Stage Choix de programme de navigation en kayak de mer

En kayak, entre Port-Blanc et Treguier.
En kayak, entre Port-Blanc et Treguier.

Ce week-end des 17 et 18 février 2018, Armor Kayak Aventure (AKA) avait sollicité Jean Marc Terrade, de l’association Interactions Pleine Nature, pour organiser un stage sur le thème du choix du programme de navigation en kayak de mer. Ce stage était ouvert aux kayakistes non adhérents d’AKA, dans la limite des places disponibles. Cédric et moi avons eu la chance qu’il reste des places.

La matinée de samedi se déroule au gîte de la ferme du Syet à Minihy-Tréguier. Il s’agit d’organiser la navigation de l’après midi en fonction des données que nous allons mettre en relation.

Pour aboutir à un choix nous mettons en relation, d’une part :
– les niveaux et envies des participants (balade tranquille, balade intense, surf, rase-cailloux, découverte nature).
et d’autre part les informations données par :
– les cartes marines,
– la météo,
– les atlas de courants de marée,
– les horaires et coefficients de marée (90 de coefficient ce week-end là).

Pour compléter cette mise en relation, il faut également être attentif aux éventuelles zones à risques avec les autres usagers du milieu (passage des bateaux, chenaux, parcs ostréicoles …).

Pour prédire l’état de la mer, nous savons, en autres, que :
– si le vent souffle contre le courant, la mer va lever et former un clapot.
– les reliefs d’une île, ou d’une côte, peuvent nous protéger du vent et/ou de la houle.
– si le courant, ou le vent, rencontrent une pointe ou un goulet, ils vont accélérer pour les franchir.
– si la houle rencontre un haut fond ou une pente raide : elle va déferler.
( Introduction aux phénomènes de propagation et de déferlement de la houle ) Lorsque la houle parvient à la côte, la profondeur d’eau diminue. Lorsque le fond est plat et en pente douce, les vagues créées sont plates et douces. Un fond pentu donnera lieu à la formation de vagues creuses et puissantes.
– si un fort courant rencontre un obstacle (pointe, haut fond) il va créer un lisse avec des vagues statiques, là où l’eau est obligée d’accélérer pour passer, ensuite, dès que l’eau va avoir franchi l’obstacle, il va se créer des contre courants et des turbulences. En Bretagne, on trouve des exemples emblématiques de ces phénomènes à Berder ou à la pointe du Raz.
– la règle des douzièmes nous permet de savoir quelle hauteur d’eau nous allons trouver en tel lieu à telle heure.
– là, en ce mois de février, nous n’étions pas concernés. Mais en été, quand les températures entre la terre et la mer sont différentes, on peut avoir des brises de mer qui apparaissent en fin de matinée et des brises de terre la nuit.

En mettant en relation, les informations dont nous disposons, nous pouvons, si nous avons compris les mécanismes et les interactions, prédire l’état de la mer à telle heure en tel lieu. Au passage nous repérons aussi les zones de jeu (celles où le courant sera accéléré par le relief), les zones de danger et les réchappes (ou abris) qui nous permettrons de reprendre le contrôle de la navigation si nous le perdons lors d’un incident. Cette prédiction de l’état de la mer tout au long de la navigation envisagée est encore plus sûre si nous avons connu, compris et mémorisé, des situations similaires à celles que nous allons rencontrer.

Pour les kayakistes de mer, une réchappe est une zone d’abri vers laquelle va nous emporter le courant, par exemple lors d’un dessalage. Cette réchappe peut être un port sur le continent, une île ou un îlot en mer. Il n’y a pas de réchappe si il n’y a aucun îlot sur la trajectoire d’un courant qui nous emporte vers le large. Dans ce cas, si le courant est plus fort que nous, la seule solution est d’attendre que le courant s’inverse pour revenir à notre lieu de départ.

Des souvenirs personnels vont nous donner des repères précieux : je suis passé là tel jour, dans telles conditions, la mer était dans tel état. Un mille plus au nord, le même jour, 20 minutes avant, l’état de la mer était différent, parce que …

En kayak de mer à l'entrée de l'estuaire du Jaudy.
En kayak de mer, à l’entrée de l’estuaire du Jaudy.

Samedi après midi, après avoir organisé une navette en voiture, nous pagayerons entre Port-Blanc et Trèguier, moitié en longe côte, moitié en rase-cailloux, profitant le plus possible des avantages que nous offraient les courants et le vent. En route, nous remarquerons qu’une configuration particulière du relief sous marin (un haut fond) peut transformer une modeste houle de 40 à 50 cm en de grandes déferlantes de 3 mètres de haut. Nous avons, tout simplement, fait un petit détour pour ne pas subir ces déferlantes locales et momentanées.

La navigation s’achevait au port de Tréguier. Le soir nous faisions le débriefing de la journée et commencions à préparer la navigation du lendemain, après des spaghetti carbonara qui ont vite disparu.

 

Du crachin sur la route de Bréhat.
Du crachin sur la route de Bréhat.

Dimanche matin, nous poursuivons l’analyse des données et finalement nous ferons un tour de Bréhat dans le sens horaire. Cette navigation permettra à la fois une balade tranquille dans un site magnifique, émaillée de possibilités de jeu sur les vagues statiques à certains moments et certains endroits, pour ceux qui veulent dépenser leur énergie. Là encore, nous profiterons, le plus possible, de ce que nous offrent les interactions du jour.

Pause déjeuner à Morbic.
Pause déjeuner à Morbic.

Comme notre tour de Bréhat se fera sous le crachin. Au moment de partager nos repas, nous apprécierons tous le vaste tipi que Jean Marc emmène dans ses caissons.

Un grand merci à Jean Marc et à mes équipier(e)s de navigation, pour ce week-end riche et chaleureux. Nous étions 12 et, pour une fois, je me rappelle des prénoms de chacun.

Auteur : Jean-François Delcamp

En dehors de sa passion pour le kayak, Jean-François Delcamp est professeur de guitare classique au Conservatoire de Brest métropole.

3 réflexions sur « Stage Choix de programme de navigation en kayak de mer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *