Archives par étiquette : pointe du Toulinguet

Le sémaphore du Toulinguet se situe à l’extrémité de la presqu’île de Crozon, sur la pointe du Toulinguet elle-même située sur la commune de Camaret-sur-Mer, en Bretagne. Ce sémaphore est armé en deuxième catégorie, il assure donc la veille du lever au coucher du soleil. Il est chargé notamment de surveiller les pêcheurs, les plaisanciers et l’entrée du goulet de Brest fréquentée par de nombreux navires. Sémaphore Le Toulinguet – 29570 Camaret sur Mer – Téléphone 02 98 27 90 02.

Randonnée en kayak à Brest

Randonnée en kayak à Porz-Naye.

Randonnée en kayak à Porz-Naye.

Une petite sortie en solo, toute simple. A 10h, je pars de la cale de Bekayak, je prends la direction de la pointe du Toulinguet. Un chemin que j’ai déjà pris bien des fois. En route je vois des remorqueurs aider un porte-conteneurs à se caser dans une forme de radoub, c’est le quotidien du port de Brest.

Il y a quelques éclaircies, je tâche de bien me placer dans le chenal pour bénéficier du maximum de courant porteur, le coefficient de ce lundi matin est de 99.
11h15, je passe la Cormorandière et je m’engage dans le goulet. Je vois déjà le rocher du Lion. Sur la rive nord du goulet, la houle est plus forte (2 mètres), alors je me rapproche de la rive sud (houle de 40 cm) et puis j’enchaîne le fort de Cornouailles et la pointe des Capucins.

Dès que j’approche de la pointe du Toulinguet, le soleil commence à briller véritablement, en prime, je suis maintenant protégé du vent du sud-ouest. Le plaisir de naviguer devient fort. Le soleil révèle toutes les couleurs de la côte, je sors l’appareil photo et commence à appuyer une première fois sur le déclencheur. Ça y est, je passe la pointe et je distingue la balise de la Louve, avec, au loin, les Tas de Pois. La côte est splendide.

Passé la Louve, je fais demi tour et rase les cailloux jusqu’à Porz Naye, où je m’arrête pour déjeuner. L’atterrissage est assez doux, la plage est protégée de la houle. Il est 14h, j’arrive donc une heure avant basse mer, je peux laisser le kayak au bord de l’eau et aller profiter de la plage.
Ici, à Porz Naye les galets ont bien des couleurs : gris, noirs, blancs, ocres, rouges, rouges strié de blanc, etc… Je me fais plaisir en les photographiant.
Le pique nique au soleil est un bonheur, je retire ma vareuse et mon pull, que je mets à sécher, il fait bon être là, au chaud. Continuer la lecture

Randonnée en kayak de mer au Corbin

Randonnée en kayak de mer au rocher du Corbin (Finistère).

Randonnée en kayak de mer au rocher du Corbin (Finistère).

Randonnée en kayak au rocher du Corbin, 25 milles nautiques.
Temps couvert aujourd’hui ! Je décide de vérifier mes aptitudes d’endurance dans une navigation de 6h en kayak de mer. Je m’organise un minimum pour profiter au mieux des courants à l’aller et au retour. Le Coefficient de marée est de 93, je pars à 09:59, un peu plus tard que prévu. La BM étant à 11:45, je bénéficierai quand même des deux dernières heures du jusant pour aller vers le Corbin (un rocher à l’ouest du Toulinguet). Continuer la lecture

Randonnée en kayak de Brest aux Tas de Pois

En kayak de mer à la pointe des Capucins.

En kayak de mer à la pointe des Capucins.

2 septembre 2013, randonnée en kayak de mer en mer d’Iroise, de Brest aux Tas de Pois, 28 milles (52 km)

Le brouillard est là, il est 9:20 et je commence ma route en rasant les cailloux. Mon but est de faire un aller retour aux Tas de Pois, cela représente plus de 8 heures de pagaie à 3,24 noeuds (6km/h) de moyenne.

Le brouillard se lève assez vite et je peux piquer droit vers la Cormorandière, de là, je longe la cote jusqu’à la Pointe des Capucins, puis route vers le sémaphore du Toulinguet.

Le sémaphore passé, je découvre le rocher du Lion, puis les Tas de Pois où je rencontre Roger qui pêche en kayak. Il a pris quelques maquereaux ce matin.

Je laisse Roger à sa pêche, Je repasse la Pointe du Toulinguet et je pique-nique sur la gréve qui précède la Pointe du Grand Groin. J’ai déjà parcouru 16,7 milles (31 km). Le câble de la dérive de mon kayak de mer se coince et en voulant le débloquer de force, je désolidarise le câble de la manette qui l’actionne. On va faire sans, je réparerai demain.

A l’approche de la Pointe des Capucins, j’ai la curiosité de m’engager au fond de la crique, et là, j’ai la gourmandise de voir qu’il y a suffisamment d’eau pour que je passe sous le pont qui relie le Fort au continent. Le passage entre les petits écueils avec un kayak de 5,15 m est un jeu que je goûte et puis, prendre un raccourci peu apparent me fait toujours grand plaisir. Il y a fort à parier que je repasserai souvent par ce petit passage.

Après la Pointe des Espagnols, le retour me demandera plus d’effort. A l’aller, j’avais le courant contre moi et le vent avec moi, je n’ai eu aucun soucis. Au retour, j’ai contre moi un vent de Nord Nord Est de 9 noeuds et un courant de jusant (coefficient 59). Ce n’est pas beaucoup, mais ça n’aide pas non plus. lol

A 19:20, sur la cale de l’Adonnante, je débarque et je rencontre Gilbert qui rince son kayak, m’est avis que nous allons naviguer ensemble. Continuer la lecture