Randonnées en kayak de mer aux îles des Glénan

Bakoko et moi, nous nous retrouvons à la pointe de Mousterlin lundi. Nous embarquerons une heure après, avec un peu de vent (3 Bft d’ouest) et presque pas de houle. C’est la grisaille, mais nous sommes super contents d’aller bivouaquer.

Bakoko au phare des Moutons
Bakoko au phare des Moutons
Départ des Moutons
Départ des Moutons

Nous faisons une pause piétonne aux Moutons, en prenant garde de rester dans les zones autorisées : les sternes sont en période de nidification. A les voir pêcher avec temps d’assiduité, on se doute bien qu’elles ont déjà des petits à nourrir. Les malheureux bancs de petits poissons qui passent près des Moutons en cette période ne sont pas sûr d’en réchapper !

La nouvelle cale de fort Cigogne
La nouvelle cale de fort Cigogne

Et puis c’est direction Saint-Nicolas, avec une étape de ravitaillement au bar. Ensuite nous allons à fort Cigogne. Une nouvelle cale a vu le jour depuis l’an passé, beaucoup plus pratique que l’ancienne en pierres, les stagiaires de fort Cigogne vont apprécier. Nous allons voir le chef de l’île, et, belle surprise, c’est le même chef que l’an passé, il nous accueille avec la même gentillesse. Les bénévoles préparent la saison, ils aèrent, nettoient (il y a du boulot), tondent la pelouse, etc …
Le chef de l’île nous demande où nous allons bivouaquer, nous lui disons que nous allons au Loc’h, il y a longtemps que j’ai entendu parlé de la plage sud-ouest et les conditions météo du jour nous permettent de prévoir d’y passer la nuit.

pavot maritime
pavot maritime
Plage sud-ouest du Loc'h
Plage sud-ouest du Loc’h
poussin de goéland
poussin de goéland

 

 

 

 

 

Penfret vu du Loc'h
Penfret vu du Loc’h
moutons noirs
moutons noirs
coccinelle
coccinelle

Effectivement la plage est belle, c’est un bonheur de bivouaquer ici. Nous montons les tentes et puis entreprenons le tour anti-horaire de l’île. Le sentier Est (du sud, à la cheminée) n’est pas facile, c’est préférable de le sillonner de jour. Au passage, nous verrons des poussins de goélands et des moutons noirs d’Ouessant, qui tondent la végétation avec beaucoup de sérieux.

Mardi matin, Bakoko et moi prenons le petit déjeuner avant 7h00, la brume est là. Au fur et à mesure du petit déjeuner, la brume s’épaissit. Nous prenons dès lors tout notre temps avant d’appareiller. Finalement, vers 10h00 (heure de la renverse), nous donnons les premiers coups de pagaie vers Penfret, puis Guiriden.

méduse à Guiriden
méduse à Guiriden
pause à Guiriden
pause à Guiriden
Penfret vu de Guiriden
Penfret vu de Guiriden

 

 

 

 

Nous faisons une petite pause à Guiriden, nous y vérifions le cap vers les Moutons. Et c’est parti pour la traversée retour vers les Moutons, où nous allons pique-niquer sur la plage de la cale. Bakoko et moi ne voulons pas rentrer tard chez nous, alors on pagaie droit et d’un bon rythme (4,5 nœuds) pour arriver à Mousterlin à 16h00.
Nous avons à peine posé les kayaks, que, déjà, nous pensons à la prochaine randonnée,
incorrigibles nous sommes !

Annonce du Tour du Morbihan en kayak de mer du 4 au 8 juillet 2018, de Guidel à Pénestin.

Tour du Morbihan en kayak de mer du 4 au 8 juillet 2018, de Guidel à Pénestin.
Tour du Morbihan en kayak de mer du 4 au 8 juillet 2018, de Guidel à Pénestin.

Chers kayakistes,
bonjour à toutes et tous,
je vous propose de vous joindre à moi pour un Tour du Morbihan en kayak de mer. Ce tour est ouvert à tous les kayakistes ayant un niveau pagaie verte ou bleue, particulièrement aux amis de CK/mer, kayakistesdemer.org, RKM56 et du club de kayak de Plouhinec. Le Tour commencera à Guidel pour s’achever à Pénestin, il se déroulera entre le mercredi 4 et le dimanche 8 juillet 2018.

Les Grands Sables à Groix

La période choisie offre des coefficients de marées inférieurs à 60. Avec quelques passages par des îles (Groix et Houat), ce tour représente une distance de 75 milles nautiques (5 étapes de 15 milles chacune). Cela nous fait 5 jours de navigation, à raison de 5 heures de pagaie par jour.

Si une météo difficile nous empêchait de finir le Tour comme prévu, ce n’est pas bien grave. Le but c’est de passer de bons moments sur l’eau et sur terre. Si nous ne pouvions pas faire certaines étapes à cause d’une météo trop rude, nous nous replierons sur des zones protégées des vents, ou bien nous ferions une pause à terre. Par exemple, si un vent contraire à notre route dépassait 5 Beaufort, la journée se passerait à naviguer dans une ria, ou bien en balade à pied.

côte nord de Houat
côte nord de Houat

Portivy – Houat – Penvins – Pénestin. Nous nous adapterons à la météo. Par exemple, si, au dernier moment, il était plus facile de partir de Pénestin pour arriver à Guidel, nous le ferions.

On peut déjà dire que pour participer à ce tour, il faut être capable de pagayer 5 à 6 heures de rang avec des petites pauses de 7 minutes toutes les heures (photos et en-cas compris).

 

Constitution de l’équipe :
Je vous invite à une première navigation commune le dimanche 1 juillet quelque part en Bretagne, pour nous faire plaisir, pour faire connaissance et pour affiner le projet selon les désirs de chacun. Nous ferons des exercices de sécurité en fin de navigation.

J’espère que l’effectif de notre groupe se situera entre 4 et 7 kayakistes. 4 c’est bien pour la sécurité. Même si je prévois d’emmener un chariot, c’est bien aussi d’être 4 pour les quelques inévitables portages de kayaks chargés.

Vivement qu’on pagaye !
Jef

Kayakistesdemer.org en randonnée dans l’archipel de Molène

kayakistedemer.org

Le 13 mai, kayakistesdemer.org proposait une randonnée dans l’archipel de Molène le week-end des 9 et 10 juin. Après bien des aléas dans les prévisions météorologiques, nous avons fini par nous retrouver vers 17h à Porsliogan (Le Conquet). Sur le parking nous avons salué Didier (Moniteur BE) et son groupe du club de Betton qui revenaient d’une navigation en mer d’Iroise.

Pointe de Kermorvan
Pointe de Kermorvan

Nous sommes 6 : Bakoko, Gervais, Olivier, Paulo, Ronan et moi à remonter vers le phare de Kermorvan, d’où nous commençons notre bac (cap compas 315°, route fond 270°) vers la tourelle de Béniguet nord. Le temps est couvert, pas de houle, pas trop de vent (2 à 3 Bft principalement).

 

Béniguet nord
Béniguet nord
Plateau des Belveignou
Plateau des Belveignou
Jeune phoque aux Belveignou
Jeune phoque aux Belveignou
Jeune phoque aux Belveignou
Jeune phoque aux Belveignou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De Béniguet nord, nous remontons vers le Cromic, en passant par le plateau des Belveignou, où des phoques curieux (surtout les jeunes) viennent voir nos kayaks de mer. A ce moment c’est pétole, la mer est un miroir, nous faisons une pause contemplative.

Quéménès sud
Quéménès sud
Quéménès ouest
Quéménès ouest
Quéménès ouest
Quéménès ouest

 

 

 

 

Nous passons, Morgol, Quéménès sud, la passe de la Chimère et puis Trielen que nous doublons par l’ouest au moment de la renverse.

abri d'Olivier
abri d’Olivier
abri d'Olivier
abri d’Olivier

Un courant de flot, favorable, nous mène à la cale Charcot de l’île Molène. Il nous reste une heure de jour, pour monter les tentes, sacrifier assidûment aux rites de l’apéritif et puis du dîner. Lors de la conversation, j’apprends qu’Olivier est le créateur du site randonner-leger.org, un site, un wiki et un forum que je consulte abondamment depuis mes premiers bivouacs. J’avais fabriqué un brûleur à alcool à partir d’une canette en métal, d’après les plans du site. Un brûleur très fonctionnel, ultra léger, qui ne coûte rien et qu’on a le plaisir de réaliser soi-même.
L’abri d’Olivier est ultra léger (480 grammes), une demie pagaie lui sert de mat.

Le lendemain matin, une brume dense couvre les îles et îlot environnants. Nous avons tout notre temps avant que cette brume désépaississe. Nous repartirons de Molène vers midi, après avoir profité du tour de l’île et de la visite du sémaphore.

Sémaphore de Molène
Sémaphore de Molène
Sémaphore de Molène
Sémaphore de Molène
Sémaphore de Molène
Sémaphore de Molène
Sémaphore de Molène
Sémaphore de Molène
Sémaphore de Molène
Sémaphore de Molène

Sémaphore vient du grec séma, signe et phoros, qui porte.
Il désigne un poste de signalisation à terre qui communique par signaux optiques avec les navires.
En 1806, sont installées à Molène, une cabane et un mat en bois. Superflu en temps de paix, le sémaphore est sûrement fermé en 1814, comme la majorité d’entre eux.
En 1860, avec l’arrivée de Napoléon III, le système de guet se développe et, en 1877, la cabane est remplacée par la tour actuelle et dotée sans doute d’un électro-sémaphore. Ce dernier assure aussi la mission civile de bureau télégraphique. La chambre de veille au 3e étage, comporte 3 balcons qui servent de points de vue. Vers 1956, ils sont complétés par un balcon périphérique.
Dans les années 1960, les moyens de communication évoluant, la tour est équipée d’une vigie et le mât est déporté sur le coté. Le sémaphore exerce, jusqu’en août 1983, date à laquelle il est désarmé, des missions d’assistance aux navires, de régulation du trafic maritime et d’observation météorologique.

 

départ de Molène
départ de Molène
Quéménès nord
Quéménès nord
rase-cailloux vers le Cromic
rase-cailloux vers le Cromic

Dimanche midi, nous remettons les kayaks à l’eau pour descendre vers Quéménès. Moi-même, Bakoko et Ronan prendrons la diagonale. Alors que Paulo, Gervais et Olivier descendront plein sud vers Trielen (abrités des courants par Trielen et l’île aux Chrétiens) et remonteront vers Quéménès nord à l’aide du courant de flot. Nous nous retrouvons à Quéménès nord et faisons notre pause déjeuner avant de repartir vers le continent une heure avant l’étale (15h09).

 

bouée des Renards
bouée des Renards
arrivée à Porsliogan
arrivée à Porsliogan

De Béniguet nord, nous prenons un cap compas 90° (route fond 107°).

En traversant, nous voyons un voilier, bouts à l’eau, personne sur le pont. Par VHF, j’appelle le Cross Corsen pour signaler (sécurité, sécurité, sécurité un voilier ….) ce bateau qui semble descendre le chenal du Four à la dérive. Je donne l’immatriculation du bateau. Un pêcheur, de retour au port du Conquet, se déroute pour vérifier si personne n’est à bord du voilier. À l’approche du pêcheur, un skipper indolent monte sur le pont. Tout va bien. Le pêcheur signale que le bateau est piloté, il n’y a pas d’homme à la mer.

Avec le début du jusant, nous serons amenés pile-poil à notre plage de départ.

Merci aux amis pour ce bon moment passé ensemble.

Surpris par la brume en kayak de mer, randonnée dans l’archipel de Molène

Rase-cailloux à la pointe des Renards au Conquet

Ce dimanche matin, 20 mai, après avoir hésité à aller bivouaquer au cap de la Chèvre, je me décide à partir pour Molène.
Le temps est idéal, grand soleil, pas de houle, peu de vent au départ (2 à 3 Bft), Météo France annonce quand même du 4 Bft pour aujourd’hui et demain.

Je sais bien que du Conquet à Molène, l’idéal est de prendre une marée montante, mais je ne suis pas pressé, je veux profiter pleinement de cette randonnée et peu importe si je mets 5 heures au lieu de 3 pour arriver à bon port.

Sur la plage de Porsliogan, il est bientôt 13h, j’équilibre mon kayak pour qu’il ne soit pas trop ardent : ça consiste surtout à mettre l’eau (3 litres) et la bière (1 litre) dans la pointe arrière, le duvet dans la pointe avant. Continuer la lecture de « Surpris par la brume en kayak de mer, randonnée dans l’archipel de Molène »

Balade en kayak de mer à la pointe des espagnols

Il y avait bien longtemps que je n’avais pas pagayé. Une bronchite tenace m’a éloigné de l’eau pendant 2 mois entiers. Je m’étais inscrit au symposium CK/mer, mais je ne me sentais pas assez en forme pour y participer. Alors j’y suis allé, j’ai dit bonjour aux ami(e)s qui étaient présents et je suis rentré à Brest. L’organisation du symposium était top et l’ambiance un bonheur !

J’ai quand même suivi un atelier esquimautage groenlandais avec Manolo Pastoriza et Jérôme Le Ray. J’ai reçu de bien utiles conseils pour progresser à mon petit niveau (je ne pratique que l’esquimautage de base : le standard).

 

Pointe des Espagnols
Pointe des Espagnols
Pointe des Espagnols
Pointe des Espagnols

Ce jeudi midi, il y avait des rayons de soleil bien affirmés sur Brest. En ce moment, comme les petits vieux, j’attends qu’il fasse grand soleil pour sortir faire du kayak. Je suis parti vers le goulet, sans trop savoir où j’allais m’arrêter. Finalement je me pose à la pointe des espagnols. Au soleil et à l’abri de vent.

la corde qui donne accès à l'escalier
la corde qui donne accès à l’escalier

Alors que je mangeais sur l’estran, j’entends du bruit derrière moi. Je me retourne … rien, … un animal sûrement. Mais mon regard accroche une corde qui pend de la falaise, mes yeux suivent la corde. À 2,5 mètres du sol, je vois un vieil escalier qui monte vers les ruines datant de travaux de fortification entrepris sous Napoléon III. La corde est là pour aider à rejoindre l’escalier.

Je finis mon repas, mais la tentation d’aller y voir fait souche dans ma petite tête. Dés que j’ai terminé, je regarde si je peux monter avec l’aide de la corde. Pas évident, il manque des prises pour poser facilement les pieds. J’ai un peu peur d’abimer mes vêtements techniques de kayaks, qui valent assez cher, mais finalement j’arrive à me hisser sans abimer mes vêtements.

îlot de la Cormorandière vu du sentier
îlot de la Cormorandière vu du sentier

Un charmant petit chemin succède à l’escalier de pierre, il sinue et laisse entrevoir la mer. Le sol est baigné des lueurs chaudes du soleil, imprimées entre les ombres chinoises de la végétation.

 

 

les ruines
les ruines
les ruines
les ruines
l'île Longue au loin
l’île Longue au loin
Le vieil escalier
Le vieil escalier
Estran de la Pointe des Espagnols
Estran de la Pointe des Espagnols

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai pris mon appareil photo, et je commence à prendre des clichés en pensant à vous, chers lecteurs et lectrices de mon blog.

genêt
genêt

Une bonne partie du plaisir que j’éprouve en parcourant ce sentier tient à l’imprévu de cette petite balade à pied dans les anciennes fortifications du goulet de Brest. Au tournant du sentier, s’offre à mes yeux un genêt en pleine floraison et des vues inédites sur la rade.

 

Spaghettis de mer
Spaghettis de mer

Tout content de cette trouvaille, je reprends la mer. Au passage je cueille des spaghettis de mer pour ce soir, j’ai la crème fraiche et la sauce saté à la maison. Je compte faire découvrir ça à ma femme, à l’heure de l’apéro.

 

Travaux sur le polder
Travaux sur le polder

Au retour je prendrais ma pagaie tempête, histoire de ne pas oublier les mouvements d’usage. Il n’y a pas assez de houle pour tenter du saute cailloux, mais je me ferai deux passes faciles, pour tester mon habileté à diriger mon bateau dans les chicanes.

 

Si vous emmenez des amis en kayak à la pointe des Espagnols, ne leur dites rien du vieil escalier et de la corde. Trouvez un prétexte pour les faire approcher et qu’ils les découvrent eux-même, leur plaisir sera plus grand.

La vie est belle, la mer aussi et vive le kayak !

FFCK, Stage sécurité et certification pagaie rouge kayak de mer

Le stage sécurité en kayak de mer, niveau pagaies rouge et noire, du lundi 26 février au jeudi 1er mars 2018 :

Objectifs de la formation :
– Être capable de naviguer en mer, en toute sécurité, dans des conditions de vents forts avec présence possible de courants de marée et de houle.
– Réaliser des sauvetages combinés (remorquage et récupération).
– Être capable de réguler le programme de navigation et assurer la sécurité d’un groupe au cours d’une randonnée avec des passages exposés à une mer formée et à un vent de force 4 à 5.

Les formateurs sont Jean Marc Terrade et Sébastien Dal.

Courant et contre courant (photo Alpine-Paddle)
Courant et contre courant (photo Alpine-Paddle)

Ce stage est organisé sur le site des Glénans à Paimpol.
L’École des Glénans de Paimpol compte un bâtiment situé sur le port de Paimpol, un ensemble de bâtiments (l’ancienne ferme de Coz Castel) au bord du Trieux, et, enfin, un bâtiment sur l’île Verte dans l’archipel de Bréhat. C’est à Coz Castel que nous sommes hébergés. Le Trieux, tout proche, permet d’embarquer à proximité.

La période choisie offre des coefficients de marées allant de 60 à 110. Continuer la lecture de « FFCK, Stage sécurité et certification pagaie rouge kayak de mer »

Stage Choix de programme de navigation en kayak de mer

En kayak, entre Port-Blanc et Treguier.
En kayak, entre Port-Blanc et Treguier.

Ce week-end des 17 et 18 février 2018, Armor Kayak Aventure (AKA) avait sollicité Jean Marc Terrade, de l’association Interactions Pleine Nature, pour organiser un stage sur le thème du choix du programme de navigation en kayak de mer. Ce stage était ouvert aux kayakistes non adhérents d’AKA, dans la limite des places disponibles. Cédric et moi avons eu la chance qu’il reste des places.

La matinée de samedi se déroule au gîte de la ferme du Syet à Minihy-Tréguier. Il s’agit d’organiser la navigation de l’après midi en fonction des données que nous allons mettre en relation. Continuer la lecture de « Stage Choix de programme de navigation en kayak de mer »

Essai de la pagaie tempête

Ce week-end, je ne pourrai pas faire de kayak. Ce jeudi midi, je profite du temps du déjeuner pour aller 40 minutes sur l’eau.

Pagaie de secours cassée
Pagaie de secours cassée

Il y a une douzaine de jours, je me suis pris une rouste qui m’a baladé, cassant au passage ma pagaie groenlandaise de secours (2,12 m). Pagaie qui, malencontreusement, dépassait du pont de 30 centimètres

N’ayant pas l’habileté pour faire pagaie de secours moi même, j’ai acheté une pagaie tempête de 1,80 m. La bonne taille pour qu’elle ne dépasse pas du pont.

Mon but de ce midi, c’est de vérifier que l’esquimautage passe avec cette pagaie. Continuer la lecture de « Essai de la pagaie tempête »

Deuxième week-end de formation RKM56, les arrivées de plage en kayak de mer

Dimanche, observation du terrain de jeu - photo de Dominique Balsac
Dimanche, observation du terrain de jeu – photo de Dominique Balsac

C’était un joli week-end qu’ont vécu les membres de RKM56, dont je suis un des heureux adhérents.

Samedi, nous avions rendez vous au Centre Nautique de Telgruc-sur-mer, pour notre deuxième week-end de formation avec Jean-Marc Terrade. A la demande de l’association RKM56, ce week-end était destiné à travailler les arrivées de plage en présence de houle. Le premier des trois WE de ce cycle de formation s’était déroulé dans les courants du Golfe du Morbihan.

Vu les conditions du jour, nous allons travailler nos arrivées de plage à Goulien, sur la commune de Crozon. Continuer la lecture de « Deuxième week-end de formation RKM56, les arrivées de plage en kayak de mer »

Annonce de la formation pagaies rouge et noire de randonnée en kayak de mer à Paimpol, du 26 février au 3 mars 2018

Nous débarquons a 6 sur le récif, photo de Jean Marc Terrade.
Nous débarquons a 6 sur le récif, photo de Jean Marc Terrade.

Cette année 2018, la FFCK organise à Paimpol, une formation des pagaies rouge et noire de randonnée en kayak de mer, du lundi 26 février au jeudi 1er mars 2018.
Ainsi qu’une certification pagaie rouge, du vendredi 2 mars au samedi 3 mars 2018.

Ce temps de formation et d’évaluation donnera lieu à un regroupement de certificateurs pagaies rouge et noire afin d’harmoniser les pratiques de formation et d’évaluation.

Faites circuler l’information ! Continuer la lecture de « Annonce de la formation pagaies rouge et noire de randonnée en kayak de mer à Paimpol, du 26 février au 3 mars 2018 »

Faire réparer sa combinaison sèche à Bourg Blanc

TCO - Technique Couture Oceane - Téléphone : 02 98 84 46 30
TCO – Technique Couture Oceane – Téléphone : 02 98 84 46 30

Hier, j’ai été, avec mon épouse, voir les gerbes d’écume sur la côte des légendes, entre Porspoder et Portsall. C’était sympa, mais la bière et le chocolat chaud après, dans un café, c’était sympa aussi !

En ce début janvier 2018, les tempêtes qui se succèdent ne laissent pas de répit. Carmen d’abord et puis Eleanor, ces jours-ci, ont causé des dégâts matériels et humains importants.

Il y a des nouvelles plus légères, comme, lundi 1er janvier, ce poulailler qui volait dans le Finistère, jusqu’à parcourir les 500 mètres qui le séparait de la route nationale : Continuer la lecture de « Faire réparer sa combinaison sèche à Bourg Blanc »

Le prix d’un kayak de mer ponté, guide d’achat

Quel kayak de mer acheter en France : pour quel usage (jeu, polyvalent, randonnée) et à quel prix ?

kayak de mer
kayak de mer

Bonjour à toutes et tous !
Cet article traite des kayaks de mer pontés de plus de 4,4 mètres de long qui sont dotés d’une ligne de vie.

Vous trouverez, plus bas dans cet article, un tableau comparatif de 173 kayaks de mer en vente en France indiquant : poids, prix, dimensions et coefficient Longueur/largeur. Ce tableau, que vous pouvez trier et filtrer avec vos critères, vous aidera à affiner votre recherche. Il est suivi d’une liste d’artisans et de magasins de vente de kayak et d’un petit guide du marché de l’occasion.

D’abord, voici, passés en revue, les principaux critères d’évaluation d’un kayak de mer ponté.

Si vous voulez un bateau facile à faire avancer et qui garde bien un cap, soyez attentifs à la longueur du kayak et également au rapport entre longueur et largeur.
– La longueur nous indique la destination du kayak (randonnée, polyvalent ou jeu).
– Le rapport Longueur/largeur nous indique l’effort qu’il faudra déployer pour faire avancer le kayak. Plus le chiffre du rapport Longueur/largeur est élevé plus le kayak est facile à faire avancer. Continuer la lecture de « Le prix d’un kayak de mer ponté, guide d’achat »