup de mou, les amis continuent leur chemin jusqu’à Pors Théolen. Ensuite ils viendront me récupérer en voiture.

Souvent, c’est moi qui tient compagnie au dernier, parce qu’à deux le temps passe mieux. Cette fois, ce sont Jérôme, Éric, Martine et Françoise qui ont conversé avec moi pour me rendre l’effort plus doux.

Venons-en au début de mon histoire, c’est à dire à hier, samedi 11 juin, 9h30 : j’arrive à Théolen, où je retrouve Françoise et Martine, déjà à pied d’œuvre, elles descendent leurs kayaks au bord de l’eau.

Bientôt Jérôme et Éric arrivent avec un kayak pour moi. Je n’ai pas pu amener le mien, suite à un accident de voiture (juste de la tôle, nous avons eu de la chance).

Nous donnons le premier coup de pagaie à 10h, direction Tévennec. Je vois déjà que j’ai du mal à suivre. Nous arrivons au phare sous le soleil. Mais l’accostage est compliqué, alors nous poursuivons vers Sein. Les fous de Bassan nous survolent, ils sont en chasse. Nous débarquerons près du grand phare de Sein. De là, après une pause pique-nique, nous partons pour Ar-men.
En route, nous rencontrons quelques phoques sur les roches du pont de Sein (les roches qui vont de Sein à la tourelle d’An Amouic). Continuer la lecture

Le phare d’Ar-men en kayak de mer

Samedi 14 mai, nous sommes 8 kayakistes de RKM56 à partir pour Sein. 4 partent de Pors Lanvers, ils seront rejoints par les 4 autres à partir de Pors Theolen.

Ceux qui partent de Pors Lanvers longent la réserve ornithologique du Cap Sizun, le temps est couvert, mais la visibilité est bonne. Quelques repères jalonnent le parcours, ce sont les ports abris du Cap Sizun : Pors Lesven, Heign ar Hass (le dos du chat), Brezellec (colline du guet) puis Pors-Theolen (port des tuiles, du nom du village voisin). Continuer la lecture

Baie des Trépassées, Tévennec et Bestrée en kayak de mer

Nous quittons la plage de la Baie des Trépassés, il est 9h30, nous sommes un peu en retard, mais les horaires prévus tenaient compte d’éventuels retards, aussi, tout va bien.

Ce mercredi 21 octobre, nous comptons aller au phare de Tévennec et peut être dire bonjour à Marc Pointud, président de la Société nationale pour le patrimoine des phares et balises. Marc Pointud, s’apprête ces temps-ci à tout quitter pour vivre 60 jours sur l’îlot désertique de Tévennec, isolé de tous, dans des conditions particulièrement précaires.

 

A l’approche de Phare de Tévennec en kayak de mer.

A l’approche de Phare de Tévennec en kayak de mer.

Au pied du Phare de Tévennec.

Au pied du Phare de Tévennec.

Si la navigation par petit coefficient de 41 est facile, pourvu que l’on tienne compte des courants de marées et des conditions météos, le débarquement à Tévennec nous demande quand même de nous jeter à l’eau et de nager dans la houle jusqu’à l’escalier à moitié taillé dans la roche.

Arrivé le premier sur l’îlot, je lance un bout à Gervais afin qu’il attache mon kayak. Je tracte mon kayak sur l’escalier et puis le remonte en hauteur, pour refaire de la place à « l’accueil », afin que Gervais débarque à son tour dans les meilleures conditions. Continuer la lecture

Randonnée en kayak de mer à Sein

Lundi dernier, nous renoncions à aller à l’île de Sein, parce que l’embarquement à Pors Théolen était un peu chaud, vu les déferlantes. Qu’à cela ne tienne, 5 jours après, nous remettons le couvert Gervais et moi, en partant cette fois de Pors Lanvers (plus sûr que Théolen), ce samedi 27 juin, en début d’après midi. Continuer la lecture

La côte sud du Cap Sizun en kayak

Dimanche 21 juin, Gervais, Laurence et moi nous retrouvons le soir à Pors Lesven. Gervais a prévu pour le lendemain une randonnée à Sein en visant à débarquer sur l’île à l’étale de marée basse. Des problèmes de voiture font que lundi matin nous préférons partir de Pors Théolen.

Dans la matinée nous observons que la houle ne déferle que dans la partie est de Théolen, laissant un passage à l’ouest, entre la côte et une roche. Mais à la 3ème heure du jusant, peu avant l’heure du départ, nous observons que la houle déferle, même dans la partie ouest, c’est à dire du coté de la cale. Je redoute d’être en difficulté, à l’aller comme au retour. Mes arrivés de plages dans les déferlantes sont catastrophiques. (Rassurez-vous, je suis déjà inscrit à un stage de surf avec Agnès Penisson en novembre 2015).

En remplacement, nous entamons une randonnée pédestre qui va nous mener, par le sentier côtier, à la pointe de Castelmeur, à la pointe du Van et à la cale de Vorlen, l’unique port abri de la façade ouest du Cap Sizun. Nous reviendrons à Théolen par les petites routes, à l’intérieur des terres.

Lundi soir, nous établissons notre bivouac sur la côte sud du Cap Sizun, à Pors-Tarz (juste à côté d’une maison appartenant autrefois à Lino Ventura). Cette côte sud nous offrira l’avantage d’être à l’abri de la houle. Continuer la lecture