Tour de Bretagne en kayak de mer, le Bilan

Grande randonnée en kayak de mer du Tour de Bretagne.
Grande randonnée en kayak de mer du Tour de Bretagne.

Cette page fait le bilan de notre grande randonnée du Tour de Bretagne en kayak de mer, de Cancale à Larmor-Baden du 8 au 27 juillet 2017.

Le récit de cette randonnée, avec les photos est là : http://www.randokayak.com/2017/07/29/tour-de-bretagne-en-kayak-de-mer-de-cancale-a-larmor-baden-du-8-au-27-juillet-2017/

 

 

 

Les enseignements quand au matériel utilisé :
Concernant le matériel à emporter, les contraintes des kayakistes sont liées à l’encombrement et au poids. Les contraintes de volume sont vite connues parce que les constructeurs de kayaks indiquent en litre le volume précis des caissons. Les contraintes liées à la répartition du poids sont moins évidentes à percevoir. Il faut faire des essais en condition (avec du vent de 4 ou 5 Beaufort) pour trouver la meilleure façon de charger l’avant et l’arrière de son kayak pour une randonnée. Pour ma part, je vise à atteindre un équilibre de chargement qui permette d’obtenir du bateau un comportement légèrement ardent, parce que c’est un comportent qu’on peut modifier, selon les besoins de la navigation, par l’usage, ou non, de la dérive.

Xplore-L paré pour la Grande randonnée du Tour de Bretagne en kayak de mer.
Xplore-L paré pour la Grande randonnée du Tour de Bretagne en kayak de mer.

En ce qui concerne mon bateau, un Xplore-L (5,50 mètres), je dois charger nettement plus l’arrière pour qu’il reste manœuvrant par vent latéral.
Au sein d’un même caisson, le placement du chargement peut modifier le comportement du bateau.
Quand je venais de ravitailler et que le caisson arrière était plein de vivres, je plaçais les liquides dans la trappe de jour, derrière le siège.
Au fur et à mesure de la randonnée, alors que les vivres diminuaient, je devais déplacer le plus lourd, comme la vache à eau et les bières, de plus en plus près de la pointe arrière. Continuer la lecture de « Tour de Bretagne en kayak de mer, le Bilan »

Randonnée en kayak de mer, 2 bivouacs solitaires en hiver avec des vents de 7 à 8 Beaufort

Tracé de ma randonnée en kayak de mer en Bretagne. Cette randonnée consistait en un aller retour du Port du Moulin Blanc à Porz Coz, avec deux bivouacs solitaires en hiver. En 3 jours, j'ai parcouru ainsi 42 miles nautiques dans la rade de Brest.
Tracé de ma randonnée en kayak de mer en Bretagne. Cette randonnée consistait en un aller retour du Port du Moulin Blanc à Porz Coz, avec deux bivouacs solitaires en hiver. En 3 jours, j’ai parcouru ainsi 42 miles nautiques dans la rade de Brest.

Dimanche 26 janvier 2014, du Spot Iroise au manoir d’Hirgars, 10 MN (19,3 km), navigation par 7 à 8 Beaufort avec des creux de 2 à 3 mètres et des rafales de 25 à 40 nœuds.
il est 11 heures du matin, j’attends le taxi qui, dans 5 minutes, va m’emmener au Spot Iroise. Dans l’entrée, j’ai tous mes sacs : tente, réchaud, vivres, affaires de rechange et tout le toutim.
Je porte déjà ma combinaison sèche. Dehors, il pleut à verse et je tiens à rester sec, au moins le premier jour. Mon épouse et mes amis kayakistes savent que je pars en randonnée pour trois jours, tout au long de ma navigation, Paul, Dom, Luc et Gilbert vont prendre de mes nouvelles.
Je commence le chargement de mon kayak de mer sous le préau du Spot Iroise. Un premier test sur le chariot me montre que l’arrière est trop lourd. Je refais le chargement en plaçant les liquides dans la trappe de jour, près du centre de gravité du kayak. J’allège la pointe arrière. Le deuxième test sur le chariot est conclusif, mon kayak est bien équilibré. Je constaterai ensuite que j’ai embarqué trop de vivres et trop de rechange. Je place mon chariot sur le pont arrière et un gros sac de 70 litres sur le pont avant. Autant j’arrime bien le chariot (deux tours morts et une demi-clef n’ont jamais cédé), autant j’arrime « vite fait » le sac sur le pont avant. Continuer la lecture de « Randonnée en kayak de mer, 2 bivouacs solitaires en hiver avec des vents de 7 à 8 Beaufort »