Randonnée en kayak de mer au phare des Grands Cardinaux

Phare des Grands Cardinaux
Phare des Grands Cardinaux

Il y a quelques temps, Stéfan m’avait invité à une randonnée dans l’archipel de Molène ces 12 et 13 février 2019. Vu le 6 Bft (contre le courant), avec des vagues de 2,5 mètres, annoncés sur Molène, Stéfan a opté pour un plan B : nous allons au phare des Grands Cardinaux, à partir de la cale de Fort Neuf à Quiberon. Nous ferons une partie de l’aller, contre le 4 Bft, mardi (9 milles). Puis la fin de l’aller, suivie du retour avec le vent favorable de 4 Bft, en une seule étape, le mercredi (24 milles).

Les coefficients vont de 59 mardi matin à 43 le mercredi soir. Les horaires concoctés par Stéfan tirent parti des courants. Chance appréciable : nous aurons du soleil pendant toute la randonnée.

Stéfan, cale de Fort Neuf
Stéfan, cale de Fort Neuf

Mardi midi, nous nous retrouvons à la cale de Fort Neuf. Nous posons les kayaks près de l’eau (c’est marée descendante), nous chargeons les caissons et puis nous allons nous équiper tout en mettant les voitures au parking. Nous déjeunons.

À 14h, nous donnons le premier coup de pagaie. D’abord nous relions le phare de la Teignouse, puis allons plus au sud, vers la chaussée du Béniguet. Nous faisons route chacun à notre façon, nous écartant momentanément l’un de l’autre. Je vois Stéfan à l’arrêt, je l’attends, puis nous nous rejoignons aux abords de la chaussée. Stéfan me dit alors qu’il s’est arrêté parce que 3 dauphins sont passés sous ses yeux, puis sont revenus vers lui en chœur. Leurs mouvements étaient synchronisés, Stéfan a contemplé tant de beauté sans sortir l’appareil photo, pour profiter pleinement de ce moment hors du temps.

Port Saint-Gildas à Houat
Port Saint-Gildas à Houat

Arrivés sur la chaussée, nous faisons du rase-cailloux et jouons dans deux petites passes pas bien compliquées. A hauteur de Houat, nous évaluons les différentes plages qui défilent sous nos yeux pour choisir celle de notre bivouac du soir. Au final, nous nous poserons sur la plage à l’est de port Saint-Gildas.

Nous montons le tipi pour dîner à l’abri du 4 Bft. Stéfan monte sa tente. Je dors dans le tipi. Vers 2h, je suis réveillé par les gouttes d’eau qui tombent sur mon visage. La face intérieure de la toile est couverte de gouttelettes de condensation. Le vent, qui fait claquer la toile du tipi,  projette les gouttes au sol du tipi. Cette condensation vient de ma respiration, elle vient de l’air chaud et humide que j’exhale. Pour diminuer la condensation, j’ouvre en grand la porte du tipi, afin que l’air circule. Pour protéger mon duvet des dernières gouttes qui tombent, je le recouvre de ma cape de pluie.

Au lever, à 6 h, Stéfan me dira qu’il a eu le même soucis quant à la condensation. Nous rangeons les tentes mouillées dans les caissons en prévoyant de les faire sécher lors de notre pose de midi, quand nous reviendrons du phare des Grands Cardinaux.

Nous joignons Hœdic. L’aller demande quelques efforts pour progresser contre le 4 Beaufort, avec rafales à 5, j’imagine que nous faisons du 2,5 nœuds. La mer du vent (avec des vagues de 50cm à 1 mètre) est aussi contre nous.

50 minutes après avoir passé Hœdic, c’est la première cerise sur le gâteau : nous voyons enfin de près ce phare, que j’ai déjà vu de loin en 2014. Aujourd’hui je suis reconnaissant à Stéfan de m’avoir emmené en faire le tour. Je sors l’appareil photo, je vois qu’il y a des embruns sur l’objectif, j’expose alors le verre de l’objectif au vent dans l’espoir de faire disparaître les petites gouttes qui y stagnent. Je verrai bien le résultat ensuite.

Phare des Grands Cardinaux
Phare des Grands Cardinaux
Phare des Grands Cardinaux
Phare des Grands Cardinaux
Phare des Grands Cardinaux
Phare des Grands Cardinaux

 

 

 

 

 

En attendant, je photographie soigneusement le phare sous différents angles, pendant que mon kayak danse sur la mer du vent. J’espère que je ne vais pas aller à la baille au passage d’une vague qui serait plus forte que les autres. Alors que j’ai l’œil sur « mon » phare, je ne regarde plus l’environnement, c’est mon bassin qui s’adapte de lui-même aux mouvements de la mer,  ça l’a fait !

Le retour est beaucoup plus facile, le vent et la mer du vent sont avec nous. De travers, nous recevons en prime la houle d’ouest. Nous avons droit à de petits surfs qui accélèrent notre retour sur Hœdic. En cours de route Stéfan me donne les successifs amers pour optimiser notre route en fonction des courants. Le soleil est là, au zénith. Stéfan repère le vieux port, ou Port La Croix. Bientôt nous y ferons la pause de midi.

grande jetée de Port la Croix
grande jetée de Port la Croix
grande jetée de Port la Croix
grande jetée de Port la Croix

Le vieux port (à 500 mètres au sud du bourg d’Hœdic), fût construit par les habitants d’Hœdic à l’initiative du recteur Joseph Rio au milieu du XIXe siècle. En 1865, le vieux port sera profondément remanié par les ponts et chaussées, qui lui donneront son aspect actuel. Le môle principal est constitué d’un remarquable assemblage de granit de taille. En 1930, une seconde jetée à l’est vient fermer le port, cette seconde jetée a été rognée depuis, afin d’éviter l’ensablement du port.
http://entre-sel-et-mer.eklablog.fr/Hœdic-le-port-de-la-croix-a126500126

séchage de tipi à Port la Croix
séchage de tipi à Port la Croix
Port la Croix à Hoedic - Photo de Stéfan
Port la Croix à Hoedic – Photo de Stéfan

Sur cette plage du vieux port, nous passons un bien agréable moment. Nous faisons sécher les tentes au vent et au soleil. Nous mangeons les bonnes petits choses que nous avons amené avec nous. Qui du fromage aux noix de l’Abbaye de Timadeuc, qui du saucisson, et ainsi de suite. Je fais quelques photos du vieux port.

 

île aux Chevaux
île aux Chevaux
île aux Chevaux
île aux Chevaux
île aux Chevaux
île aux Chevaux
île aux Chevaux
île aux Chevaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéfan
Stéfan
Jef
Jef

Nous voici reparti et, nouvelle cerise sur le gâteau, nous faisons une pause à marée basse sur l’estran de l’île aux Chevaux, je rêvais de la voir de près depuis ma traversée solitaire vers Belle-Île en 2015. Cette île servait de pâturage aux chevaux des habitants de Houat et Hœdic.

cunéiforme
cunéiforme
cunéiforme bis
cunéiforme bis
Hoedic au loin
Hoedic au loin

 

 

 

 

Passé la pause, nous repartons pour chercher un bivouac sur Houat, dans l’idée de rentrer le jeudi. En arrivant à la pointe ouest de Houat, après deux jolies passes à cailloux animées par la houle, nous optons pour un retour direct sur Quiberon en passant par la chaussée du Béniguet.

pointe du Conguel fin de rando
pointe du Conguel fin de rando

Arrivés à la cale de Fort Neuf, nous rencontrons deux kayakistes en action de pêche, hélas rien n’a mordu à leurs hameçons.

Nous nous changeons, vidons les caissons des kayaks, kayaks qu’on remet ensemble sur les barres de toit. Stéfan m’offre une bière avec le fromage de l’abbaye, moi je sors du magret de canard séché, nous ne sommes pas malheureux. Stéfan était leader de la sortie avec un 4 Bft accompagné de rafales à 5 et nous avons parcouru 24 milles aujourd’hui. C’était une sortie niveau pagaie rouge.

N’empêche, nous étions contents à égalité, nous ne sommes partis que 30 heures, mais la randonnée nous a lavé la tête. Nous sommes comme neufs quand nous débarquons. Vive la randonnée dans le vent !

Deux vidéos concernant le phare des Grands Cardinaux :

Deux liens concernant le phare des Grands Cardinaux :
http://www.affaires-maritimes.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr/phare-les-grands-cardinaux-a118.html
https://www.meretmarine.com/fr/content/sur-le-chantier-du-phare-des-grands-cardinaux-avec-le-baliseur-gavrinis

Auteur : Jean-François Delcamp

En dehors de sa passion pour le kayak, Jean-François Delcamp est professeur de guitare classique au Conservatoire de Brest métropole.

2 réflexions sur « Randonnée en kayak de mer au phare des Grands Cardinaux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.